43 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne.
  Créer un compte Utilisateur

  Utilisateurs

Bonjour, Anonyme
Pseudo :
Mot de Passe:
PerduInscription

Membre(s):
Aujourd'hui : 0
Hier : 0
Total : 2147

Actuellement :
Visiteur(s) : 43
Membre(s) : 0
Total :43

Administration


  Derniers Visiteurs

murat_erpuyan : 06h02:35
Philippe : 10h00:02
Dom : 14h12:22
SelimIII : 14h46:34
Georges : 19h33:45


  Nétiquette du forum

Les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont postés dans le forum. Tout propos diffamatoires et injurieux ne sera toléré dans ces forums.


Forums d'A TA TURQUIE :: Voir le sujet - "Dernier train..."/"Nefes nefese"
Forums d'A TA TURQUIE Index du Forum Forums d'A TA TURQUIE
Pour un échange interculturel
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs    

"Dernier train..."/"Nefes nefese"
Aller à la page 1, 2  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums d'A TA TURQUIE Index du Forum » Culture : littérature, art (cinéma, photos...), traditions...
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Raskolnikoff
V.I.P
V.I.P


Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3479
Localisation: Somewhere in the world

MessagePosté le: 23 Aoû 2009 11:18    Sujet du message: "Dernier train..."/"Nefes nefese" Répondre en citant

Je sais que ce roman a déjà été présenté sur le site, et il est en vente dans l'association.
L'article suivant présente de façon détaillé ce livre important, en le plaçant dans son contexte historique:





Dernier train pour Istanbul, par Ayşe Kulin (*)




