70 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne.
  Créer un compte Utilisateur

  Utilisateurs

Bonjour, Anonyme
Pseudo :
Mot de Passe:
PerduInscription

Membre(s):
Aujourd'hui : 1
Hier : 1
Total : 2186

Actuellement :
Visiteur(s) : 70
Membre(s) : 0
Total :70

Administration


  Derniers Visiteurs

BulentS : 05h52:25
cengiz-han : 09h55:38
murat_erpuyan : 16h14:48
lalem : 19h32:21
bendeniz : 19h59:21


  Nétiquette du forum

Les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont postés dans le forum. Tout propos diffamatoires et injurieux ne sera toléré dans ces forums.


Forums d'A TA TURQUIE :: Voir le sujet - "la course au vote arménien"
Forums d'A TA TURQUIE Index du Forum Forums d'A TA TURQUIE
Pour un échange interculturel
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs    

"la course au vote arménien"
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums d'A TA TURQUIE Index du Forum » La vie sociale, économique & politique en Turquie mais aussi en France
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Cuneytbelmondo
Spammer
Spammer


Inscrit le: 29 Jan 2010
Messages: 745
Localisation: Paristanbul

MessagePosté le: 25 Déc 2011 1:13    Sujet du message: Répondre en citant

S'attaquer à la personne ou à la famille d'un politicien est une chose inacceptable, tout ceci est de la politique, celà signifie que tout le monde joue un jeu en trouvant des arguments adaptés à chaque situation. C'est une pratique peu courante en Europe mais Erdogan et les conservateurs turcs ont cette facheuse manie qui est un manque de respect et surtout une attitude basse montrant au contraire le manque d'arguments. Erdo le fait sans arrêt avec les leaders de l'opposition et celà passe pour du "parler vrai", c'est en réalité la base même du populisme. Le Sarkozy en question a affirmé ne jamais avoir mis les pieds en Algérie, son autobiographie est paraît-il même là pour l'attester, mais le message est passé en Turquie sans rencontrer de contre-argument: c'est çà le populisme!

http://www.lemonde.fr/politique/article/2011/12/22/les-deputes-votent-le-texte-sur-la-negation-des-genocides_1621648_823448.html#ooid=RleGU2MzrKsKOnfk4OQA3S-VwWnaWjHT
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cuneytbelmondo
Spammer
Spammer


Inscrit le: 29 Jan 2010
Messages: 745
Localisation: Paristanbul

MessagePosté le: 25 Déc 2011 2:12    Sujet du message: Répondre en citant

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy
Aşıklar Soykırımda anlaşamadı
Orhan Pamuk'un Ermeni asıllı sevgilisi ressam Karolin Fişekçi, Fransa'nın Ermeni soykırımı inkarını suç sayan yasayı kabul etmesine ateş püskürdü: 'Bu coğrafyada soykırım olamaz'






Aşıklar Soykırımda anlaşamadı 'TÜRKİYE YAPSA TOPA TUTARLAR'
Kalpleri bir, fikirleri ayrı! Fransa Meclisi'nin, 1915 olaylarıyla ilgili Ermeni iddialarının reddini suç sayılmasını öngören yasa teklifini kabul etmesi, Orhan Pamuk'un Ermeni asıllı Türk ressam sevgilisi Karolin Fişekçi'yi fena öfkelendirdi. Fransa'nın ortaya attığı yasa tasarısını çok antidemokratik bulduğunu belirten ve 'Benzer bir şeyi Türkiye yapsa Avrupa tarafından topa tutulurdu' diyen Fişekçi şöyle konuştu:

KARS'A BÄ°R ANIT YAPMAK Ä°STÄ°YOR

'Bu coğrafyada Almanların yaptığı gibi bir soykırım olamaz. Türkler de, Ermeniler de o sistematik Alman disiplini olamaz. Türkiye'de yaşayan, burada doğmuş, buradan beslenmiş Ermeni kökenli Türk olarak dış ülkelerdeki bu girişimlerden hiç hoşlanmıyorum.' Kars'a bir heykel yapmak isteyen ve gerekli izinler için başvuruda bulunmaya hazırlanan Fişekçi, 'Bıraksalar Kars'a çok güzel bir anıt tasarlardım' dedi. (Gazete Habertürk)

http://haber.gazetevatan.com/asiklar-soykirimda-anlasamadi/419777/1/Gundem
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
SelimIII
V.I.P
V.I.P


Inscrit le: 30 Aoû 2007
Messages: 2523
Localisation: Paris

MessagePosté le: 25 Déc 2011 18:27    Sujet du message: Répondre en citant

Tout est permis maintenant ! Quite à oublier le fond du problème.

