49 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne.
  Créer un compte Utilisateur

  Utilisateurs

Bonjour, Anonyme
Pseudo :
Mot de Passe:
PerduInscription

Membre(s):
Aujourd'hui : 0
Hier : 0
Total : 2147

Actuellement :
Visiteur(s) : 49
Membre(s) : 0
Total :49

Administration


  Derniers Visiteurs

murat_erpuyan : 06h32:34
Georges : 10h01:15
cengiz-han : 2 jours
laroserouge : 2 jours
SelimIII : 2 jours


  Nétiquette du forum

Les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont postés dans le forum. Tout propos diffamatoires et injurieux ne sera toléré dans ces forums.


Forums d'A TA TURQUIE :: Voir le sujet - Manuel Valls au Vatican, canonisation et laïcité
Forums d'A TA TURQUIE Index du Forum Forums d'A TA TURQUIE
Pour un échange interculturel
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs    

Manuel Valls au Vatican, canonisation et laïcité

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums d'A TA TURQUIE Index du Forum » La vie sociale, économique & politique en Turquie mais aussi en France
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Raskolnikoff
V.I.P
V.I.P


Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3479
Localisation: Somewhere in the world

MessagePosté le: 27 Avr 2014 11:04    Sujet du message: Manuel Valls au Vatican, canonisation et laïcité Répondre en citant

La participation de Manuel Valls, premier ministre, aux cérémonies de canonisation de deux papes au Vatican me pose problème. La France est en principe un pays laïc, et l'un des plus stricts à appliquer ce principe de séparation de l’État et de la religion, et de la neutralité du pouvoir à l'égard des cultes. La représentation officielle de la France, et à ce degré du pouvoir, à une cérémonie au cours de laquelle deux papes défunts seront "élevés au rang de saints" m'indispose et choque le citoyen "normal" que je suis. En ces temps où les politiques à court d'arguments pour régler les affaires de ce bas monde font ressusciter "l'opium du peuple" pour s'attirer quelques miettes électorales, ne nous étonnons donc pas si, dans un proche avenir, un représentant du pays participe officiellement à la "lapidation du diable " sur le mont Hira, ou se balance en transes devant le mur des lamentations!!!!! car la brèche est ouverte dans l'édifice de la laïcité qui a fait l'honneur de la France que nous aimons.


MARIANNE fait un état des lieux consistant:

http://www.marianne.net/Laicite-Valls-a-besoin-de-reperes-pas-de-Saints-Peres-_a238322.html


La présence de Manuel Valls en tant que Premier ministre au Vatican, dimanche prochain, pour les canonisations des papes Jean XXIII et Jean Paul II révèle l’état de confusionnisme dans lequel continue de patauger une partie de la gauche.

On sait que, depuis quelques décennies, le Parti socialiste a abandonné la laïcité, parmi bien d’autres obligations qui faisait partie de son patrimoine historique. Il a laissé la droite légiférer dans ce domaine en 2004 et 2010 et Marine Le Pen fondre sur cette thématique. Mais rien n’y fait et le Premier ministre révèle l’état de confusionnisme dans lequel continue de patauger une partie de la gauche en annonçant sa présence en tant que Premier ministre au Vatican, dimanche prochain, pour les canonisations des papes Jean XXIII et Jean Paul II.

Pendant longtemps Manuel Valls ne fut pas très assuré en matière de laïcité, se déclarant contre une loi interdisant les signes religieux à l’école (qui allait « couper la société en deux »), avant de se dire pour après son adoption, puis en pointe récemment dans l’affaire de la crèche Baby-Loup. Tout en se proclamant aujourd’hui parangon d’une « laïcité exigeante », il montre donc qu’il n’a pas tant progressé que cela, semblant plutôt donner des gages sans bien comprendre la nature de l’exigence laïque.

Passons sur l’absence de logique du PS qui avait dénoncé en 2011 la présence de François Fillon, premier ministre, lors de la béatification (stade antérieure à la canonisation) de Jean-Paul II, se disant « choqué » par cette violation d’une « tradition diplomatique établie et respectée par tous ses prédécesseurs ». Le PS se tient aujourd’hui coi sur l’initiative de Valls ! Alors que sur le principe il était dans le vrai en 2011 : il n’y a aucune ambiguïté, le Premier ministre d’une république laïque n’a rien à faire au Vatican pour une cérémonie purement religieuse. Manuel Valls prête ainsi le flanc au soupçon de continuité avec les embardées de Nicolas Sarkozy qui avait médiatisé en fanfare sa rupture avec ses prédécesseurs dans le rapport aux Cultes. On se souvient qu’il avait tenu à enchainer trois « premières » pour un président de la République : se rendre à la Grande synagogue de Paris et à la Grande Mosquée de Paris avant de se prosterner au Vatican et tenir les discours que l’on sait sur la « supériorité » de la religion sur l’école de la République.

