54 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne.
  Créer un compte Utilisateur

  Utilisateurs

Bonjour, Anonyme
Pseudo :
Mot de Passe:
PerduInscription

Membre(s):
Aujourd'hui : 1
Hier : 0
Total : 2154

Actuellement :
Visiteur(s) : 54
Membre(s) : 0
Total :54

Administration


  Derniers Visiteurs

Frankyv23 : 07h59:30
murat_erpuyan : 10h10:53
laroserouge : 21h28:51
administrateu. : 1 jour, 12h28:54
cengiz-han : 2 jours


  Nétiquette du forum

Les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont postés dans le forum. Tout propos diffamatoires et injurieux ne sera toléré dans ces forums.


Forums d'A TA TURQUIE :: Voir le sujet - Expression "pro-kurde"
Forums d'A TA TURQUIE Index du Forum Forums d'A TA TURQUIE
Pour un échange interculturel
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs    

Expression "pro-kurde"
Aller à la page 1, 2, 3, 4  Suivante
 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Forums d'A TA TURQUIE Index du Forum » La vie sociale, économique & politique en Turquie mais aussi en France
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
papatya
V.I.P
V.I.P


Inscrit le: 07 Juil 2006
Messages: 1447

MessagePosté le: 26 Mar 2008 16:31    Sujet du message: Expression "pro-kurde" Répondre en citant

Est ce que les quotidiens français ont raison de présenter le DTP comme un parti pro-kurde ?
Est ce qu'une manifestation organisée par le DTP où l'on lance des slogans en faveur du PKK et d'Ocalan sont des manifestations pro-kurdes ?
Est-ce que les célébrations du newroz où les manifestants ont brandi des portraits d'Ocalan sont des manifestations pro-kurdes ?

Il y a qq jours Osman Ocalan, frère d'Abdullah Ocalan et 2ème homme du PKK pendant des années disait sur Kanal D qu'il n'y avait aucune différence, même organique, entre le PKK et le DTP. Tous les membres du DTP ont de membres de leur famille dans les montagnes.

Voici ce que disait Þemdin Sakýk pour illustrer ce qu'il appelle «la rente de la montagne». «S'il n'y avait pas eu Abdullah Öcalan, Mehmet Öcalan n'aurait pas été élu maire. Si ma soeur Adife Sakýk n'avait pas été tuée dans les montagnes et si je n'avais pas passé 18 ans de ma vie dans les montagnes, Sýrrý Sakýk n'aurait pas été élu député. De même que si Ahmet Türk est le leader du DTP, c'est parce qu'il a donné des militants à l'organisation».

On en revient tjrs à la même chose, les médias français tentent de légitimer le DTP/PKK en essayant de le présenter comme un mouvement pro-kurde.
_________________
Bir ulus sýmsýký birbirine baðlý olmayý bildikçe yeryüzünde onu daðýtabilecek bir güç düþünülemez.
ATATÜRK
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
murat_erpuyan
Admin
Admin


Inscrit le: 30 Jan 2006
Messages: 8145
Localisation: Nancy / France

MessagePosté le: 13 Déc 2009 0:49    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai cherché un "topic" sur DTP sur ce forum la vie politique en Turquie. Contrairement au forum en langue turque où de nombreuses contributions traitent directement le DTP ici j'ai trouvé que celle-ci déposée en mars 2008 par Papatya.

Alors j'ai décidé d'écrire ici mes quelques remarques sur l'interdiction qui frappe le DTP (j'ai écrit également qq lignes dans le forum en turc).

- DTP a raté le coche parce qu'il n'a su prendre ses distances, ne serait-ce que stratégiquement par rapport à Ocalan. Donc a suivi la voie archaique du PKK au grand bonheur des extrémistes fascistes de Turquie mais aussi des forces qui ont des intérêts sur cette géographie.