C’est un fait peu connu : pendant la période sombre de l’occupation nazie de l’Europe, il s’est trouvé de nombreux Musulmans qui, au péril de leur vie, ont sauvé des Juifs de la catastrophe de la Shoah. Ainsi, à Sarajevo, en Bosnie, où déferlaient les bataillons nazis, les divisions Handselar, mises sur pied par le sinistre mufti Hadj Amine El Husseini, allié de Hitler, Mustafa et Zaïnéba Hardaga, en hébergeant leurs voisins juifs, les Kabilio, pendant toute la durée de la Guerre, leur épargnèrent, incontestablement, un destin tragique.
À Rhodes, alors que l’île était occupée par la soldatesque nazie, Selahattin Ülkümen, consul de Turquie, déploya une énergie considérable pour préserver quarante-deux de ses concitoyens et vingt-cinq Juifs italiens d’une déportation et d’une mort annoncées. Les époux Hardaga et le consul Ülkümen ont tous trois d’ailleurs, été honorés par l’attribution de la médaille des Justes des Nations par l’Institut Yad Vashem de Jérusalem. D’autres diplomates turcs ont participé également à des actions de sauvetage exemplaires, établissant souvent des passeports de complaisance. Yolga Namik, qui, en 1940, était troisième administrateur au consulat de Turquie à Paris et Necdet Kent, vice-consul de Turquie à Marseille, furent de ceux-là. Grâce à un train affrété tout spécialement, quelque quatre cents Juifs turcs ou récemment naturalisés, ont pu être évacués d’Europe à la barbe et au nez des Allemands. (1)
C’est cette épopée fantastique d’un « train sauveur » qui constitue la trame du très beau roman de Ayşe Kulin.
Ankara, 1941. Alors que l’Allemagne hitlérienne a entrepris de conquérir, par le sang et par le feu, toute l’Europe, la Turquie du général-président Ismet Inönü, prise entre le marteau et l’enclume, se débat dans un délicat dilemme : quelle attitude adopter ? Le pays est tout à la fois menacé par les Allemands et sollicité de manière insistante par la Grande-Bretagne. « Mais, se battre pour sauver les Anglais qui avaient monté les Arabes contre les Turcs pendant la Première Guerre mondiale et s’étaient emparés de Mossoul et de Kirkouk ? C’en était trop ». « Londres bataillait pour obliger la Turquie à envahir les îles égéennes sans la soutenir ni l’équiper et souhaitait déployer des bases dans les provinces sud du pays. En coulisse, l’Union Soviétique tirait les ficelles. Elle voulait contraindre Ankara à déclarer la guerre au Reich, à fermer les détroits aux navires de guerre allemands ainsi qu’à leur flotte commerciale. Elle réclamait en outre l’ouverture de tous les aérodromes à l’aviation alliée. Il s’agissait, en réalité, de forcer la main à l’Allemagne pour qu’elle envahît la Turquie, ce qui soulagerait l’Armée Rouge ». Finalement, après une démonstration de force de Berlin à la frontière bulgare, les Turcs signeront avec le Reich un accord de non-intervention.
À Ankara, donc, par ces temps particulièrement troublés, nous pénétrons dans le foyer d’une famille bourgeoise de la ville. Fazil Resat Pacha et son épouse, Leman Hanim ont eu le bonheur d’avoir deux filles. Si l’aînée, Sabiha, a fait un beau mariage en épousant un diplomate à l’avenir prometteur, Macit Devres Bey, sa cadette, Behice Selva Kirimli , que son père a désormais reniée, a osé, contre la volonté de ses parents, épouser un Juif, Rafael Alfandari, alias Rafo, pharmacien, héritier d’une longue lignée de médecins. Un mariage qui n’a pas été du goût, non plus, des parents du jeune homme, Salvador et Rakela Alfandari.
« Selva et Rafo se marièrent civilement en septembre, à Beyoglu, un quartier d’Istanbul, en présence de deux témoins et d’une poignée d’amis ». Plus tard, leur fils, Fazil ne serait pas circoncis. « C’eût été criminel à cette époque ».
Une époque où même les Juifs turcs sont en danger face à la volonté exterminatrice d’Hitler et de ses sbires. Dans les chancelleries, une question est sur toutes les lèvres : « Que faire ? ».
« Des diplomates turcs tentaient de trouver le moyen de rassembler les Juifs qu’ils avaient sauvés des camps pour les envoyer en Palestine, via Istanbul. Ce plan, concocté par l’ambassadeur de Turquie à Vichy, consistait à louer des voitures et à les atteler à un train qui se rendait à Edirne. La Turquie, en tant qu’État neutre, pouvait assurer la protection du convoi ».
Et c’est ainsi que Selva, Rafo et Fazil et bien d’autres protagonistes du roman, emportés par le tourbillon des événements dramatiques, vont se retrouver à bord, du « train de l’espoir », dans un wagon spécial frappé de l’étoile et du croissant turcs qui traversera toute l’Europe en passant par…Berlin, pour atteindre les portes de la liberté, Istanbul, en Turquie. Une aventure incroyable, mais vraie, rendue possible grâce au courage et à l’abnégation de diplomates turcs.
Pour mémoire, d’ailleurs, la liste- impressionnante- des diplomates turcs qui ont sauvé des Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale est publiée fort opportunément en tête d’ouvrage.
Ce livre vraiment passionnant, qui a obtenu le Prix 2008 du roman décerné par le Conseil Européen des Communautés Juives, mériterait d’être porté à l’écran. À lire absolument.

Jean-Pierre Allali

(*) Éditions Ramsay. 2009. 304 pages. 19 euros.

http://www.crif.org/?page=sheader/detail&aid=14871&artyd=8

Le titre original en turc : "Nefes nefese", pourrait se traduire par "à bout de souffle".

Son Osmanlı paşalarından Fazıl Reşat'ın kızı Selva ile, aşık olduğu Musevi genci Rafael, evlenmelerine karşı çıkan aileleri tarafından dışlanınca Fransa'ya giderler. Ancak burada da huzur bulamayacak, II. Dünya Savaşı'nın başlamasıyla, bu kez de Hitler'in ağına takılacaklardır. Etraflarını saran Nazi çemberi gitgide daralırken, her an tutuklanıp kamplara yollanma korkusuyla yaşamaktadırlar.

