Warning: htmlspecialchars(): charset `ISO-8859-9' not supported, assuming utf-8 in /homepages/14/d311014336/htdocs/forum/modules/phpBB2/viewtopic.php on line 388
Association A TA TURQUIE
   
55 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne.
  Créer un compte Utilisateur

  Utilisateurs

Bonjour, Anonyme
Pseudo :
Mot de Passe:
PerduInscription

Membre(s):
Aujourd'hui : 0
Hier : 0
Total : 2147

Actuellement :
Visiteur(s) : 55
Membre(s) : 0
Total :55

Administration


  Derniers Visiteurs

murat_erpuyan : 17h57:07
Georges : 18h42:29
Philippe : 2 jours
cengiz-han : 2 jours
SelimIII : 2 jours


  Nétiquette du forum

Les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont postés dans le forum. Tout propos diffamatoires et injurieux ne sera toléré dans ces forums.


Forums d'A TA TURQUIE :: Voir le sujet - AKP et la Turquie
Forums d'A TA TURQUIE Index du Forum Forums d'A TA TURQUIE
Pour un échange interculturel
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs    

AKP et la Turquie
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4 ... 13, 14, 15  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums d'A TA TURQUIE Index du Forum » La vie sociale, économique & politique en Turquie mais aussi en France
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
elbistanli46
Newbie
Newbie


Inscrit le: 15 Mar 2008
Messages: 24
Localisation: nancy

MessagePosté le: 16 Mar 2008 1:14    Sujet du message: Répondre en citant

je vous met le lien vers le réquisitoire complet du procureur de la cour de cassation.

http://www.haberturk.com/kuturesim/iddianame.htm#_ftn7

En voici un résumé

http://www.cnnturk.com/TURKIYE/haber_detay.asp?PID=318&haberID=438338

Et un autre résumé

http://www.hurriyet.com.tr/gundem/8464351.asp?gid=229&sz=14902

Je vous laisse juge à la place du juge...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
narine
Spammer
Spammer


Inscrit le: 24 Jan 2007
Messages: 683

MessagePosté le: 16 Mar 2008 1:44    Sujet du message: Répondre en citant

le journal a écrit:


Menace d'interdiction du parti au pouvoir: la Turquie sous le choc !



Non pas du tout. La Turquie n'est pas sous le choc. Depuis plus d'un an, l'examen sur les fondateurs d'AKP était attendu.
L'épaisseur du dossier à charge dépassait déjà les deux mètres l'an dernier bien avant l'avertissement du Corps d'État Major depuis son site internet en avril dernier. La plupart des journaux l'ont interprété comme un mémento virtuel !
L'actuel Premier ministre avait parlé sous un ton menaçant du sang qui coulerait si on ne les laisse pas faire quand au choix et aux élections du président de la république ! (aux mêmes moments, l'ancien président de l'Assemblée Nationale B. Arinç déclarait que la Turquie allait avoir enfin un président de la république religieux! - à elle seule, cette déclaration faite par un homme d'Etat dans un pays laic est à vous faire grimper aux arbres!)
Étonnez-vous aujourd'hui qu'un des mécanismes fondamentales de la démocratie se mette à fonctionner, parce qu'il ne reste que la justice pour arrêter le fléau des déviations constitutionnelles des personnes qui ont justement donné leur serment de la protéger ! Préféreriez-vous que ce soit l'armé qui s'en mêle !? Est-ce que ça serait plus solvable pour vous à l'égard de l'Europe ?
On les a laissé faire, et après les élections avec la majorité parlementaire obtenue, il ne reste pas grande chose d'invendue, ni privatisée de l'État entre temps.
Les membres du gouvernement se sont crus intouchables en enchainant les uns derrière les autres des discours grossières d'amoindrissement de la laïcité contre les principes constitutionnels.
Ils ont placé des personnes tolérantes de l'effritement laïc dans les fonctions publiques et les institutions de l'État, ainsi de plus en plus du personnel public se permettait de porter des tenus religieux dans les services publics.
(Surtout dans les hôpitaux et les cliniques. Que dire de la mairie de grande ville d'Istanbul qui met un service de transport gratuit des jeunes filles voilés vers les universités !? Que dire de la mairie d'Eyüp d'AKP à Istanbul qui sort l'ordonnance d'embaucher uniquement des diplômés des écoles d'imam et d'orateur pour les services d'inspection sanitaire !? Ces exemples ne sont pas uniques, c'est partout pareil aux quatre coins du pays que le parti d'AKP a accéléré de plus en plus les activités favorisant une couche social de religieux manipulable à souhait.)