- AKP qui a échappé de justesse à l'interdiction n'a pas bougé le doigt pour changer la loi en obligeant en quelque sorte les juges de prononcer le verdict actuel. Pourtant, le Président de la Cour constitutionnel, proche d'AKP avait déclaré juste après le procès contre l'AKP que l'éxecutif doit faire le nécessaire afin d'enlever à la Cour la possibilité d'interdire un parti politique (ce n'est tout à fait mon point de vue). Mais AKP n'a rien fait, peut-être parce que l'interdiction de celui-ci pouvait être bénéfique pour augmenter ses votes dans le sud-est !

Finalement est-ce que AKP et DTP étaient sérieux quans ils déclaraient oeuvrer pour que les larmes des mères cessent ?

La situation est inquiétante en Turquie : après 30 ans on arrive presqu'enfin à diviser le peuple entre Kurde et Turc. On alimente la haine.

L'histoire se répète : on divise pour mieux régner, on provoque pour accentuer les contradictions afin que les uns égorgent les autres pour ensuite profiter du chaos pour leur intérêt.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
antikemalist
Novice
Novice


Inscrit le: 26 Avr 2009
Messages: 56

MessagePosté le: 13 Déc 2009 2:55    Sujet du message: Répondre en citant

Comme en mathématique, il faut mettre des conditions d'existence à un raisonnement.

Soit feu le DTP, ancien parti politique.
alors, cette assertion : "le DTP ne doit pas dire que le PKK est terroriste"
→ parce que la fonction d'un parti politique c'est de porter des idées, des opinions et que c'est aller contre son essence de lui dire quelles idées et quel projet porter.
→ parce que la base électorale du DTP pense que le PKK n'est pas terroriste et que ce serait se tirer dans le pied si on pouvait imaginer qu'il emprunterait jamais un tel sens.

Passé ce constat, il est difficile de dire que le DTP a fait ou n'a pas fait quelque chose qui induit qu'il est responsable de ce qui arrive. Surtout si on met en perspective cette interdiction avec les précédentes.

- C'est la 5ème fois qu'on interdit un parti issu de la mouvance pro-kurde (je me permet de mettre un lien à une petite historique).
- Il n'existe pas à ma connaissance un seul haut représentant du DTP qui ne soit pas poursuivi par la justice turque risquant des années de prison fermes pour des paroles prononcées à des meetings, des conférences, etc... (des dizaines et peut-être même des centaines de cas si on inclut tous les membres)
- La Turquie a un passif à charge avec sa minorité kurde.

Donc, ce n'est pas un évènement isolé lié à la conjoncture. Le contexte indique plutôt que le régime autoritaire des institutions turques est incompatible avec la pluralité des idées dès lors qu'elles sortent de l'idéologie d'État.
_________________
"ortak düşman kemalizmdir"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
SelimIII
V.I.P
V.I.P


Inscrit le: 30 Aoû 2007
Messages: 2443
Localisation: Paris

MessagePosté le: 15 Déc 2009 12:33    Sujet du message: Répondre en citant

Quelle hypocrisie :
à la page
http://ataturquie.asso.fr/static.php?op=informations_turquie_pf_091214_2&npds=1
je viens de lire RTE a critiqué la décision du tribunal. J'étais écoeuré, et j'ai voulu l'écrire et j'ai vu que M. erpuyan a souligné avant moi. Ce RTE qu'a-t-il fait pour empêcher l'interdiction d'un parti?

De quel droit critique-t-il la décision, les juges appliquent une loi.

Quant à antikemalist qui doit être un citoyen turc d'origine turc! Il considère que le DTP ne pouvait pas faire autrement que s'attacher au PKK. Si les Kurdes voient encore PKK comme solution c'est grave et qu'il n'arrivent pas dépasser l'archaisme de ses methodes, mêmes ceux qui sont cultivés comme semble dans le cas de l'antikemalist qui a basé sa motivation dans la haine.