Chez Manuel Valls, ce suivisme sarkozyste n’est pas nouveau. L’écart était passé inaperçu, mais le 22 septembre 2012 il était présent à Troyes pour la béatification du Père Louis Brisson, dont l’Eglise a reconnu un « miracle » en Equateur. Il s’était pourtant vanté dans le magazine Famille chrétienne d’assister à une telle cérémonie catholique en tant que ministre de l’Intérieur, en précisant : « Quand on est le représentant du gouvernement, on se doit d’honorer les cultes qui font partie de notre histoire et de la société française ». Alors que c’est exactement l’inverse. Et passons sur le fait que le Père Brisson ne fut pas un des personnages les plus sympathiques que nous ait offerts l’Eglise, si l’on croit ses propos sur la République, les femmes ou les juifs. Quelques jours plus tard, Manuel Valls était au Vatican, pour la canonisation du « premier saint de Madagascar et de l’Océan Indien », Jacques Berthieu, missionnaire jésuite ayant « évangélisé » à Madagascar au 19ème siècle. Le ministère de l’Intérieur invoquait alors « la tradition » de la présence d’un membre du gouvernement lors de la canonisation d’un Français, mais cette « tradition », surtout respectée par la droite, ne requière pas forcément un ministre de ce rang.


Le plus pénible est de voir Manuel Valls se réclamer de Georges Clémenceau, de Jean Jaurès et de Charles de Gaulle dans son discours d’investiture et piétiner avec désinvolture l’indépendance scrupuleuse vis-à-vis de l’Eglise catholique que ces trois grands républicains se sont pareillement imposée alors que leurs rapports à la foi étaient opposés. Georges Clémenceau et Jean Jaurès étaient libres penseurs, tandis que Charles de Gaulle était catholique pratiquant. Manuel Valls devrait s’inspirer de l’exemple limpide de ce dernier, pourtant le plus pratiquant des présidents de la Vème République. De Gaulle a en effet toujours tenu à reléguer son catholicisme fervent dans le privé, au point d’avoir fait installer à l’Elysée une petite chapelle dans une pièce de 15 mètres carré en confiant à l’un de ses neveux, prêtre, François de Gaulle, le soin de dire pour lui et son épouse une messe le dimanche matin lorsqu’il était présent à Paris. Il avait précisé à son neveu : « Tu n’es pas l’aumônier de l’Elysée, c’est une messe privée que tu célèbres car je ne suis pas le président des catholiques mais de tous les Français ».

Belle leçon de laïcité pratique que cette double privatisation - de la chapelle et du prêtre - pour ne pas s’afficher dans une église publique (Pour l’anecdote, cette pièce de l’Elysée servant de chapelle fut recyclée comme local pour ranger les cadeaux de Noël du personnel sous le règne du pieux Sarkozy…). Et lorsque le Général de Gaulle était amené à participer à une cérémonie religieuse, notamment lors d’obsèques, il s’abstenait de communier, considérant que sa fonction lui interdisait de témoigner de sa foi en public. Il ne fit à cette règle qu’une exception, dans une chapelle de Leningrad, lors d’une visite en 1966, geste politique, en signe de protestation politique contre l’absence de liberté de culte en URSS.


Si l’exemple exemplaire de de Gaulle est trop intimidant, Manuel Valls en a un autre, plus accessible : François Hollande. Durant son long passage en Corrèze, l’attitude de l’actuel Président fut, sur cette question, millimétrée : bienveillant à l’égard de tous les Cultes et de leurs représentants, il a toujours observé une distance d’une neutralité calculée. Il déclinait ainsi régulièrement les invitations aux inaugurations d’édifices religieux. Et lors des commémorations officielles – notamment, celle, importante en Corrèze, des Martyrs de Tulle en 1944 – François Hollande s’en tenait à la partie civile et républicaine de la cérémonie, veillant à éviter la partie religieuse. Si, sur bien des questions, le discours parfois flou de François Hollande gagnerait à suivre les clarifications de son premier Ministre, sur celle de la laïcité, Manuel Valls gagnerait à s’inspirer de son Président…
_________________
Родион Романович Раскольников