İşte tam o yıllarda Türkiye, savaşın ateşine bulaşmadan, Almanlarla Müttefikler arasında gerili ince ipte, bir cambaz maharetiyle yürümeye çalışmaktadır.

Ayşe Kulin bu romanında, hem ülkeyi savaşın ortasından başarıyla geçiren kadronun hem de Selva ile Rafael'in zor aşkının peşine düşerek, İstanbul'dan Marsilya'ya, Ankara'dan Kahire'ye kadar uzanırken, kendi canları pahasına yüzlerce Yahudi'yi Nazi kıyımından kurtaran Türk diplomatlarının kahramanlıklarını da gün ışığına çıkarıyor.


_________________
Родион Романович Раскольников
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Alex
Spammer
Spammer


Inscrit le: 28 Fév 2008
Messages: 435
Localisation: France

MessagePosté le: 23 Aoû 2009 13:27    Sujet du message: Répondre en citant

Pour compléter l'article de notre cher camarade Rasko sur les Juifs qui avaient été sauvés par les diplomates turcs :


http://turquiepourlesnuls.blog.lemonde.fr/2007/04/12/un-diplomate-turc-"-juste-parmi-les-nations-"-selahattin-ulkumen/


Et tout en bas dans les commentaires, un lien très intéressant.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Raskolnikoff
V.I.P
V.I.P


Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3479
Localisation: Somewhere in the world

MessagePosté le: 23 Aoû 2009 14:25    Sujet du message: Répondre en citant

Le lien n'a pas l'air de marcher..
Peux tu vérifier cher Alex, et de nous tenir au courant...
_________________
Родион Романович Раскольников
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Alex
Spammer
Spammer


Inscrit le: 28 Fév 2008
Messages: 435
Localisation: France

MessagePosté le: 23 Aoû 2009 20:58    Sujet du message: Répondre en citant

Bon, on va faire autrement, puisque ce sont les guillemets qui posent problème, visiblement !


L'article en question est daté du 12 avril 2007

http://turquiepourlesnuls.blog.lemonde.fr/page/6/


Pour l'autre lien, il faut aller dans l'avant dernier commentaire pour le consulter !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Raskolnikoff
V.I.P
V.I.P


Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3479
Localisation: Somewhere in the world

MessagePosté le: 23 Aoû 2009 22:36    Sujet du message: Répondre en citant

Merci Alex..
Et finalement, je me permets de porter ici tout le texte :

2 avril 2007
Un diplomate turc Juste parmi les Nations, Selahattin Ulkumen

La Turquie a été le premier pays « musulman » (dont la population est à majorité musulmane) à reconnaître l’Etat juif, dès 1949. Depuis, les rapports entre Ankara et Tel Aviv se sont développés aussi bien sur le plan politique et économique que militaire. Un accord cadre de coopération militaire a été signé le 23 février 1996 entre les deux capitales. Tous les ans plus de 400.000 Israéliens visitent la Turquie. Le volume commercial entre Israël et la Turquie s’élève à 2,5 milliards de dollars. Les deux pays réalisent conjointement d’importants projets de coopération énergétique.

Lors de son visite officielle en Turquie en février dernier, Ehoud Olmert, Premier ministre israélien, déclarait : « Le peuple juif a une dette historique envers le peuple turc. Nous n’oublierons jamais comment l’Empire ottoman a ouvert ses portes aux Juifs espagnols persécutés et comment il leur a été permis de vivre comme des citoyens égaux à l’intérieur des frontières d’abord de l’Empire ottoman et ensuite de la République de Turquie. Contrairement à de nombreux pays au Monde, la Turquie moderne n’a pas hésité à accueillir les Juifs fuyant la persécution nazie et à les intégrer pleinement à la société turque. Les diplomates turcs ont mis en péril leur propre vie et leur fonction afin de sauver de l’atrocité du génocide des populations juives. Ces diplomates ont été par la suite reconnus par Israël comme Justes parmi les Nations. L’Etat d’Israël est reconnaissant à ces diplomates. »

Parmi ces diplomates courageux figure Selahattin Ulkumen, Consul général de Turquie à Rhodes durant la Seconde Guerre Mondiale et reconnu comme « Juste parmi les Nations ».