Avant tout il faut que les Kurdes arrivent à casser leur système féodal et clanique.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
antikemalist
Novice
Novice


Inscrit le: 26 Avr 2009
Messages: 56

MessagePosté le: 15 Déc 2009 13:49    Sujet du message: Répondre en citant

Hayýr ben yüzde yüz yabancýyým yani Anadolu deðilim.
La vraie question que vous devez vous poser comme Turcs nationalistes, c'est "combien de Kurdes je connais ?" en dehors d'un ou deux à qui vous pourriez dire un bonjour hypocrite chaque matin et avec qui vous n'aborderiez jamais les sujets délicats. Moi, j'ai pu fréquenter les deux. Des Kurdes, tendance PKK et des Turcs nationalistes lambda qui croient encore que les races existent et que les Azéris dans la race sont Turcs.
Vous n'entrez jamais dans la vie des Kurdes, vous ne les connaissez pas et après ça vient parler d'unité... C'est ça qui est rigolo. Je suis presque plus unitaire que vous, ça c'est encore plus marrant, alors que pour moi la Turquie va inexorablement se dissoudre et se morceler vu la structure rigide qu'elle a aujourd'hui. Les frontières ne durent jamais éternellement.

Sinon, le problème, ce n'est pas que les Kurdes aiment le PKK, c'est que leurs revendications se basent exclusivement sur la demande de libération d'un moustachu au lieu de demander la reconnaissance écrite de leur identité et de leur(s) langue(s). Et le PKK n'a rien de féodal et de clanique. Le terme féodal est complètement anachronique et inapproprié (je vais pas vous faire l'étymologie) comme souvent ici. Le PKK est une création 100% turque née dans le centre du pays sur les universités d'Ýstanbul et d'Ankara.

Mais bon en face, on continue à vouloir instaurer un modèle de démocratie sur une idéologie raciste et fasciste dans le sens originel du terme. Alors bon, chacun ses défauts.
_________________
"ortak düşman kemalizmdir"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
murat_erpuyan
Admin
Admin


Inscrit le: 30 Jan 2006
Messages: 8145
Localisation: Nancy / France

MessagePosté le: 16 Déc 2009 12:00    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai voulu reprendre le débat avec antikemalist mais à la lecture des journaux aujourd'hui je constate que ce que j'ai peur est en train de se réaliser...

J'ai peur, les provocateurs arrivent à leur fin : le peuple utilise la violence.
Millet birbirini bogazlamaya basladi.

Aujourd'hui les gens répliquent aux manifestations de protestation de l'interdiction qui frappe le DTP. En 30 ans ces provocations n'avaient pas suscité autant de violence entre les gens du peuple.

L'AKP et le DTP sont les premiers responsables de ce fait, naturellement l'opposition a sa part de responsabilité.

Les forces obscures oeuvrent avec les traites pour que "la Turquie va inexorablement se dissoudre et se morceler".

Le devoir de de toute personne responsable, démocrate, patriote est de ne pas pas tomber dans ce piège : diviser pour régner.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
duygu
Admin
Admin


Inscrit le: 23 Sep 2008
Messages: 4167

MessagePosté le: 18 Déc 2009 0:21    Sujet du message: Répondre en citant

Ce que dit M. Erpuyan est amplifié par Ece Temelkuran; c'est effroyable!

http://www.ataturquie.asso.fr/static.php?op=informations_turquie_pf_091217&npds=1

Une question pour antikemaliste. Si vous n'êtes pas de Turquie quelle est votre légitimité à discuter des problèmes de ce pays? A quel titre vous le faites ? Votre réponse peut clarifier vos propos.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
antikemalist
Novice
Novice


Inscrit le: 26 Avr 2009
Messages: 56

MessagePosté le: 18 Déc 2009 10:29    Sujet du message: Répondre en citant

T'as quel âge Duygu ?
Tu n'as pas encore acquis la connaissance que le droit à parler de tout n'importe quand en étant n'importe qui est un fondamental dans les sociétés démocratiques.
_________________
"ortak düşman kemalizmdir"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cyberturc
V.I.P
V.I.P


Inscrit le: 22 Avr 2006
Messages: 1004
Localisation: Paris

MessagePosté le: 18 Déc 2009 14:54    Sujet du message: Répondre en citant

Je pense que le sujet mérite qu'on l'aborde à fond sans tomber dans des querelles de personnes qui ne présentent aucun intérêt en soi.