Dernière édition par Raskolnikoff le 27 Avr 2014 11:12; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Raskolnikoff
V.I.P
V.I.P


Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3479
Localisation: Somewhere in the world

MessagePosté le: 27 Avr 2014 11:11    Sujet du message: Répondre en citant

Communiqué du Comité Laïcité République
Béatification : la France, République laïque, n’a pas à être représentée
- 17 avril

Le Comité Laïcité République (CLR) rappelle que la France est une République laïque et qu’aujourd’hui comme hier, ses représentants doivent s’abstenir de participer, en tant que tels, à des manifestations religieuses. Aussi, le Comité Laïcité République regrette-t-il que le Premier Ministre, représente l’Etat français pour les cérémonies, fin avril, de canonisation des anciens papes Jean-Paul II et Jean XXIII.

S’il est normal que le gouvernement soit représenté dans le cadre d’une visite d’Etat, il en va autrement dès lors qu’il s’agit d’une manifestation proprement religieuse. Le CLR réaffirme ainsi l’opposition qu’il avait manifestée à la présence du Premier Ministre François Fillon lors de la béatification du pape polonais. Cette décision rompt avec la tradition diplomatique, malheureusement rompue sous l’ancien quinquennat, qui voulait que la France ne se fasse représenter dans ce type de cérémonie religieuse que lorsqu’elle concerne un Français.

Le CLR rappelle que la France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale qui assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction de religion et qui respecte toutes les croyances.

Comité Laïcité République
le 17 avril 2014.

http://www.laicite-republique.org/beatification-la-france-republique.html
_________________
Родион Романович Раскольников
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Raskolnikoff
V.I.P
V.I.P


Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3479
Localisation: Somewhere in the world

MessagePosté le: 27 Avr 2014 11:15    Sujet du message: Répondre en citant

Canonisation de Jean-Paul II. Violation du principe de laïcité : Valls montre dangereusement l’exemple.

vivelepcf, 15 avril 2014

Manuel Valls a fait savoir qu’il assisterait au Vatican, le 27 avril, à la canonisation des anciens papes Jean-Paul II et Jean XXIII.

Il y participera, non à titre personnel, mais en tant que premier ministre de la France. Il ne s’agit pas d’une rencontre avec le chef d’Etat du Vatican mais d’une cérémonie strictement religieuse.

Cette décision représente une nouvelle enfreinte au principe de laïcité venant du plus haut de l’Etat, de la même gravité que la participation de François Fillon en 2011 à la béatification de Jean-Paul II en 2011.

Communistes, nous dénonçons cette initiative inacceptable, lourde de conséquences pour la société française.

On est tenté d’y voir des motivations immédiates bassement électoralistes avant les européennes. Il pourrait s’agir de donner des gages aux catholiques qui se sont élevés notamment contre le « mariage pour tous ». Si c’est le cas, c’est lamentable.

Plus fondamentalement, les gouvernements successifs multiplient les infractions au principe de non-reconnaissance des cultes par l’Etat établi par la loi de 1905 de séparation de l’Eglise et de l’Etat.

La marque la plus outrancière de reconnaissance publique, morale, est venue de Sarkozy. On se souvient de sa déclaration de 2007 au Vatican plaçant les pasteurs et curés au-dessus de l’instituteur dans « la transmission des valeurs ». En janvier dernier, également au Vatican, après avoir lourdement loué l’action du pape François (chef d’un Etat de 800 âmes), Hollande a appelé au débat « avec tous les cultes » et annoncé la réunion d’une « instance de dialogue présidée par le premier ministre ». Maintenant Valls…

Peu à peu, les gouvernants glissent d’une conception de non-reconnaissance des religions à une conception d’égale reconnaissance des cultes.

Le Paris de Delanoë et Hidalgo est à l’avant-garde de ce dévoiement de la laïcité. Des millions de subventions ont été déversés pour soutenir des institutions « culturelles » d’inspiration religieuse, musulmane, juive, bouddhiste ou chrétienne (voire aux libres penseurs, assimilés à une religion !). Le calendrier du Conseil de Paris se plie à celui de toutes les fêtes religieuses etc.