Citation:

Babası da yalancı çıktı!
Kitapta açık açık yazıyor...

Başbakan Erdoğan'ın 'Cezayir'e giden babana sor' sözleri Sarkozy'nin babasının yalanını ortaya çıktı...

Başbakan Erdoğan soykırım iddialarını inkar eden düzenlemeyi suç sayan Fransa parlamentosu kararı sonrası Sarkozy'ye sert çıkmış ve Cezair'de asker olarak görev alan babası Pal Sarkozy'yi hatırlatmıştı. Erdoğan, 'katliamları babana, kurtardığımız Yahudileri de dedene sor' demişti.


KENDÄ° KÄ°TABI YALANLADI

Baba Pal Sarkozy Başbakan Erdoğan'ın sözleri sonrası iddiaların doğru olmadığını öne sürmüş ve Cezair'e hiç gitmediğini iddia etmişti. Oysa baba Sarkozy kitabının 22. sayfasında, Cezayir'in Sidi Bal'abbas kentinde görevli olduğunu yazıyor. (Habertürk)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cuneytbelmondo
Spammer
Spammer


Inscrit le: 29 Jan 2010
Messages: 745
Localisation: Paristanbul

MessagePosté le: 25 Déc 2011 22:22    Sujet du message: Répondre en citant

Very Happy Tam çorba oldu. Gerçekleri görmek için o kitabi gidip almam.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cyberturc
V.I.P
V.I.P


Inscrit le: 22 Avr 2006
Messages: 1004
Localisation: Paris

MessagePosté le: 26 Déc 2011 12:58    Sujet du message: Répondre en citant

Cuneytbelmondo a écrit:
S'attaquer à la personne ou à la famille d'un politicien est une chose inacceptable, tout ceci est de la politique, celà signifie que tout le monde joue un jeu en trouvant des arguments adaptés à chaque situation. C'est une pratique peu courante en Europe mais Erdogan et les conservateurs turcs ont cette facheuse manie qui est un manque de respect et surtout une attitude basse montrant au contraire le manque d'arguments. Erdo le fait sans arrêt avec les leaders de l'opposition et celà passe pour du "parler vrai", c'est en réalité la base même du populisme. Le Sarkozy en question a affirmé ne jamais avoir mis les pieds en Algérie, son autobiographie est paraît-il même là pour l'attester, mais le message est passé en Turquie sans rencontrer de contre-argument: c'est çà le populisme!

http://www.lemonde.fr/politique/article/2011/12/22/les-deputes-votent-le-texte-sur-la-negation-des-genocides_1621648_823448.html#ooid=RleGU2MzrKsKOnfk4OQA3S-VwWnaWjHT


Je suis tout à fait d'accord. Ce n'est pas parce-que l'on est soi-même victime d'une loi liberticide que l'on doit faire subir le même traitement de muselage à son auteur. Quant aux menaces, je n'en parle même pas. C'est une honte!

Et ceci soulève la question de savoir si la Turquie vaut bien mieux que la France et surtout si elle est bien placée pour faire la rhétorique qu'elle développe en ce moment.

J'aimerais que la Turquie puisse évoluer positivement en supprimant notamment l'article 301 et en libérant les journalistes emprisonnés. Cela laisserait France dans la position du nouvel "homme malade de l'Europe", où à l'instar de l'Empire Ottoman qui faisait des actes désespérés tandis qu'il rendait son dernier soupir, elle se met à promulguer des lois fascisantes, racistes, arbitraires et contre-natures ne sachant plus quoi faire du chaos économique, politique et social où elle se trouve.