Nous vous proposons un bref portrait de ce diplomate turc publié sur http://www.sefarad.org par Herbert Israel :

J’ai connu Rhodes à travers les récits de mon père, telle une histoire d’amour qui s’est perpétuée pendant quatre siècles. Elle m’est donc familière et lointaine. Mon père, un merveilleux conteur, auréolait ses récits des voyages, des écrits et de la grande renommée des rabbins Israël dont les portraits ornent l’album familial. Bien plus tard, au cours d’une escale dans l’île, j’ai appris que l’actuel président de la communauté, M. Soriano, avait été sauvé pendant la guerre, avec quelques autres, par le consul de Turquie.

En 1992, j’ai lu dans le journal Hamevasser de la communauté de Copernic que Mr Selahattin Ulkumen, consul de Turquie à Rhodes en 1943/1944, avait été reconnu en juin 1990 par Yad Vashem comme Juste parmi les Nations. J’ai donc cherché à savoir davantage sur les circonstances de son aide et de ses actes. J’ai été aidé dans ma tâche par Mr Brobart, correspondant de Yad Vashem à Paris, par Moïse Rahmani et par Madame Jacqueline Benatar de Jérusalem, Cythie Haft et le Dr. Paldiel Mordehai du département des Justes.

Je les remercie et précise que c’est grâce à eux que j’ai pu avoir accès à tout ce que j’ai pu connaître sur Mr. Ulkumen. La chronologie de la recherche du sauvetage des Juifs de Rhodes par Mr. Ulkumen est la suivante : En 1988, le journal israélien Davar parait avec en gros titre un article intitulé : “les Turcs ont également sauvé des Juifs”.

Le 10 Août 1988, Mr. Schlomo Cohen de Jérusalem, écrit au directeur de Yad Vashem, en joignant une copie de l’article du Davar, mentionnant le rôle salvateur du consul de Turquie. Il demande que l’on retrouve les survivants susceptibles de témoigner du sauvetage des 42 juifs de Rhodes. Mr. Isac KEREM de Jérusalem est alors chargé de cette tâche par Yad Vashem. Après un voyage qui le mènera en Grèce, en Turquie, en Bulgarie et en France, il écrit un rapport détaillé en juillet 1989, dont j’ai eu connaissance.

Il a retrouvé et interviewé Mr. Selahattin Ulkumen dans sa résidence d’Etiler, proche d’Istanboul. Mr. Ulkumen avec pudeur et simplicité, lui raconta qu’il avait juste 29 ans en 1943 et qu’il venait d’être promu au titre de consul à Rhodes. Il avait eu à tenir tête aux officiels allemands et tout spécialement au commandant de la Wehrmacht Kleeman, en charge de la rafle et de la déportation des Juifs. La situation de ces derniers, déjà précaire à la suite de la promulgation des lois raciales s’était dangereusement détériorée à partir du 8/9/1943 lorsque les Italiens signeront un armistice avec les alliés. Les tensions entre les autorités consulaires turques et les allemands se dégraderont parallèlement très vite. Cela commença lorsque les Allemands accusèrent les marins turcs de l’île d’aider les soldats italiens à déserter. Ils menacèrent de fusiller 39 turcs. Mr. Ulkumen réussit à les faire relâcher, malgré les manoeuvres d’intimidation, dont le survol à brève altitude du consulat turc par des bombardiers allemands. Le 18 février 1944, et dans leur logique de représailles progressives, les Allemands bombardent le consulat turc, blessant Mr. Ulkumen et tuant 2 membres du personnel.