Dans le même temps, les mêmes gouvernants brandissent les principes de la laïcité pour s’opposer aux intrusions de pratiques religieuses d’inspiration musulmane dans les lieux publics. Ces tentatives d’intrusion se développent réellement et contreviennent effectivement à la laïcité républicaine que nous défendons. Mais elles accompagnent une montée du racisme contre les personnes originaires de pays à culture musulmane dominante. Elles peuvent être logiquement ressenties comme des formes de discrimination, comme ces populations en subissent si souvent.

En enfreignant la loi de 1905, en se prosternant au Vatican, Valls donne un signal d’encouragement à toutes les prétentions religieuses, sinon aux groupes les plus obscurantistes, à se manifester dans l’espace public en France.

C’est une politique très dangereuse. Elle est délibérée. Les gouvernants comptent aujourd’hui comme hier sur l’intervention politique des clergés réactionnaires pour détourner la colère sociale, loin de toute préoccupation spirituelle légitime.

Manuel Valls, la laïcité républicaine en France, c’est pour tout le monde, aussi pour vous !

http://vivelepcf.fr/2780/canonisation-de-jean-paul-ii-viol-du-principe-de-laicite-valls-montre-dangereusement-lexemple/
_________________
Родион Романович Раскольников
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Raskolnikoff
V.I.P
V.I.P


Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3479
Localisation: Somewhere in the world

MessagePosté le: 27 Avr 2014 11:18    Sujet du message: Répondre en citant


_________________
Родион Романович Раскольников
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Raskolnikoff
V.I.P
V.I.P


Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3479
Localisation: Somewhere in the world

MessagePosté le: 27 Avr 2014 11:21    Sujet du message: Répondre en citant

La déclaration de la Coalition athée (Pologne) sur la célébration de la canonisation de Jean-Paul II en Pologne samedi 26 avril 2014

Publié le 25 avril 2014 par LIBRE PENSEE 04

Pendant que le premier ministre d’une République qui se réclame constitutionnellement de la laïcité (Manuel Valls), court à la canonisation de JPII, nous diffusons la déclaration de la coalition athée de Pologne sur la canonisation de ce personnage, et en profitons pour vous proposer une affichette à télécharger et à utiliser sans modération.

L’association « La Coalition Athée » se sent obligée de protester contre le caractère officiel attribué à la célébration de la canonisation de Jean-Paul II en Pologne .

La canonisation est un acte strictement religieux , pratiqué par l’Église catholique romaine . Le processus d’élévation est soumis à la présentation de deux cas documentés de miracles attribués à l’intercession auprès de Dieu du candidat à la sainteté .

Nous ne remettons pas en question le droit des croyants de pratiquer leur culte selon principes de leur religion . Cependant , l’affirmation des miracles ou d’autres manifestations de la pensée magique , comme la tristement célèbre prière pour la pluie au parlement polonais, par les autorités publiques , y compris les plus hauts autorités de l’État , dont le Parlement polonais , le Président et le Premier ministre , constitue la promotion par l’état des attitudes irrationnelles, contraires aux opinions scientifiques et aux aspirations de la société instruite .

De même, la société polonaise moderne en voie de laïcisation rejette le dogmatisme et le conservatisme extrême imposés par l’Église catholique , qui violent les droits humains , en particulier les droits des femmes et des homosexuels , et limitent les libertés et les droits civils dans la sphère de la liberté de conscience, de parole et d’expression, en discriminant les personnes d’autres confessions ou athées . Cela est dû à l’appropriation du système juridique par la religion catholique ou à la violation de la loi, y compris de la Constitution et d’autres actes juridiques , tels la loi sur les garanties de la liberté de conscience et de religion .

Dans ce contexte , il est impossible de ne pas mentionner le rôle que Jean-Paul II a joué dans le processus de la déformation confessionnelle des principes de la vie politique et social en Pologne .

La reconnaissance et le respect pour la personne de Karol Wojtyla est une affaire privée de chacun et chacune.

Nous laisserons les historiens répondre à la question de savoir si Jean-Paul II fut une icône de la liberté , un homme providentiel , un héros national et un grand patriote. Aujourd’hui, l’attitude servile du gouvernement polonais envers un État étranger – le Vatican - pour réaliser le spectacle de sa propagande, soulève la désapprobation de nombreux citoyens.