Si c'est pour tenir la Turquie éloignée de l'Europe, il n'y a nul besoin de faire tout ce cirque. La Turquie n'a que faire de consommer le mariage avec un tel boudin de toutes les façons. C'est uniquement dans l'intérêt des deux parties que la Turquie fasse la demande et que l'Europe la fasse languir.
_________________
"C'est une maladie naturelle à l'homme de croire qu'il possède la vérité." Blaise Pascal
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Raskolnikoff
V.I.P
V.I.P


Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3479
Localisation: Somewhere in the world

MessagePosté le: 26 Déc 2011 14:23    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
je suis tout à fait d'accord. Ce n'est pas parce-que l'on est soi-même victime d'une loi liberticide que l'on doit faire subir le même traitement de muselage à son auteur. Quant aux menaces, je n'en parle même pas. C'est une honte!

Et ceci soulève la question de savoir si la Turquie vaut bien mieux que la France et surtout si elle est bien placée pour faire la rhétorique qu'elle développe en ce moment.

J'aimerais que la Turquie puisse évoluer positivement en supprimant notamment l'article 301 et en libérant les journalistes emprisonnés. Cela laisserait France dans la position du nouvel "homme malade de l'Europe", où à l'instar de l'Empire Ottoman qui faisait des actes désespérés tandis qu'il rendait son dernier soupir, elle se met à promulguer des lois fascisantes, racistes, arbitraires et contre-natures ne sachant plus quoi faire du chaos économique, politique et social où elle se trouve.

Si c'est pour tenir la Turquie éloignée de l'Europe, il n'y a nul besoin de faire tout ce cirque. La Turquie n'a que faire de consommer le mariage avec un tel boudin de toutes les façons. C'est uniquement dans l'intérêt des deux parties que la Turquie fasse la demande et que l'Europe la fasse languir.


Tout a fait d accord Cyber...je voulais ecrire sur le meme theme mais tu as tout dit, je ne puis qu y adherer....Etant parti en voyage le jour du vote je n ai pu suivre l actualite en temps reel. J ecris en ce moment sur un clavier allemand. Je dois aussi ajouter que la "riposte" tuque qui accuse la France de genocide en Algerie est vraiment minable..... Non seulement je trouve ce procede execrable et inappropprie, mais je ne pense pas que ce fut le cas.....J ai vecu deux annees en Algerie.... les algeriens eux meme n ont jamais affirme cela, Bouteflika a parle de "genocide culturel".....
_________________
Родион Романович Раскольников
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
murat_erpuyan
Admin
Admin


Inscrit le: 30 Jan 2006
Messages: 8619
Localisation: Nancy / France

MessagePosté le: 26 Déc 2011 15:23    Sujet du message: Répondre en citant

Une fois la boite de Pandore ouverte, rien à faire !

Une députée turque évoque de 2,5 million de victimes turques lors des événements de 1915 !!!
Moi aussi je ne pense pas que la qualification génocide s'applique à toutes les atrocités de l'histoire mais. Voyez la position de l'historien algérien El Korso, c'est un exemple...

Citation:



pour lire l'article :
http://bit.ly/viX2g4
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
KralAuriverde
V.I.P
V.I.P


Inscrit le: 04 Juil 2011
Messages: 1085

MessagePosté le: 26 Déc 2011 15:34    Sujet du message: Répondre en citant

murat_erpuyan a écrit:
Une fois la boite de Pandore ouverte, rien à faire !

Une députée turque évoque de 2,5 million de victimes turques lors des événements de 1915 !!!
Moi aussi je ne pense pas que la qualification génocide s'applique à toutes les atrocités de l'histoire mais. Voyez la position de l'historien algérien El Korso, c'est un exemple...

Citation:



pour lire l'article :
http://bit.ly/viX2g4



Ce n'est pas le nombre de morts qui fait d'un génocide un génocide mais la préméditation, l'intention de tuer, telle qu'inscrite dans la Convention des Nations Unies sur les génocides de 1948. Il me semble dans son article 2, alinéa c).