Ils ont crée spécifiquement au près des pays européens une perception d'une Turquie comme une république islamique modéré. Mais les pays européens en spectateur se frottaient les mains de ce glissement vers un radicalisme religionnaire. Trouver un bloc religieux d'un autre camp arrangeait très bien la politique extérieure des chefs d'état comme Sarkozy pour repousser et isoler la Turquie de la communauté européenne.
La liste est longue et ce n'est pas le choc, mais c'est la Turquie qui se secoue dans un élan d'État modern et démocratique d'Atatürk. Et si encore vous restez profondément plombé dans vos peurs d'une guerre civile, mais qu'elle vient. Amen ! Atatürk ornait les poteaux télégraphiques avec le même genre. Il est regrettable que vous ne voyez pas le bord du précipice devant lequel les fondateurs d'AKP ont mis le pays.
Autrement, tout ce qu'il y a à souhaiter, à ce que le mécanisme démocratique fasse son travail avec ces quelques hommes courageux et honnêtes restants que les partisans d'AKP n'ont pas pu remplacer ni remanier par des manoeuvres gouvernementaux. Ceux sont des hommes que la vie quotidienne même devrait être mise en sécurité avec des mesures de sécurité drastiques. Vous êtes en Turquie d'un premier ministre menaçant à ses heures de désespoir !
Il se comprend votre inquiétude et l'attente des urnes que dans ce sens, mais le cahier des charges est plein.
L’acte réquisitoire du procureur de la république est ramené à un acte contre la volonté nationale dans les beaux discours du Premier ministre. Cela montre l’arrogance de ce dernier envers la justice de son pays.


Dernière édition par narine le 16 Mar 2008 2:34; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
papatya
V.I.P
V.I.P


Inscrit le: 07 Juil 2006
Messages: 1447

MessagePosté le: 16 Mar 2008 11:49    Sujet du message: Répondre en citant

Perso, cette procédure me choque et je pense que ça choque aussi la majorité des Turcs.

Le pb n'est pas tant l'AKP que le peuple lui-même. Ce sont les Turcs qui deviennent de plus en plus conservateurs, ce sont les Turcs (75 %) qui souhaitent la libéralisation du foulard islamique à l'université, ce sont les Turcs qui ne comprennent pas le principe de laïcité et qui ne voient pas pkoi les femmes fonctionnaires ne pourraient pas porter le foulard islamique. Normal qu'ils ne comprennent rien à la laicité avec les laiques que nous avons.

A partir du moment où le peuple devient ouvert à un parti politique d'influence islamiste, il ne sert à rien d'interdire un parti comme l'AKPi à moins de décréter que nous faisons une pause démocratique et choisissons à court terme une gouvernance autoritaire, une semi-dictature bref anti-démocratique. A chaque fois qu'on a interdit un parti islamiste, on a enregistré une hausse de l'islamisme.

Le pb n'est pas l'AKP ou Erdo mais l'incompétence du camp laique qui à l'image de Baykal instrumentalise le principe de laicité à des fins de politique politicienne. Si dans qq années 70 % des Turcs disent qu'ils ne veulent plus de la laicité à la sauce CHP il ne faudra pas s'en étonner.

Pkoi entamer une procédure d'interdiction contre l'AKP alors qu'il aurait été préférable de poursuivre individuellement les responsables politiques qui ont tenu des propos attentatoires aux principes constitutionnels ? La vérité, c'est que le procureur général travaille depuis des années dans l'objectif de faire interdire l'AKP. Il se fiche complètement du reste cad de la stabilité, de la démocratisation de la Turquie, du respect de la souveraineté du peuple. Il aurait du poursuivre immédiatement ceux qui ont tenu des propos contraires aux principes fondateurs de la république au lieu d'attendre 5 ans. Ca fait 5 ans que ce procureur prépare son dossier non pour sauvegarder le principe de laicité mais pour faire interdire l'AKP.
_________________
Bir ulus sýmsýký birbirine baðlý olmayý bildikçe yeryüzünde onu daðýtabilecek bir güç düþünülemez.
ATATÜRK
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
murat_erpuyan
Admin
Admin


Inscrit le: 30 Jan 2006
Messages: 8074
Localisation: Nancy / France

MessagePosté le: 16 Mar 2008 15:02    Sujet du message: A elbistanli56 Répondre en citant

A à l'attentin de elbistanli56

J'ai effacé votre message, c'était diffamatoire, d'autant plus que vous faites la même chose que la personne que vous critiquez...

