41 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne.
  Créer un compte Utilisateur

  Utilisateurs

Bonjour, Anonyme
Pseudo :
Mot de Passe:
PerduInscription

Membre(s):
Aujourd'hui : 0
Hier : 0
Total : 2156

Actuellement :
Visiteur(s) : 41
Membre(s) : 0
Total :41

Administration


  Derniers Visiteurs

murat_erpuyan : 17 min.17
cengiz-han : 56 min.14
laroserouge : 06h53:05
Georges : 15h48:11
Philippe : 1 jour, 03h06:15


  Nétiquette du forum

Les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont postés dans le forum. Tout propos diffamatoires et injurieux ne sera toléré dans ces forums.


Forums d'A TA TURQUIE :: Voir le sujet - Encore un article pourri sur la Turquie.
Forums d'A TA TURQUIE Index du Forum Forums d'A TA TURQUIE
Pour un échange interculturel
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs    

Encore un article pourri sur la Turquie.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums d'A TA TURQUIE Index du Forum » Traitement médiatique de la Turquie
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Cuneytbelmondo
Spammer
Spammer


Inscrit le: 29 Jan 2010
Messages: 745
Localisation: Paristanbul

MessagePosté le: 12 Sep 2011 0:35    Sujet du message: Encore un article pourri sur la Turquie. Répondre en citant

Encore un article écrit dans une forme pédante, il y aurait une opposition "turcs blancs", "turcs noirs", et le kémalisme serait l'oeuvre des "turcs blancs". Ici, l'accumulation de sophisme journalistique et de raccourcis atteint des sommets, sans parler des inexactitudes. L'article date un peu mais il est toujours intéressant de constater comment le pays est si mal connu et traité.
POLEMIA, un site à éviter.

Le : 06 Janvier 2010
La Turquie entre autoritarisme laïc et démocratie islamique (La Polémia du 01/12/2009)

Depuis quelques années, la Turquie est passée d’une laïcité autoritaire à un islamisme démocratique, le tout sur fond de négociations en vue de l’adhésion du pays à l’Union européenne.

Kémal et l’Etat-nation

La Turquie actuelle n’a rien à voir avec l’Anatolie du XIe siècle et la prise du pouvoir par Kemal en 1923. En fait, l’Empire turc, composé d’un faisceau de 18 nationalités cohabitant ensemble tant bien que mal, entrera en décadence à partir du XVIIe siècle. Au XIXe siècle, le système du Tanzimat essaiera de redresser la situation, mais l’Empire ottoman se délite peu à peu et disparaît avec le Traité de Sèvres.

Le nouvel Etat turc, créé par Mustapha Kemal, a été concocté par les « Turcs blancs » de Salonique et le Mouvement des Jeunes Turcs, influencés par la lecture des Encyclopédistes et les préceptes de la Révolution française. Ce mouvement marque une rupture radicale avec l’héritage ottoman et cosmopolite de l’islam.

En effet, Kemal et son entourage placent l’idée d’Etat-Nation compacte et homogène au cœur de leur système de pensée. La laïcité est la religion civique du nouvel Etat. Quant à la langue, Kemal introduit une véritable révolution en renonçant aux caractères arabes et en adoptant les caractères latins. Mustapha Kemal impose très vite la notion d’identité turque à l’exclusion de toutes les autres. Elle se caractérise par l’application de 6 principes : nationalisme, étatisme, populisme, révolutionnarisme, républicanisme, laïcité. Autre caractéristique de la doctrine kémaliste, l’éloge d’une race pure turque magnifiée par les anthropologues du régime (en particulier le suisse Eugène Pittard).

L’Islam encaserné par l’Etat

Ce régime va poser les bases de l’Etat moderne, s’agissant notamment des rapports entre l’islam et l’Etat, via le rôle du Dinayet, le ministère du Culte religieux. L’islam est encaserné par l’Etat. Il s’agit en réalité d’une laïcité concordataire. L’islam n’est pas la religion d’Etat mais il est le seul culte reconnu et financé par l’Etat à l’exclusion de tous les autres.

Après la seconde guerre mondiale, la Turquie est isolée et affaiblie. Les dirigeants européens et les Etats-Unis vont alors lui demander de se démocratiser. La création du parti démocrate va capter la soif de religion du peuple et l’islam pourra ainsi se réinstaller. L’armée, toujours fidèle aux principes kémalistes, veille au grain et sera à l’origine de quatre coups d’Etat (1960, 1971,1980 et 1997) afin de reconstruire la légalité républicaine.

En fait et pour reprend une terminologie maurrassienne, le camp conservateur représente le pays réel alors que le pays légal est incarné par le camp laïc.

La lutte anthropologique : « Turcs blancs » contre « Turcs noirs »

Il existe, de fait, une véritable lutte anthropologique entre les « Turcs blancs » appartenant aux populations originaires des régions européennes de Thrace et d’Egée et les « Turcs noirs » d’Anatolie, historiquement écrasés en 1923 et qui sont maintenant la majorité de la population. Ces derniers ont le vent en poupe depuis 1997, date à laquelle Erbakan chef du Parti de la Prospérité est arrivé au pouvoir. Homme politique brillant, opposé à l’adhésion de son pays à l’Europe, il est allé trop vite en besogne et un coup d’Etat militaire l’arrêta dans son élan. Ce qui conduisit les islamistes à une remise en question et à l’arrivée au pouvoir du maire d’Istanbul, Reycip Erdogan.