Je ne suis pas expert sur l'Algérie donc je ne m'avancerais pas dans ce débat.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
administrateur
Admin
Admin


Inscrit le: 16 Fév 2009
Messages: 739

MessagePosté le: 28 Déc 2011 2:27    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:


Chers Français de Turquie,

Avec le vote, sur proposition de l’UMP, de la loi pénalisant la négation du génocide arménien, mes pensées sont tournées vers vous, vers votre désarroi, votre colère, vos craintes hélas justifiées. Pour Nicolas Sarkozy dont j’avoue ne pas comprendre la détestation de la Turquie, et pour l’UMP, il s’agit d’une simple opération d’arithmétique électorale. Pour eux, les 6000 Français de Turquie ne pèsent pas lourd face aux 450000 Arméniens de France.

Humainement et personnellement, si j’étais députée, j’aurais eu toutes les raisons de voter cette loi. Les génocides, quels qu’ils soient, sont une marque infâmante pour la condition humaine. Et pourtant, je n’aurais pas voté ce texte. Parce qu’en tant que députée, je serais sortie du domaine de la loi pour entrer dans le domaine de l’histoire, domaine des historiens, et parce que j’aurais outrepassé mes compétences en matière de relations internationales et de conduite de la diplomatie, domaine du gouvernement. Or les députés ne peuvent étendre leurs pouvoirs en-dehors des limites imposées par la Constitution. « Il n’est pas bon, » a déclaré au Sénat à propos de cette proposition de loi Robert Badinter (PS), ancien président du Conseil Constitutionnel,« il n’est pas conforme à notre vocation nationale que nous ayons des lois qui disent l’histoire et, pis encore, sous peine de prison…Cet apanage, nous devons le refuser ! Cela ne saurait relever de notre convenance ni, moins encore, de notre compétence ».Robert Badinter a accepté en septembre dernier d’être le Président de mon Comité de Soutien. Juriste moi-même, je puis vous dire que la loi qui vient d’être votée peut être déclarée par le Conseil Constitutionnel contraire à la Constitution en vertu d’une procédure permise depuis la révision constitutionnelle de 2008, celle de la « question prioritaire de constitutionnalité ».

Nous aurons l’occasion d’en reparler puisque je viendrai à votre rencontre en Turquie à la mi-février. Pour être en contact avec certains d’entre vous depuis 2009 et par mes courriels mensuels, je connais vos difficultés. Ensemble, nous débattrons des solutions que je me propose. Les détails de mes déplacements en Turquie vous seront communiqués en janvier.

En Italie, du 4 au 14 décembre, les entretiens que j’ai eus ont principalement porté sur les relations économiques et la promotion de la francophonie. J’ai rencontré les Consuls de France à Rome, Milan et Turin, la directrice de l’Institut français, les directeurs d’UBIFRANCE, de l’AFI (Invest in France Agency), et d’Atout France, l’Attachée de Coopération linguistique. A Rome, Milan et Turin, j’ai évoqué avec les proviseurs des lycées français Chateaubriand, Stendhal et Jean-Giono, l’aide à la scolarité, la sécurité des élèves, les défis posés à l’enseignement français à l’étranger.

A Rome, Milan, Turin, Bologne, Venise et Gênes, j’ai pu exposer au public venu me rencontrer mon programme pour les Français établis hors de France avec des objectifs précis articulés autour de trois thèmes : la défense de nos droits, la promotion de la francophonie, la protection sociale. Partout, le dialogue a été chaleureux.

A Paris, du 15 au 18 décembre, dans le cadre de mes fonctions de Vice-présidente de l’Assemblée des Français de l’Etranger, j’ai rencontré les responsables de France 24, LCP (la chaîne de l’Assemblée Nationale) et TV5 pour les sensibiliser aux élections dans les 11 circonscriptions de l’Etranger. Au cours de mon déjeuner de travail avec Edouard Courtial, le Secrétaire d’Etat Chargé des Français de l’Etranger, j’ai évoqué nos problèmes. Puis j’ai présidé les travaux du Bureau de l’Assemblée des Français de l’étranger, une réunion placée sous le signe de la crise économique et financière en France et dans la zone euro. Les directeurs du Budget au ministère du Budget et des affaires financières au Quai d’Orsay nous ont ainsi appris que ce ministère a fait porter les réductions de personnel essentiellement sur les recrutés locaux et les agents culturels, et qu’Alain Juppé s’interroge sur le réseau culturel de la France. « Des instituts vont fermer », a conclu le directeur. La mise à la casse des recrutés locaux et de l’action culturelle extérieure, la destruction des liens d’amitié entre la France et la Turquie établis depuis 1535 sont autant de signes d’une politique gouvernementale étrangère incohérente, eu égard aux prétentions de la France à déployer une stratégie d’influence mondiale !