La critique n'implique pas d'injures...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
elbistanli46
Newbie
Newbie


Inscrit le: 15 Mar 2008
Messages: 24
Localisation: nancy

MessagePosté le: 16 Mar 2008 16:12    Sujet du message: Répondre en citant

elbistanli 46 merci

Vous auriez pu juste effacer le contenu diffamant comme vous dites...

Décidement, la censure sevit partout....
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
narine
Spammer
Spammer


Inscrit le: 24 Jan 2007
Messages: 683

MessagePosté le: 17 Mar 2008 2:13    Sujet du message: Répondre en citant

Mais, c'est quoi votre problème !?
Étiez-vous d'accord avec tout ce qui se passe en Turquie sans vous indigner des injustices ?
S'il y a des faits, le procureur de la république fait son travail de "protéger la république laïque" en danger.(-c'est dans le réquisitoire)
Comment pouvez-vous prendre comme l'acquit et un fait accomplit l'incompréhension et/ou la méconnaissance de droit de toute une catégorie de personne qui peut bafouer le droit dans un État de droit ?
Quel est votre compréhension démocratique si ce n'était pas la solution ?
Quelle est/ était Votre solution ?
Une fois le parti devenu majoritaire, il n'y a pas eu une réelle indépendance entre le législatif et l'exécutif. Il restait la justice.
Comment vous arrivez à exprimer que la majorité parce qu'elle est la majorité qu'elle peut se considérer au-dessus du droit ?

Ce que vous proposez de «poursuivre individuellement les responsables politiques qui ont tenu des propos attentatoires aux principes constitutionnels » est proposé par écrit par le chef du parti du mouvement nationaliste D. Bahçeli. (Celui-ci même qui a facilité l'élection du Président de la République en s'associant avec l'AKP pour faire avec ses députés le nombre nécessaire, idem pour l'opération de changement constitutionnel insuffisant qui autoriserait le voile aux universités)

Il s'agit dans le réquisitoire du procureur de la république de « l'idéologie du parti » et par de là, ses membres fondateurs qui sont accusés d'une tentative de renversement du régime républicain. Il s'agit de changer peu à peu depuis l'intérieur une mode de vie sociale et religieux. Si les modalités d'action ne trouvaient pas suffisamment de répondant, dans tous les faits les membres du parti l'encourageaient et le soutenaient pour le répandre au plus vite possible. C'est là que vous dites que "Normal qu'ils ne comprennent rien à la laicité avec les laiques que nous avons." Mais pour un pays laïc justement cela constitue un délit constitutionnel que les dirigeants ne puissent pas comprendre ce que c’est que la laïcité.

Est-ce qu'ils pouvaient avoir une plus grande force de pouvoir pour réaliser ce changement en tenant le législatif et l'exécutif ?
Maintenant que la troisième partie de la domination démocratique qui est la justice fait son devoir démocratique même par l'obligation, la plupart d'entre vous, vous trouvez cela choquant et/ou anormal avec peu d'argumentation.
Mais, ça ne reflète que le point de compréhension du fonctionnement démocratique à l'intérieur comme à l'extérieur de la Turquie, et montre à quel point la Turquie est prête à faire partie de l'Europe chérie !
Du point de vue d'O. Rehn l'acte du procureur n'est pas très démocratique et ne correspond pas aux principes démocratique de la société européenne, mais il est à parier que si la Turquie quittait le droit civil pour adopter le droit musulman pour sa constitution, cela lui serait égal et démocratique!
C'est normal et possible effectivement avec des équations la majorité = la démocratie ancrée dans les mentalités, et là, le partenariat privilégié vous est attribué d'office dans le monde de "pauvreté n'est pas vice". Parce qu'avec un sac de charbon, vous avez la majorité et plus les années passent, vous pouvez avoir une majorité à 100% de la même manière où cette fois les mendiants rempliront les places des meetings du parti au lieu des devants les panneaux publicitaires.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
elbistanli46
Newbie
Newbie


Inscrit le: 15 Mar 2008
Messages: 24
Localisation: nancy

MessagePosté le: 17 Mar 2008 11:12    Sujet du message: Répondre en citant

Erdogan et sa clique, se prépare à un changement de la constitution pour rendre plus difficiles l'interdiction des parties politiques.