L'interdiction du DTP me rappelle un peu les conditions dans lesquelles la politicienne d'origine Turque Sirma-Oran avait été écartée de la politique en France car on lui demandait de reconnaître le génocide Arménien. C'est tendancieux et pas très intelligent.

Pour tout vous dire, je pense l'interdiction du DTP est une catastrophe nationale et ceux qui ont pris cette décision n'ont démontré que leur incompétence à servir de telles fonctions au conseil constitutionnel. Pour moi, ce conseil est une instance séparatiste.

Il est tout à fait normal qu'un parti représentant la population Kurde, ne souhaite pas reconnaître que le PKK soit une organisation terroriste. J'irai même plus loin, s'il le faisait, il ne devrait même pas être pris au sérieux.

Au fond, avons-nous besoin que le DTP reconnaisse que le PKK est terroriste quand Washington et Bruxelles le reconnaît ou bien avons-nous besoin d'un interlocuteur capable d'exprimer les frustrations d'une population pour devenir l'artisan d'une solution pacifique à des problèmes qui font des morts de chaque côté, qui fragilisent et compromettent l'unité de notre pays?

Le rôle d'un tel parti est d'avoir des positions de compromis qui permettent un meilleur dialogue et de libérer les tensions, pas de se mettre à dos sa population. Avoir des positions de compromis, c'est aussi savoir que tout ce qu'on va dire ne va pas forcément plaire à tout le monde. Si on ne peut pas accepter cela, si on l'oblige à avoir des positions inacceptables, c'est que nous ne sommes pas une démocratie.

Ne cédons pas à de vieux réflexes arriérés qui n'ont rien apporté d'autre que misère, tristesse et désolation.
_________________
"C'est une maladie naturelle à l'homme de croire qu'il possède la vérité." Blaise Pascal
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
SelimIII
V.I.P
V.I.P


Inscrit le: 30 Aoû 2007
Messages: 2443
Localisation: Paris

MessagePosté le: 20 Déc 2009 0:20    Sujet du message: Répondre en citant

Alors là je suis étonnéde votre position acusant Anayasa mahkemesi. La faute revient à la classe politique, ici c'est dit pourquoi AKP n'a pas voulu changer la loi pour reduire les pouvoir de Anayasa Mahkemesi, sa majorité soutenue par DTP aurait été suffisante pour cela...

La vrai problème c'est la position du DTP. J'ai vu par hasard le discours de ce Turk; il a dit que Sayin Ocalan a demandé qu'ils restent dans l'enceinte du parlement.

Dans ce pays qu'est la Turquie, le type qui prétend oeuvrer pour la paix et pour la fraternité ne peut pas afficher aussi clairement qu'il reçoit les ordres d'Ocalan. Le reste c'est l'hypocrisie la plus totale.

Oui DTP s'en fiche de la paix de la fraternité tout ce qu'il souhaite c'est que le sange coule, que les gens s'égorgent que les autres s'en mêlent.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cyberturc
V.I.P
V.I.P


Inscrit le: 22 Avr 2006
Messages: 1004
Localisation: Paris

MessagePosté le: 20 Déc 2009 2:31    Sujet du message: Répondre en citant

SelimIII a écrit:
Alors là je suis étonnéde votre position acusant Anayasa mahkemesi. La faute revient à la classe politique, ici c'est dit pourquoi AKP n'a pas voulu changer la loi pour reduire les pouvoir de Anayasa Mahkemesi, sa majorité soutenue par DTP aurait été suffisante pour cela...