Malgré des menaces répétées, Mr. Ulkumen refusa de quitter son poste. Il déplaça le consulat dans une villa vacante à Muxe, à 5 kilomètres du centre. Le 20 juillet 1944, les Juifs turcs avisent le consul que les Allemands commencent à rassembler la population juive de l’île. Mr. Ulkumen se rendit immédiatement au quartier général du Commandant Kleeman et protesta énergiquement contre ces violations des conventions internationales. Il lui fut répondu que d’après les lois allemandes, les Juifs devaient être envoyés dans des camps de concentration.

Le Consul Ulkumen savait parfaitement la réalité sinistre des camps de la mort. Il argumenta qu’il n’y avait pas de différenciation possible entre les nationaux turcs, quelque soit leur religion. Il revint le lendemain au centre de Chemenlik, lieu de rassemblement des Juifs de l’île. Il s’enquit personnellement du cas des 42 ressortissants turcs et avait amené papiers d’identité et passeports pour eux ainsi que tous les conjoints et enfants. Le commandant Kleeman, soucieux peut être de ne pas envenimer davantage les relations diplomatiques turco-allemandes accepta finalement de ne pas les déporter. Il fut inflexible au sort des autres.

Mr. Ulkumen n’avait hélas pas d’argument juridique à lui apporter. Il ne put même pas protéger les ressortissants italiens, pays qui avait été l’allié de l’Allemagne, sauf tous ceux dont les conjoints étaient des nationaux turcs.

Le consulat turc de Rhodes était alors coupé du monde extérieur et ses télégrammes aux ambassades de Berne et d’Athènes étaient retenus par la censure militaire. Tout seul face aux nazis, il réussit à sauver 42 juifs. L’ensemble des Juifs de Rhodes furent déportés d’Athènes le 2 août 1944 à destination d’Auschwicz.

Le lendemain de cette date fatidique les relations diplomatiques turco-allemandes furent rompues. Le 30 Août 1944, Mr. Ulkumen quitta l’île avec sa femme Miri Nisa sur le bateau hôpital Gradisca qui fut bombardé en cours de voyage.

A Athènes, Mr. Ulkumen fut assigné à résidence au consulat turc. Il avait été question de l’évacuer en Allemagne avec d’autres diplomates de Bulgarie, Roumanie et d’Italie, pour être échangés contre des diplomates allemands. L’évacuation précipitée de la Grèce par l’armée allemande en octobre 1944 empêcha cette opération. Il repartit plus tard en Turquie sur le bateau Konya et reprit du service au Ministère des Affaires Etrangères.

Mr. Ulkumen dont tous les témoins rendent unanimement hommage à son courage, à sa grandeur d’âme et à la magnanimité, est le seul musulman reconnu comme juste parmi les nations.
_________________
Родион Романович Раскольников
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Cyberturc
V.I.P
V.I.P


Inscrit le: 22 Avr 2006
Messages: 1004
Localisation: Paris

MessagePosté le: 27 Juil 2010 14:53    Sujet du message: Répondre en citant

Je ne sais pas où ils en sont avec le "yad vashemisation" de Behiç Erkin mais voici deux articles détaillés en turc datant de 2007. A moins qu'ils ne soient consideres autrement, cela ferait donc deux "musulmans" promus à ce rang en attendant d'autres.

http://www.salom.com.tr/news/detail/4975-Insanligini-unutanlara-direnen-buyukelci-Behic-Erkin.aspx

http://www.salom.com.tr/news/detail/5053.aspx

J'ai bien apprécié la remarque de Behiç Erkin qui avait répondu à l'ONU qui lui demandait de remplir un formulaire qu'il n'avait qu'agir comme ses ancêtres 460 ans auparant.