Ils veulent accélérer ce changement, pour qu'il s'applique aussi à eux.

Dans cette nouvelle constitution, il y' aura notamment l'abolition de l'interdiction de faire de la politique.

Manipulation jusqu'au bout...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
papatya
V.I.P
V.I.P


Inscrit le: 07 Juil 2006
Messages: 1447

MessagePosté le: 17 Mar 2008 21:15    Sujet du message: Répondre en citant

Un article intéressant de Can Dündar qui relève que l'AKP était dans une passe très difficile (contestations dans la rue, pb des retraites, retrait du soutien des libéraux, l'UE qui se pose des questions sur la volonté européenne de l'AKP etc...). http://www.milliyet.com.tr/Default.aspx?aType=YazarDetay&ArticleID=506092&AuthorID=75&Date=17.03.2008

Cette demande d'interdiction lui permet de jouer au martyre comme il le fait à chaque fois qu'il est en difficulté. Les islamistes jouent tjrs au martyre depuis Menderes et ça marche.

Le procureur général affirme que son devoir est de protéger le régime. Il apporte une solution juridique à un pb politique ce qui ne résoudra rien car il n'y a pas d'opposition crédible à l'AKP. Qu'est ce qui se passera après avoir interdit l'AKP ? Ils créeront un nouveau parti avec nouveau nom. Pour faire interdire l'AKP, le procureur devra démontrer la volonté d'Erdogan d'installer un régime islamique. Comment va-t-il le démontrer alors que sur le plan législatif le Gvt Erdogan n'a fait adopter aucune loi d'inspiration islamique ? Tout son réquisitoire repose sur les déclarations d'Erdogan que nous connaissons tous. j'avais même posté un fil à ce sujet dans la section "langue turque".

Ce n'est pas parce que Bahceli pense qu'il aurait fallu poursuivre individuellement ceux qui ont tenu des propos contraires à la constitution que c'est une mauvaise idée. Je ne sais pas ce qui a empêché le procureur de poursuivre. Est que les personnes incriminées étaient protégées par leur immunité ? Est-ce que les maires bénéficient de la même immunité ? Il me semble que non pourtant il y a le nom d'une vingtaine de maires dans le réquisitoire du procureur. D'ailleurs, ce sont les maires qui adoptent des mesures visant à interdire la vente d'alcool dans leur municipalité. Pkoi est ce que le Conseil d'Etat n'est pas systématiquement saisi dans ce type de cas ?

Narine demande s'il existe une autre solution que l'interdiction. A mon avis la solution est de conquérir les coeurs, de travailler pour construire un programme qui ne consiste pas seulement à défendre le principe de laicité. Le camp laique n'a jamais été aussi faible parce que Baykal se contente de construire toute sa politique autour de la défense du régime. Le peuple n'est pas intéressé par ce type de discours idéologique car c'est trop abstrait. Il faut faire des propositions concrètes et ensuite faire connaitre ces propositions à la presse, au peuple en organisant des réunions.

Ca ne vous interpelle pas que le principe de laicité perde du terrain alors qu'il est défendu par les magistrats, les recteurs et professeurs d'universités et les militaires ? Tous les corps de métier que les Turcs respectent défendent le principe de laïcité mais bizarrement la majorité du peuple préfère quand même voter pour un parti dont chacun sait qu'il se fiche du principe de laicité ?
_________________
Bir ulus sýmsýký birbirine baðlý olmayý bildikçe yeryüzünde onu daðýtabilecek bir güç düþünülemez.
ATATÜRK
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
elbistanli46
Newbie
Newbie


Inscrit le: 15 Mar 2008
Messages: 24
Localisation: nancy

MessagePosté le: 17 Mar 2008 21:59    Sujet du message: Répondre en citant

bel écrit de Can Dündar.