La vrai problème c'est la position du DTP. J'ai vu par hasard le discours de ce Turk; il a dit que Sayin Ocalan a demandé qu'ils restent dans l'enceinte du parlement.

Dans ce pays qu'est la Turquie, le type qui prétend oeuvrer pour la paix et pour la fraternité ne peut pas afficher aussi clairement qu'il reçoit les ordres d'Ocalan. Le reste c'est l'hypocrisie la plus totale.

Oui DTP s'en fiche de la paix de la fraternité tout ce qu'il souhaite c'est que le sange coule, que les gens s'égorgent que les autres s'en mêlent.


Je ne dis pas qu'ils sont parfaits mais à chacun de balayer devant sa porte et c'est la partie non kurde qui interdit un parti kurde et c'est Anayasa Mahkemesi qui a pris la décision et probablement que AKP a graissé les roues. Si certains des membres du DTP ont franchi une ligne, on peut éventuellement les remercier sans pour autant fermer tout un parti politique.

Ocalan est en prison en train de purger sa peine. S'ils prennent les ordres de lui, c'est leur problème. Ce qui compte, c'est le contenu des échanges et surtout qu'ils aient lieu. S'il y en a qui tiennent des discours contraires à l'ordre public, il faut les écarter et garder ceux qui sont prêts au dialogue ou à toutes les revendications tant qu'elles restent pacifiques. C'est aussi simple que cela. L'identité de l'émetteur n'est pas si importante que cela.

Comme le disait Arafat, c'est toujours avec son ennemi qu'on fait la paix, jamais avec son ami. Cela signifie aussi que si l'on veut un jour solutionner le problème, il va forcément falloir voir les choses différemment que quand nous l'avions. Cela aussi passe par la reconsidération des figures emblématiques que nous diabolisons aujourd'hui non sans raisons mais peut-être que celles-ci ont aussi des raisons qui expliquent sans justifier pourquoi ils ont ainsi agi.

Une chose est sûre, c'est que si vous le jugez comme des êtres vils par nature, si vous ne croyez pas en eux, si vous les méprisez, alors cette cause est perdue d'avance et le pays va inexorablement à sa division.

Je ne pense pas une seule seconde qu'il existe un être humain normalement constitué qui veut que le sang coule. Je crois qu'il faut s'armer de patience et laisser un climat de confiance s'instaurer. C'est un travail lent et semé d'embûches. Mais ce n'est certainement pas en fermant les partis que nous allons y arriver. Il va falloir tout recommencer. Galère !
_________________
"C'est une maladie naturelle à l'homme de croire qu'il possède la vérité." Blaise Pascal
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
cengiz-han
V.I.P
V.I.P


Inscrit le: 12 Jan 2008
Messages: 11130
Localisation: Paris

MessagePosté le: 21 Déc 2009 1:08    Sujet du message: Répondre en citant

C'est bien de vouloir continuer à faire de la politique mais tant que la nouvelle formation continue à être le relais d'une organisation terroriste que faire? Puisque les ordres viennent d'Ocalan la nouvelle formation risque d'être interdite.

Que faire? Changer la constitution d'une part et d'autre part accepter que une organisation terroriste puisse avoir une représentation au parlement. Est-ce la démocratie ?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cyberturc
V.I.P
V.I.P


Inscrit le: 22 Avr 2006
Messages: 1004
Localisation: Paris

MessagePosté le: 21 Déc 2009 3:27    Sujet du message: Répondre en citant

cengiz-han a écrit:
Que faire? Changer la constitution d'une part et d'autre part accepter que une organisation terroriste puisse avoir une représentation au parlement. Est-ce la démocratie ?

Au risque de me répéter, le PKK est une organisation terroriste, le DTP est un parti politique élu représentant une importante population.