Le sujet est toujours d'actualité aujourd'hui et j'ai envie de dire que je reste consterné par le meutre par le gouvernement d'Israël de ressortissants turcs qui auraient pu être traités a ec un peu plus d'egards. Ils étaient, eux aussi et à leurs façons dans la cpnti
Uite de cette même tradition.
_________________
"C'est une maladie naturelle à l'homme de croire qu'il possède la vérité." Blaise Pascal
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Raskolnikoff
V.I.P
V.I.P


Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3479
Localisation: Somewhere in the world

MessagePosté le: 28 Juil 2010 1:32    Sujet du message: Répondre en citant

Personnellement, je ne crois pas du tout, et je l'ai dit à maintes reprises, que les énergumènes sur le fameux bateau aient été dans la continuité de cette tradition..à voir déjà leurs accoutrements..Oui oui vous n'êtes pas d'accord avec moi, je sais, mais pour moi il y a "délit de sale gueule".. je m'assume...La terre est suffisamment peuplée pour qu'on s'occupe encore des affreux....Plaisanterie à part, ils y étaient par provocation, loin des soucis humanitaires des diplomates turcs de l'époque kémaliste. Et puis, last but not least, les juifs ont toujours été très utiles à la Turquie, les rescapés de l'Allemagne nazie ont permis l'essor de la vie culturelle et académique en Turquie. A quoi servent les arabes? Ils ont trahi l'empire ottoman à la solde des intérêts impérialistes. Et en bon économiste (je suis dr en la matière) je dis haut et fort, leur utilité marginale pour la Turquie : nulle ou négative.....Et j'en tire les conséquences..comme l'annoncent les "robocops" turcs avant les charges contre les manifestants, "lüzumsuz vatandaslar meydani terketsin"....(que les citoyens inutiles quittent le terrain) Idea
_________________
Родион Романович Раскольников
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Cyberturc
V.I.P
V.I.P


Inscrit le: 22 Avr 2006
Messages: 1004
Localisation: Paris

MessagePosté le: 28 Juil 2010 14:12    Sujet du message: Répondre en citant

Je vous rappelle que le délit de sale gueule et la notion de peuple parasite était précisément l'idée prédominante en Europe pendant la seconde guerre mondiale à l'encontre des Juifs et c'est vraiment une ironie machiavélique de l'histoire que les choses se soient inversées de la sorte au point de trouver en Israël même des gens pour dire que si les nazis avaient échoué c est parce-qu'ils n'avaient pas été assez durs et que eux ne commettraient pas une telle erreur.

Bien evidemment ce ne sont que des cas marginaux mais ces positions extrêmes sont les signes avant-coureurs de l'absurdité dans laquelle la situation est arrivée.

A ce titre si les reformes actuelles du gouvernement visent à réduire les influences saloniquaises certes progressistes mais qui ont finalement engendré une société injuste en privilégant des intérêts particuliers au détriment des intérêts collectifs et je m'interroge sur la responsabilité de ces élites soi-disant éclairées sur ce qu'elles ont vraiment fait pour les autres et si leurs attitudes ne sont pas aussi responsables de la situation actuelle.
_________________
"C'est une maladie naturelle à l'homme de croire qu'il possède la vérité." Blaise Pascal
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cyberturc
V.I.P
V.I.P


Inscrit le: 22 Avr 2006
Messages: 1004
Localisation: Paris

MessagePosté le: 28 Juil 2010 14:54    Sujet du message: Répondre en citant

Je continue ici car c'est un peu délicat d'ecrire avec un iPhone Wink

Oui, je pense que lorsqu'on en vient à se désolidariser de ses propres compatriotes quels que soient leurs motifs qui restent pacifiques pour défendre un meurtre commis par une nation tierce, je pense que ceci n'est pas une affaire de point de vue, j'estime qu'on ne peut pas tout simplement se dire nationaliste et avoir ces positions.

Ensuite, s'agissant de la montée de l'obscurantisme, c'est le prix qu'on paye pour s'être trop longtemps foutu de la gueule du peuple.

Car ce n'est pas comme si on leur avait offert la possibilité d'accéder à l'éducation et qu'eux l'avaient refusée. Ce n'est pas non plus comme si les autres partis politiques avaient fait les choses autrement qu'en défendant les intérêts d'une poignée de gens, voire ceux de puissances étrangères et que ce peuple qui se retrouvait encore et toujours le dindon de la farce n'avait pas remarqué toutes ces tractations qui ne concernaient que l'accroissement de leur état de misère.