La Constitution polonaise nous garantit la neutralité de l’État et son autonomie par rapport à l’Église .

Le comportement des autorités officielles polonaises , y compris la pression exercée sur le Parlement pour obtenir l’adoption par acclamation d’une résolution de gratitude en raison de la canonisation de Jean- Paul II, constitue une atteinte à la lettre et à l’esprit de la Constitution.

Les protestations s’élèvent aussi contre les dépenses énormes dont le montant n’est pas divulgué au public pour financer la célébration de la canonisation de Jean Paul II en Pologne et qui sera couverte avec l’argent des contribuables polonais.

Nous exigeons que la canonisation de Jean-Paul II soit reconnue comme un acte purement religieux , auquel un État neutre ne peut donner une quelconque dimension politique . Nous appelons les autorités de l’État à se conformer aux normes de l’État démocratique de droit dans lequel aucun citoyen n’est ni favorisé ni discriminé du fait de la foi professée ou de l’absence de celle-ci , pas plus que son identité nationale n’est liée à la religion.

Publié dans Association Internationale de la Libre Pensée, Respect de la Loi de 1905!
_________________
Родион Романович Раскольников
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Raskolnikoff
V.I.P
V.I.P


Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3479
Localisation: Somewhere in the world

MessagePosté le: 27 Avr 2014 18:05    Sujet du message: Répondre en citant


_________________
Родион Романович Раскольников
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Dom
Site Admin / Webmaster
Site Admin / Webmaster


Inscrit le: 12 Jan 2006
Messages: 1127
Localisation: Nancy

MessagePosté le: 27 Avr 2014 21:29    Sujet du message: Répondre en citant


_________________
PRESTISSIME : Site internet, E-commerce, Webdesign, Communication visuelle, Print : www.prestissime.fr

Mobilité urbaine électrique :
www.trottnscoot.com - www.trottnshop.com
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
murat_erpuyan
Admin
Admin


Inscrit le: 30 Jan 2006
Messages: 8100
Localisation: Nancy / France

MessagePosté le: 28 Avr 2014 0:36    Sujet du message: Répondre en citant

France & Turquie! Même combat ?!!

Crying or Very sad
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Dom
Site Admin / Webmaster
Site Admin / Webmaster


Inscrit le: 12 Jan 2006
Messages: 1127
Localisation: Nancy

MessagePosté le: 28 Avr 2014 21:13    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Cette vidéo dénonce, de manière cinglante, l’arrogance et le racisme du ministre de l’Intérieur Manuel Valls. Selon lui, l’antisémitisme est du racisme tandis que l’islamophobie et la haine des Africains ne le sont pas !

Jusqu’où ira cette « Chutzpah » (effronterie) sioniste, qui redouble d’effort pour que perdure, dans la conscience collective de notre pays, l’amalgame entre l’antisémitisme et l’antisionisme (qui dénonce la politique israélienne raciste et ses soutiens en France, notamment) ?





Citation:
Avant d'être ultra-sioniste, Manuel Valls était pro-palestinien !

Farouche pro-palestinien en 2008, Manuel Valls est subitement devenu pro-israélien, au point d'interdire en 2014 les manifestations pro-palestiniennes dans sa ville d'Évry. Pourquoi ?

En 2008, Manuel Valls, poursuivant la tradition qu'il s'est imposé depuis qu'il est maire d'Évry, participe à une manifestation pro-palestinienne d'Évry-Palestine, une association antisioniste qui estime que "le terrorisme d’État israélien n’a plus de limite".

Il déclare dans ces années-là qu'"il faut amener les parlements et les gouvernements à suspendre l’accord d’association Union européenne-Israël". Il n'hésite pas à stigmatiser le "mur de la honte" qui sépare les communautés en Israël.



[/b]
_________________
PRESTISSIME : Site internet, E-commerce, Webdesign, Communication visuelle, Print : www.prestissime.fr

Mobilité urbaine électrique :
www.trottnscoot.com - www.trottnshop.com
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums d'A TA TURQUIE Index du Forum » La vie sociale, économique & politique en Turquie mais aussi en France Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB v2 © 2001, 2005 phpBB Group ¦ Theme: subSilver++
Traduction par : phpBB-fr.com
Adaptation pour NPDS par arnodu59 v 2.0r1

Tous les Logos et Marques sont déposés, les commentaires sont sous la responsabilités de ceux qui les ont postés dans le forum.