S'il est en plus le relais du PKK, j'irais jusqu'à dire tant mieux. A partir du moment où le DTP n'est pas directement une organisation terroriste, c'est très bien qu'il fasse l'interface avec le PKK car si on veut que le conflit s'arrête, il faudra bien que ce parti puisse aussi avoir de l'ascendant sur le PKK, les choses ne sont pas à sens unique.

Il y a probablement dans les rangs du DTP quelques agitateurs et provocateurs qui font tout pour pousser à bout mais fermer un parti à cause de cela ne prouve qu'une seule chose, que nous soyons tout aussi cons qu'eux.
_________________
"C'est une maladie naturelle à l'homme de croire qu'il possède la vérité." Blaise Pascal
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
ipso_facto
Spammer
Spammer


Inscrit le: 04 Mai 2006
Messages: 514
Localisation: Kaçkar Mountains

MessagePosté le: 22 Déc 2009 0:27    Sujet du message: Répondre en citant

Cyberturc a écrit:


S'il est en plus le relais du PKK, j'irais jusqu'à dire tant mieux. A partir du moment où le DTP n'est pas directement une organisation terroriste, c'est très bien qu'il fasse l'interface avec le PKK car si on veut que le conflit s'arrête,il faudra bien que ce parti puisse aussi avoir de l'ascendant sur le PKK, les choses ne sont pas à sens unique.


Je crois que c'est précisement cela que vous ne semblez pas très bien saisir,le DTP ou le nouveau sigle BDP n'a jamais eu l'ascendant sur le PKK,et pour tout vous dire, je pense qu'il ne l'aura jamais.Les dirigeants de ces partis recoivent les ordres du fond d'une cellule située à Imrali.Cette situation est unique au monde, un criminel fait de la politique et dicte l'agenda politique d'un pays (le gouvernement appelle cela l'ouverture démocratique)du fond de son studio meublé (paraît-il qu'il demande un loft tout confort)!

On peut chercher des éléments de comparaison à travers le monde, par exemple l'IRA.L'IRA a muer en un parti politique, le Sinn Fein, et c'est le Sinn Fein qui avait le pouvoir, qui avait l'ascendant sur l'IRA et non le contraire, ce qui a facileté dans le temps la résolution du problème.

Tout le monde a éspéré que le DTP soit le représentant politique et démocratique du probmème kurde en Turquie,que le problème soit discuté et reglé au parlement, mais malheureusement ils n'ont fait que prouver qu'ils n'étaient que des pantins d'une organisation criminelle et en premier lieu de son chef emprisonné.Ils n'ont aucun ascendant sur cette organisation terroriste.

Tout le "travail" qui est fait est fait pour légitimer les actes du PKK et non pour se distancier et prendre l'ascendant sur celui-ci.Ils ne le se cache pas de le dire, ils veulent faire libérer leur chefs criminels, ils veulent le faire passer pour un Mandela.Nous ne sommes pas dupe Cyberturc.
Un jour Kendal Nezan avait dit, les Kurdes prèferent plus le poker que le jeu d'echec, je comprends mieux pourquoi il disait ça.

Pour information : l'IRA a fait moins de 3 000 morts en 70 ans.
l'ETA a fait moins de 1 500 morts en 40 ans.
le PKK a fait près de 40 000 morts en 26 ans.

On dirait que ces criminels du PKK ne savent pas faire autre chose que de se refugier dans les montagnes et tuer, ils ont du mal à se civiliser politiquement.
Au contraire ils cherchent une reconnaissance tels qu'ils sont.


Cyberturc a écrit:

Il y a probablement dans les rangs du DTP quelques agitateurs et provocateurs qui font tout pour pousser à bout mais fermer un parti à cause de cela ne prouve qu'une seule chose, que nous soyons tout aussi cons qu'eux.


La "fermeture" du parti est prononcé par la Cour Constitutionnelle.
Peut-on reprocher à ses reprsentants d'appliquer la loi?