En vous souhaitant de bonnes fêtes et en vous adressant mes vœux très sincères pour 2012, que cette année soit celle d’un avenir plus sûr pour la France et pour tous les Français établis hors de France, je vous dis à bientôt.

Daphna Poznanski-Benhamou
Vice-présidente de l'Assemblée des Français de l'étranger
Conseiller élu des Français de l'Etranger
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
administrateur
Admin
Admin


Inscrit le: 16 Fév 2009
Messages: 739

MessagePosté le: 28 Déc 2011 2:35    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:


Le message de remerciements de l'Ambassade de Turquie à Paris, au peuple français. 24.12.2011
Paris, le 24 décembre 2011

L’Ambassade de la République de Turquie à Paris remercie sincèrement à tous ceux et celles qui ont voulu nous montrer leur soutien pendant le débat sur une proposition de loi visant à pénaliser la contestation des allégations arméniennes.

Durant trois jours notre standard téléphonique a été assailli des appels de soutien et nous avons reçus des centaines d’e-mails, des messages sur notre site internet et aussi des lettres dont nous regrettons de ne pas être en mesure de répondre convenablement. A notre grande satisfaction, nous avons constaté par le biais des sondages et de la presse que la majorité du peuple français et plusieurs de ses représentants politiques était contre aux initiatives irresponsables et inopportunes d’une infime minorité.

Cet intérêt et ce soutien d’une bonne partie du peuple français nous ont démontré que l’amitié franco-turque va bien au-delà de l’influence des groupes de pressions communautaristes, ainsi que celle de quelques acteurs politiques qui préfèrent courir après quelques dizaines de milliers de voix au lieu de contribuer à l’amélioration de la coopération turco-française mutuellement bénéfique pour les deux peuples.

Cette Ambassade espère sincèrement que le bon sens primera sur les efforts visant à miner les intérêts réels de la France et de la Turquie. Elle espère également que cette surenchère de discours antiturc qui ne contribue en rien au bien-être du grand peuple français s’arrêtera au plus bref délai et qu’il cédera sa place aux démarches apaisantes et raisonnables.

Profitant de cette occasion, l’Ambassade de Turquie à Paris souhaite un Joyeux Noël et bonnes fêtes au peuple français.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cyberturc
V.I.P
V.I.P


Inscrit le: 22 Avr 2006
Messages: 1004
Localisation: Paris

MessagePosté le: 28 Déc 2011 17:21    Sujet du message: Répondre en citant

Quoi qu'il en soit, histoire de mettre un grand coup de pied dans la fourmilière, je souhaiterais souligner deux points qui me semblent importants sur cette contreverse du génocide Algérien comparé au génocide Arménien.

De toute évidence on peut affirmer sans aucun doute que le génocide algérien, qu'on puisse discuter ou non que ce soit génocide, blessant par la même occasion les centaines de milliers de victimes algériens de cette sombre partie de l'histoire française, il ne fait aucun doute que :

1) sur le plan droit, la notion de non rétroactivité ne peut s'appliquer puisque ce terme inventé en 1944 par Raphael Lemkin pour qualifier les massacres des Juifs pendant la seconde guerre mondiale avec toutes implications juridiques que cela peut comporter s'appliquerait sans aucune contestation possible pour des faits qui remontent aux années 60 contrairement aux années 1915 et avant...

2) sur le plan de la morale historique, ce ne serait un anachronisme que de juger les faits qui se sont déroulés en Algérie avec le regard de l'homme moderne alors que cela en serait un pour 1915 car il faut à un moment donné savoir jusqu'où on va remonter comme ça...