Alors, vous comprendrez queorsqu'ils ont affaire à un parti, je ne dis pas honnête car on voit bien qu'ils sont véreux, mais qui manifeste une empathie de toute évidence réelle et sincère avec le peuple ce qui n'était probablement jamais arrivé auparavant, que par dessus le marché, l'economie s'ameliore, que le chomage recule, eh bien, il ne faudrait peut-être pas s'étonner non plus que les gens y vont plutôt deux fois qu'une la première pour eux la deuxième pour faire chier les autres.

Tant que les "élites éclairées" n'assumeront pas leurs "sales gueules", qu'elles se réjouiront de leurs assassinats par des pays tiers et qui ne feront rien d'autre pour eux que de les réduire à l
État d'esclavage sans leur donner quoi que ce soit en retour, sans leur donner la moindre possibilité d'ascension sociale, je ne vois vraiment pas pourquoi ils se gêneraient pour voter AKP et embrasser leurs idéaux.
_________________
"C'est une maladie naturelle à l'homme de croire qu'il possède la vérité." Blaise Pascal


Dernière édition par Cyberturc le 28 Juil 2010 16:08; édité 2 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Raskolnikoff
V.I.P
V.I.P


Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3479
Localisation: Somewhere in the world

MessagePosté le: 28 Juil 2010 15:17    Sujet du message: Répondre en citant

ouff.....prenez-vous vraiment tout au sérieux????
peut-on vraiment écrire en toute sincérité? et en toute liberté?
Il y a une chanson, "kendim ettim, kendim buldum.." (la suite c'est : gül gibi sararip soldum..)
Ces gens sur le bateau, je m'accorde comme tout individu respectueux d'abord de sa propre liberté, le droit de m'en foutre complètement car dans mon for intérieur, si j'avais les moyens, j'aurais torpillé ce navire avec toutes les gueules qui me revenaient pas et je ne vais pas verser de larmes de crocodiles dessus. J'ai déjà écrit maintes fois que, les rapports humains comme les rapports entre nations sont basés sur la force, c'à-d sur un rapport de force et les considérations humanitaires sont des ingrédients comme des fruits confits sur un gâteau..et ceci, qu'on le veuille ou non...On s'en sert pour leurrer ou agrémenter.. En tant qu'ancien marxiste-léniniste, je ne m'en départirai pas, quitte à accepter d'être traité d'imbécile, car il y va de mes intérêts et les bonnes âmes qui agissent par des considérations humanitaires ô combien sacrées en France ou en Navarre sont des escrocs. Ces gens là m'emmerdent un point c'est tout et alors je vois les moyens d'en venir à bout. Avec un zest d'humour tout de même Cyber, car à 62 ans, je ne suis pas du genre à me sacrifier pour les autres..égocentrique, onaniste, mégalo et narcissique que je suis.J'assume tous mes vices...
Saglicakla kalin...jusqu'à ca qu'on en parle devant un verre de raki....

PS..ainsi comprenez-vous pourquoi j'ai choisi le pseudo de raskolnikoff qui , me semble-t-il, me sied à merveille... allez encore un brin de plaisanterie....j'adore les mots croisés...
_________________
Родион Романович Раскольников
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Cyberturc
V.I.P
V.I.P


Inscrit le: 22 Avr 2006
Messages: 1004
Localisation: Paris

MessagePosté le: 28 Juil 2010 16:19    Sujet du message: Répondre en citant

A vous parler franchement Rasko en poussant l'absurdité à son comble, si vous aviez décidé de torpiller le bateau, j'aurais compris.

Ce qui me pose problème c'est justement que ce soit un autre Etat qui l'ait fait.