Je ne dis pas que fermer un parti règle les problèmes ou que c'est bien mais je dis que c'est un peu gros de traiter de cons les juges à qui on demande de faire respecter les règles du jeu de la politique.

S'il y a quelqu'un qui mérite ce titre de "con" c'est bien le gouvernement dans cette affaire.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cyberturc
V.I.P
V.I.P


Inscrit le: 22 Avr 2006
Messages: 1004
Localisation: Paris

MessagePosté le: 22 Déc 2009 1:08    Sujet du message: Répondre en citant

ipso_facto a écrit:
Cyberturc a écrit:


S'il est en plus le relais du PKK, j'irais jusqu'à dire tant mieux. A partir du moment où le DTP n'est pas directement une organisation terroriste, c'est très bien qu'il fasse l'interface avec le PKK car si on veut que le conflit s'arrête,il faudra bien que ce parti puisse aussi avoir de l'ascendant sur le PKK, les choses ne sont pas à sens unique.


Je crois que c'est précisement cela que vous ne semblez pas très bien saisir,le DTP ou le nouveau sigle BDP n'a jamais eu l'ascendant sur le PKK,et pour tout vous dire, je pense qu'il ne l'aura jamais.Les dirigeants de ces partis recoivent les ordres du fond d'une cellule située à Imrali.Cette situation est unique au monde, un criminel fait de la politique et dicte l'agenda politique d'un pays (le gouvernement appelle cela l'ouverture démocratique)du fond de son studio meublé (paraît-il qu'il demande un loft tout confort)!

On peut chercher des éléments de comparaison à travers le monde, par exemple l'IRA.L'IRA a muer en un parti politique, le Sinn Fein, et c'est le Sinn Fein qui avait le pouvoir, qui avait l'ascendant sur l'IRA et non le contraire, ce qui a facileté dans le temps la résolution du problème.

Tout le monde a éspéré que le DTP soit le représentant politique et démocratique du probmème kurde en Turquie,que le problème soit discuté et reglé au parlement, mais malheureusement ils n'ont fait que prouver qu'ils n'étaient que des pantins d'une organisation criminelle et en premier lieu de son chef emprisonné.Ils n'ont aucun ascendant sur cette organisation terroriste.

Tout le "travail" qui est fait est fait pour légitimer les actes du PKK et non pour se distancier et prendre l'ascendant sur celui-ci.Ils ne le se cache pas de le dire, ils veulent faire libérer leur chefs criminels, ils veulent le faire passer pour un Mandela.Nous ne sommes pas dupe Cyberturc.
Un jour Kendal Nezan avait dit, les Kurdes prèferent plus le poker que le jeu d'echec, je comprends mieux pourquoi il disait ça.

Pour information : l'IRA a fait moins de 3 000 morts en 70 ans.
l'ETA a fait moins de 1 500 morts en 40 ans.
le PKK a fait près de 40 000 morts en 26 ans.

On dirait que ces criminels du PKK ne savent pas faire autre chose que de se refugier dans les montagnes et tuer, ils ont du mal à se civiliser politiquement.
Au contraire ils cherchent une reconnaissance tels qu'ils sont.


Cyberturc a écrit:

Il y a probablement dans les rangs du DTP quelques agitateurs et provocateurs qui font tout pour pousser à bout mais fermer un parti à cause de cela ne prouve qu'une seule chose, que nous soyons tout aussi cons qu'eux.


La "fermeture" du parti est prononcé par la Cour Constitutionnelle.
Peut-on reprocher à ses reprsentants d'appliquer la loi?

Je ne dis pas que fermer un parti règle les problèmes ou que c'est bien mais je dis que c'est un peu gros de traiter de cons les juges à qui on demande de faire respecter les règles du jeu de la politique.

S'il y a quelqu'un qui mérite ce titre de "con" c'est bien le gouvernement dans cette affaire.