Juste pour réflexion....Il me semble que c'est important de situer les choses dans cette perspective car on dit un peu de tout et de n'importe quoi et il faut aussi savoir de quoi on parle.
_________________
"C'est une maladie naturelle à l'homme de croire qu'il possède la vérité." Blaise Pascal
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cuneytbelmondo
Spammer
Spammer


Inscrit le: 29 Jan 2010
Messages: 745
Localisation: Paristanbul

MessagePosté le: 28 Déc 2011 21:50    Sujet du message: Répondre en citant

Aucune commune mesure avec les massacres d'Algérie qui n'ont de nos jours aucun impact sur les réalités des gens puisque l'Algérie a gagné son indépendance, pas de revendication territoriale ou sur les biens perdus à cette époque par les autochtones puisqu'avant la présence française le pays ne reconnaissait pas la propriété privée qui n'existait pas d'ailleurs de fait. En Algérie il y a toujours des algériens et plus de français.
Ces massacres furent le fait de militaires revanchards et les ordres ne vinrent pas de Paris, qui d'ailleurs ne controlait plus rien et ne se souciait que du rapatriement en métropole.
Déterrer les évènements d'Algérie c'est juste mettre les points sur les i en reconnaissant les responsabilités de chacun, le devoir de mémoire pour dire "plus jamais çà".

Les massacres de Vendée de 1793-94 ne furent pas non plus un génocide dans le sens du 20 siècle puisqu'aucune ethnie ne fut visée, on tuait à tour de bras les royalistes et les religieux du clergé, ce fut une guerre comparable à ce qui se passa à Dersim en 1937, un "nettoyage" politique, même si bien-sûr les femmes et enfants ne furent pas épargnés.
Les vendéens n'étaient pas une ethnie à part en France et ils n'ont pas disparu.
Beaucoup d'historiens emettent des doutes sur ce que fût la période de "grand peur" dans les campagnes lors des années de révolution française, ce serait des légendes à l'origine des "mythes urbains" de la mort qui rodait dans les campagnes avec le masque de bandes de brigants organisés. Robespierre ne serait en rien responsable des quelques graves massacres qui firent naître ces légendes.
En plus c'était il y a 22O ans!!

Pour les arméniens en 1915 je ne sais pas si on peut qualifier les évènements de génocide, je ne peux que me remettre aux débats des historiens qui eux aussi sont divisés. En France par exemple, Jean Paul Roux, Gilles Veinstein, Robert Mantran les plus grands turcologues ne qualifient pas cette période de génocide. C'est étrange car tous ceux qui ne sont pas spécialistes de la Turquie qui composent la majorité des historiens en France font passer leur conclusions comme valides et comme par hasard ceux qui étudient la question sont en majorité d'origine arménienne.
Il y a donc une forte contradiction, le problème est l'ingérence du politique dans le traitement de cette question qui brouille le travaille historique technique, sans parler de la dimension emotionnelle qui fait faire et dire n'importe quoi de chaque coté.
D'un autre coté l'Anatolie est aujourd'hui vidée des très nombreux arméniens qui la composait, peu importe le nombre, il est largement significatif pour témoigner de choses radicales visant en particulier cette communauté et çà, le gouvernement turc le rejette en bloc et se confond dans des explications fantaisistes teintées de propagande nationaliste, comme le gouvernement arménien sur d'autres aspects de 1915.
Quand je suis à Istanbul, mes voisins s'appellent Torosyan, Kevorkyan, il y a une église arménienne à 10mètres de mon jardin à Bakirköy, nous nous invitons pour des repas et boire le thé, en bref pour moi ce sont des turcs comme les autres, comme l'auraient été tous ces arméniens qui composaient la diversité et la richesse de ces terres s'ils étaient encore là...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
KralAuriverde
V.I.P
V.I.P


Inscrit le: 04 Juil 2011
Messages: 1085

MessagePosté le: 29 Déc 2011 11:02    Sujet du message: Répondre en citant

Cuneytbelmondo a écrit:




Pour les arméniens en 1915 je ne sais pas si on peut qualifier les évènements de génocide, je ne peux que me remettre aux débats des historiens qui eux aussi sont divisés. En France par exemple, Jean Paul Roux, Gilles Veinstein, Robert Mantran les plus grands turcologues ne qualifient pas cette période de génocide. C'est étrange car tous ceux qui ne sont pas spécialistes de la Turquie qui composent la majorité des historiens en France font passer leur conclusions comme valides et comme par hasard ceux qui étudient la question sont en majorité d'origine arménienne.
Il y a donc une forte contradiction, le problème est l'ingérence du politique dans le traitement de cette question qui brouille le travaille historique technique, sans parler de la dimension emotionnelle qui fait faire et dire n'importe quoi de chaque coté.
D'un autre coté l'Anatolie est aujourd'hui vidée des très nombreux arméniens qui la composait, peu importe le nombre, il est largement significatif pour témoigner de choses radicales visant en particulier cette communauté et çà, le gouvernement turc le rejette en bloc et se confond dans des explications fantaisistes teintées de propagande nationaliste, comme le gouvernement arménien sur d'autres aspects de 1915.
Quand je suis à Istanbul, mes voisins s'appellent Torosyan, Kevorkyan, il y a une église arménienne à 10mètres de mon jardin à Bakirköy, nous nous invitons pour des repas et boire le thé, en bref pour moi ce sont des turcs comme les autres, comme l'auraient été tous ces arméniens qui composaient la diversité et la richesse de ces terres s'ils étaient encore là...



Oui, les plus grands spécialistes français de l'Empire ottoman (François Georgeon, Gilles Veinstein, Robert Mantran, Paul Dumont, Jean Paul Burdy, Jean Paul Roux, René Rémond,...) réfutent la thèse de génocide au motif qu'elle se base sur de la falsification de documents, comme les falsifications grossières d'Andonian, un Arménien qui a fabriqué à Paris, en 1920, des "pièces à conviction" sur du papier de petit écolier français. De faux télégrammes attribués à Talaat pacha, mais qui ont été rejetés très vite dès 1921 au procès de son assassin Tehlirian, à Berlin.

Autre manipulation, les ouvrages de propagande de guerre tel que le Livre Bleu ou les mémoires de l'Ambassadeur Morgenthau, qui n'avaient en fait comme but inavoué, que d'inciter les Etats-Unis d'Amérique à entrer dans la Première Guerre mondiale.

Ou encore de fausses citations attribuées à Atatürk ou à Hitler. Alors qu'un simple examen du Nutuk ou des minutes des procès de Nuremberg montre que ces personnalités n'ont jamais prononcés ces phrases à propos des Arméniens. Il y a eu des travaux d'historiens sur ces faux discours.

Inutile aussi d'évoquer les nombreuses tentatives de manipulation par les photographies, retouchées grâce à photoshop, que des historiens comme Jeremy Salt ont dénoncées.

L'ingérence du politique n'est en fait pas le fruit du hasard, car les propagandistes/révisionnistes arméniens de France ou des Etats-Unis savent pertinemment qu'il y a un verrou juridique et scientifique sur la question. Ils sont parfaitement au courant qu'il est impossible de porter l'affaire devant un Tribunal Pénal international, lequel ne s'est jamais prononcé sur la question pour la simple et bonne raison qu'on ne juge pas des événements antérieurs à la Seconde Guerre mondiale, selon le principe de non-rétroactivité de la Convention des Nations Unies sur les génocides et leur répression de 1948. Le plus amusant est qu'ils continuent encore leur propagande mensongère en écrivant sur les pages de wikipedia que l'ONU aurait reconnu et inscrit le "génocide" arménien parmi les 4 génocides connus ! Or c'est faux, l'ONU n'a jamais reconnu le "génocide" arménien en 1985. Le Rapport Whitaker n'a jamais été transmis à la Commission des Droits de l'Homme. Il y a cependant bien eu une résolution qui a été votée cette année là, mais ce n'était pas le Rapport du rapporteur Whitaker, car elle a été retouchée au motif que des points de vue divergents avaient été exprimées quant au contenu de ce rapport ; que le rapporteur aurait dû traiter de la prévention de futurs génocides sans se référer à des événements passés pour lesquels il est difficile voire même impossible de mener une enquête; circonstance plus grave, plusieurs participants mirent en avant le fait qu'on ne disposait pas de documentation adéquate sur la question arménienne et que certaines preuves avaient été falsifiées. Les paragraphes 41 et 42 de la résolution 1985/9 expriment clairement ces réserves.
Mais malgré cela, les révisionnistes arméniens continuent leur propagande mensongère au nez et à la barbe des médias français, complices de ce mensonge orwelien.