L'AKP a finalement été très habile de créer cette situation qui provoque une marginalisation de ces forces progressistes car être confronté au dilemme avec Israël était le talon d'Achille des influences saloniquaises la colonne vertébrale du dispositif kemaliste. Avec ça, le procès Ergenekon et toit le reste est grandement facilité et je le répète Netanyahu est un gros niais qui s'est fait mener en bateau comme un bleu.

Ceci étant, j'ai vraiment du mal à me dire que vous étiez un ancien Marxiste-Léniniste et je me demande ce qui a bien pu se passer pour un tel revirement.
_________________
"C'est une maladie naturelle à l'homme de croire qu'il possède la vérité." Blaise Pascal
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Raskolnikoff
V.I.P
V.I.P


Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3479
Localisation: Somewhere in the world

MessagePosté le: 28 Juil 2010 16:42    Sujet du message: Répondre en citant

mais Cyber..pourquoi êtes vous toujours si sérieux?
J'adore votre expression "salonikaise"..il faut que j'y retourne encore une ultime fois avant de passer par dessus bord...que je revoie la Tour Blanche....et que je déguste un bon Ouzo avec de bons "mézés..car l'important c'est cela...
Comme vous le constatez, la vie est une immense salle de théâtre, avec des premiers rôles et des utilités, et des spectateurs.
Les gens qui étaient sur Mavi marmara, c'étaient des imbéciles.....je n'ai pas à m'apitoyer sur eux....Et dommage que vous n'honorez pas mon invitation de débattre de tout cela devant un verre de raki..à+.....au plaisir de discuter avec vous.
_________________
Родион Романович Раскольников
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Cyberturc
V.I.P
V.I.P


Inscrit le: 22 Avr 2006
Messages: 1004
Localisation: Paris

MessagePosté le: 28 Juil 2010 16:50    Sujet du message: Répondre en citant

Ah mais raki ou ouzo je ne suis pas raciste et toujours partant avec modération cependant et accompagné de bayez peynir (et surtout pas de Feta car comme vous le savez le mot ne peut être utilsé que pour les fromages grecs.
_________________
"C'est une maladie naturelle à l'homme de croire qu'il possède la vérité." Blaise Pascal
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Raskolnikoff
V.I.P
V.I.P


Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3479
Localisation: Somewhere in the world

MessagePosté le: 28 Juil 2010 20:33    Sujet du message: Répondre en citant

Ahhh..je suis content de trouver un point d'entente...va pour beyaz peynir, et les différents mézés..mais il ne faut pas que cela soit des paroles en l'air..Comment saisir l'insaisissable Cyber??? Notre ami Murat sera ravi d'organiser un festin et sera le troisième larron..hé camarade qu'est ce que t'en dis????
PS... je viens d'avoir l'intéressé au téléphone, il est tout a fait d'acc.;et il prépare des "müjver" en ce moment (véridique!!) ..moi je sais faire aussi un certain nombre de choses mais le plus important = comment assurer la participation de Cyber dans les conditions de clandestinité????

PS.. un MP vous a été adressé, et vous allez vous fendre la gueule......
_________________
Родион Романович Раскольников
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
murat_erpuyan
Admin
Admin


Inscrit le: 30 Jan 2006
Messages: 8039
Localisation: Nancy / France

MessagePosté le: 28 Juil 2010 23:12    Sujet du message: Répondre en citant

Les imbéciles ont aussi des droits, surtout le droit à vivre !!!

Les mücver sont un peu brulés mais feront l'affaire avec un bon vin ? Rasko qui sait tout dites quel vin accompagnera le mücver contenant naturellement pas de feta mais beyaz peynir Pinar !!!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums d'A TA TURQUIE Index du Forum » Culture : littérature, art (cinéma, photos...), traditions... Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB v2 © 2001, 2005 phpBB Group ¦ Theme: subSilver++
Traduction par : phpBB-fr.com
Adaptation pour NPDS par arnodu59 v 2.0r1

Tous les Logos et Marques sont déposés, les commentaires sont sous la responsabilités de ceux qui les ont postés dans le forum.