L’islamo-capitalisme turc.

Pour Erdogan et ses amis, l’Europe est le meilleur cheval de Troie. En 2002, l’AKP arrive au pouvoir avec le soutien implicite de Washington pour un islam modéré à l’anglo-saxonne. Ses principaux responsables ont d’ailleurs été, pour la plupart d’entre eux, formés aux Etats-Unis dans des universités. S’agissant de la Turquie, une indéniable complicité s’est faite jour entre les néoconservateurs de l’équipe Bush et les islamistes turcs, ces derniers leur ayant promis d’être aux côtés de Washington contre l’Irak. Ils ont joué la montre concernant Bruxelles, promettant plus de démocratie, moins d’armée….et plus d’islam. Depuis la prise du pouvoir par Erdogan, l’armée a été dépossédée de ses prérogatives et les élites comprennent qu’elles ont été dupées par le nouveau pouvoir.

Ce dernier s’appuie, en particulier à Istanbul, Ankara ou Kayseri, sur les populations venues des campagnes et qui étouffent littéralement les quartiers laïcs en votant à plus de 80% pour l’AKP. Leur pression se fait d’autant plus sentir que l’alcool est maintenant interdit dans ces zones et que le voile y est fortement répandu. C’est ainsi une pression pernicieuse qui s’étend sur nombre de Turques occidentalisées.

Au rythme où vont les événements, la disparition des « Turcs blancs » est programmée. On en veut pour preuve leur taux de natalité (1 enfant par femme) comparé à celui des « Turcs noirs » (4 enfants par femme). Quant à l’armée, elle essaie, tant bien que mal de réintroduire la stratégie de la tension, s’agissant en particulier de la question kurde qui empoisonne cette partie du monde depuis l’ingérence anglo-saxonne depuis les années 20.

http://www.polemia.com/article.php?id=2626
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
murat_erpuyan
Admin
Admin


Inscrit le: 30 Jan 2006
Messages: 8148
Localisation: Nancy / France

MessagePosté le: 13 Sep 2011 0:21    Sujet du message: Répondre en citant

En effet l'analyse est anachronique est superflue mais n'empêche suscite la question : où va la Turquie ?

Anachronique en disant : Mustapha Kemal impose très vite la notion d’identité turque à l’exclusion de toutes les autres".
Comment voulez-vous construire un état nation en 1923 ? La France est-elle construite autrement ?

Ignarde quant à l'affirmation : Autre caractéristique de la doctrine kémaliste, l’éloge d’une race pure turque magnifiée par les anthropologues du régime...

Le kémalisme, s'il en existe ne fait jamais l'éloge d'une race. La preuve flagrante : Ne mutlu Türküm DIYENE.
Ce n'est pas heureux celui qui EST Turc mais Heureux celui qui SE DIT Turc...

Quant à "Beyaz Türk", "Kara Türk" ! Ces sont des expressions que nous entendons bcp depuis une dizaine d'années...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
murat_erpuyan
Admin
Admin


Inscrit le: 30 Jan 2006
Messages: 8148
Localisation: Nancy / France

MessagePosté le: 20 Nov 2019 1:36    Sujet du message: Répondre en citant

Je reprends cette contribution après lecture du papier d'Alexandre Del Valle, auteur, il y a une dizaine d'année de "La turquie dans l'europe un cheval de troie islamiste ?".
A l'époque j'avais participé à deux débats télévisés avec lui dont un dans "c'est dans l'air". J'ai cru comprendre que ses informations ont été fournies par un dossier de l'Institut Kurde.

Del Valle est foncièrement anti turc (la manière polie de dire la chose). Dans son article paru dans "Valeurs Actuelles", il reprend son discours habituel, en évoquant la situation du Chypre et évidemment il parle comme si un jour Les Turcs s'ennuyant ont décidé d'envahir l'île.

http://bit.ly/2O2MnAA


Dernier paragraphe de son papier montre d'une manière explicite une haine de turc :
Citation:
Quant au néo-sultan Erdogan, il a averti dans un message officiel : « Nous ne laisserons jamais les droits des Turcs de Chypre être spoliés », saluant sans complexe la mémoire du fondateur de la RTCN, Rauf Denktas, incarnation du pire nationalisme belliqueux turc irrédentiste.


Oui Denktas, aurait du mourir sous le règne de Makarios, n'aurait pas donné un combat pour survivre alors qu'en 1974 les colonels en Grêce ont évincé Makarios par un coup d'état afin d'annexer l'île à la Grêce tout en niant l'existence d'une population d'origine turque.

N'oublions pas que les chypriotes turcs subissent un embargo féroce, ne peuvent pas commercer avec l'extérieur, ne peuvent pas participer aux organisations sportives...

Enfin l'état actuel de Turquie donne l'occasion à certains de vociférer leur haine de turc.




<
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums d'A TA TURQUIE Index du Forum » Traitement médiatique de la Turquie Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB v2 © 2001, 2005 phpBB Group ¦ Theme: subSilver++
Traduction par : phpBB-fr.com
Adaptation pour NPDS par arnodu59 v 2.0r1

Tous les Logos et Marques sont déposés, les commentaires sont sous la responsabilités de ceux qui les ont postés dans le forum.