Je ne sais pas qui a vraiment de l'ascendant sur qui, qui manipule quoi, des prétextes ou des motifs légitimes, fondés ou fallacieux, pour fermer un parti mais cela revient toujours à la même problématique qui est dans le fond très simple :

- soit nous pensons que ce sont des sauvages, qu'ils sont incapables d'avoir une attitude civilisée, qu'on ne peut pas discuter avec eux. Cela signifie que nous considérons cette population comme différente et incompatible avec la nôtre et par extension, que nous sommes des colonisateurs d'un peuple en lutte pour sa liberté et je ne vois absolument pas en vertu de quoi nous pouvons prétendre à l'unité de ce pays. A terme, il y a vraiment impossibilité de préserver une telle situation.

- soit nous pensons que nous avons encore un destin en commun avec notre population Kurde et nous les respectons à part entière sans leur faire des procès d'intentions, sans les diminuer ou les prendre de haut. On peut juger des individus pour leurs agissements mais là où l'on condamne tout un peuple, il faut peut-être à un moment se poser et s'interroger soi-même sur le bien-fondé de ses propres opinions. Je ne souhaite pas la division de la Turquie et je pense que son unité passe par une meilleure intégration de la population Kurde. Si pour cela, on doit modifier certains dogmes très ancrés en nous, on doit pouvoir le faire. Je pense que c'est la seule position à tenir si on veut préserver durablement et sainement l'unité de ce pays.

On se fiche de l'affirmation que le DTP soit à la botte d'Ocalan. Ce qui compte, c'est qu'il a été élu par une majorité très significative de Kurdes.

Le DTP veut la réhabilitation du PKK? Ils veulent sa respectabilité? Ces choses-là ne se décrètent pas, cela s'acquiert par le comportement et vues les circonstances, il faudra probablement pas mal de temps. Mais s'ils commencent par déposer les armes et si nous commençons à mieux nous écouter, c'est déjà un premier pas vers quelque chose!

Et qui dit premier pas, dit un deuxième pas puis un troisième etc. Ce que je veux dire, c'est qu'il ne faut pas s'attendre à ce qu'une situation se délie avant qu'une autre condition préalable ne se soit résolue. Cela signifie que le maître mot de cette affaire est LE TEMPS!

Je conçois bien qu'un tel parti a dans son agenda la division du pays mais en l'état actuel des choses, il faut se contenter de cette situation et faire ce qu'il faut pour leur prouver, avec le temps, qu'un avenir commun sera une situation bien préférable pour eux. Dans ce contexte, un pays prospère, libre et démocratique est déjà un bon début. Mais il faut considérer les choses comme évolutives et sujettes à la réalisation de certaines étapes. On ne peut pas du jour au lendemain, sous prétexte qu'on a autorisé un parti se dire que tous les problèmes seront résolus, que toutes les mentalités vont changer d'un coup de baguette magique.

Laissez certains jouer au poker si c'est ça leur chante et jouons aux échecs de notre côté, quel est le problème? L'important c'est de ne pas jouer le jeu de ceux qui propagent la haine et que notre jeu soit supérieur à celui de notre adversaire. Dans le cas présent, par "adversaires" je n'entends pas bien évidemment pas les Kurdes mais tous ceux qui contribuent à propager la haine et les tensions des deux côtés.
_________________
"C'est une maladie naturelle à l'homme de croire qu'il possède la vérité." Blaise Pascal
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Forums d'A TA TURQUIE Index du Forum » La vie sociale, économique & politique en Turquie mais aussi en France Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page 1, 2, 3, 4  Suivante
Page 1 sur 4

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB v2 © 2001, 2005 phpBB Group ¦ Theme: subSilver++
Traduction par : phpBB-fr.com
Adaptation pour NPDS par arnodu59 v 2.0r1

Tous les Logos et Marques sont déposés, les commentaires sont sous la responsabilités de ceux qui les ont postés dans le forum.