Oui, il n'y a presque plus d'Arméniens en Turquie, mais une fois de plus les révisionnistes se gardent bien d'occulter le fait qu'ils sont partis en masse dans les années 1920-1921 vers d'autres pays. Qu'ils ont trahi leur patrie en complotant contre leur pays en s'engageant dans les armées des pays de l'Entente. Les archives du Quai d'Orsay sont très éloquents à ce sujet.
Mais il y a Aznavour et les autres, il y a la question de l'adhésion de la Turquie dans l'UE, il faut donc chercher des prétextes pour barrer la route à ce grand pays, qui risque de leur faire de l'ombre et de la concurrence.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
murat_erpuyan
Admin
Admin


Inscrit le: 30 Jan 2006
Messages: 8619
Localisation: Nancy / France

MessagePosté le: 29 Déc 2011 21:36    Sujet du message: Répondre en citant

Ici on commence à entrer dans le débat génocide ou pas ! Ce n'est pas le but de cette contribution.

Il existe un débat fort explicite à ce sujet : questionne arménienne
http://minu.me/3232

Donc, pour la cohérence je me permettrai de déplacer les contributions dans ce post.

A noter qu'il existe un dossier fort varié sur ce site : questionne arménienne
http://bit.ly/uf2DKR

Et encore, pour rappel, n'oubliez pas la contribution :
Histoire, mémoire et mondialisation
http://minu.me/37vc


Par contre, la contribution de Cyberturc relatant le débat au Sénat est fort intéressant pour la présente contribution. Il s'agit de
Génocide : Compte rendu analytique officiel du 4 mai 2011
http://minu.me/5n0x

D'ailleurs dès que je peux (vous pouvez le faire avant moi) je remettre ici donner le compte rendu du débat à l'Assemblée.


Dernière édition par murat_erpuyan le 29 Déc 2011 22:03; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
KralAuriverde
V.I.P
V.I.P


Inscrit le: 04 Juil 2011
Messages: 1085

MessagePosté le: 29 Déc 2011 21:53    Sujet du message: Répondre en citant

Vous pouvez Murat, je m'étais juste permis de répondre à Cüneytbelmondo en lui faisant un petit résumé, pour bien cadrer la problématique, très modestement, car cette intervention ne se voulait pas exhaustive.
Bien entendu le sujet n'est pas dans ce topic de savoir s'il a eu lieu ou pas. Mais j'ai volontairement insisté sur la non-reconnaissance de l'ONU pour compléter les points soulevés par Cyberturc. Cette 'non reconnaissance" de l'ONU représente à mes yeux le noeud gordien du problème. Parce qu'il est bien évident qu'avec la reconnaissance de l'ONU il n'y aurait sans doute pas eu toutes ces polémiques de comptoir.

Alors il me semble opportun qu'il est justement de notre devoir de dénoncer cette incompréhensible erreur de l'Assemblée Nationale, bien au-delà même du caractère anticonstitutionnel d'une telle loi.

Je trouve cela très suspect, car la Suède a très vite compris son erreur en 2002, seulement deux ans après avoir voté une résolution de reconnaissance du "génocide" arménien.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums d'A TA TURQUIE Index du Forum » La vie sociale, économique & politique en Turquie mais aussi en France Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivante
Page 4 sur 9

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB v2 © 2001, 2005 phpBB Group ¦ Theme: subSilver++
Traduction par : phpBB-fr.com
Adaptation pour NPDS par arnodu59 v 2.0r1

Tous les Logos et Marques sont déposés, les commentaires sont sous la responsabilités de ceux qui les ont postés dans le forum.