Quand je vois les chaines de télévisions, qui soutiennent ouvertement le pouvoir en place, je me dis que c'est pas facile d'avoir des informations objectives.

Malheureusement, je suis très pessimiste pour mon pays. L'AKP se prepare à modifier la constitution pour réduire les pouvoir de la cour de cassation , notamment lui retirer le pouvoir d'interdire les parties politiques.

Ensuite, plus de contre-pouvoir, plus personne ne pourra leur dire quoi que ce soit, ils auront la majorité au parlement, ils pourrons faire absolument ce qu'ils veulent.

Vous allez me dire, non, il reste le anyaasa mahkemesi(conseil constitutionnel), et bien , ils mettront à terme , des personnes du AKP au conseil constitutionnel. Ils feront voter des lois même si elles sont anticonstitutionnel. Et là, je vous laisse imaginer la suite....

J'ai vraiment peur pour mon pays...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
murat_erpuyan
Admin
Admin


Inscrit le: 30 Jan 2006
Messages: 8074
Localisation: Nancy / France

MessagePosté le: 17 Mar 2008 23:31    Sujet du message: Répondre en citant

J'espère que vous avez lu les articles de presse mis ce jour sur le site, en particulier les articles en turc.

Si la Turquie une démocratie, il y a trois piliers : le gouvernement, le parlement et la justice.

Il faut tout d'abord admettre que la justice fasse son devoir, ce qui lui semble bon...

Par ailleurs, est-ce que la majorité a tout les droits dans une démocratie y compris les regles du jeu, c'est à dire les valeurs laiques articles intraitable de la Constitution...

Je ne comprends pas pourquoi le pouvoir s'énerve puisqu'il a tout dans la main, y compris faire sauter le procureur qui a généré tout cette pagaille?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
narine
Spammer
Spammer


Inscrit le: 24 Jan 2007
Messages: 683

MessagePosté le: 18 Mar 2008 0:24    Sujet du message: Répondre en citant

murat_erpuyan a écrit:

Par ailleurs, est-ce que la majorité a tout les droits dans une démocratie y compris les regles du jeu, c'est à dire les valeurs laiques articles intraitable de la Constitution...


Il y a un article qu'il n'est peut-être pas assez appuyé, mais assez juste d'Arslan Bulut : Il a titré : « Est-ce que c'est maintenant que vous pensez à la démocratie »
Citation:
Demokrasi þimdi mi aklýnýza geldi?
AKP hakkýnda açýlan kapatma davasýndan sonra, herkes demokrat oldu! Göz yaþartýcý! Ne çok demokratýmýz varmýþ!
Daha düne kadar yargýsýz infaz yapýyordunuz! Hâkim önüne bile çýkmamýþ, neyle suçlandýklarý da belli olmayan insanlarý, yayýn yasaðý olduðu halde son yýllarda iþlenmiþ bütün cinayetlerin sorumlusu olarak gösteriyordunuz!
...
http://www.heddam.com/index.asp?H=8301

Vue la réaction intérieur et extérieur, et les pressions subis du procureur, c'est une réaction saine.

Citation:
Je ne comprends pas pourquoi le pouvoir s'énerve puisqu'il a tout dans la main, y compris faire sauter le procureur qui a généré tout cette pagaille?

Détrompez-vous !
Limoger des juges quand même n'est pas si simple que vous avez l'air de vous l'imaginer.
Attendons la décision de la Cour de Cassation.
Et ce n'est pas une pagaille ! Comme il a été écrit hier, "la justice fait son devoir démocratique". Et ce sont les autres en défense qu'ils voudraient le faire percevoir comme un acte anti-démocratique avec des phrases du genre 'contre la volonté nationale", vue la taille du parti visé !


Dernière édition par narine le 18 Mar 2008 1:35; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Girsu
Advanced Expert
Advanced Expert


Inscrit le: 14 Mar 2007
Messages: 302

MessagePosté le: 18 Mar 2008 1:15    Sujet du message: Répondre en citant

C'est drôle, je viens de lire cet article, mais sur un de ces sites géniaux qui fait de la revue de presse qui vaut le détour.
Je suis tellement fière de la Turquie.

Oui, cela m'a aussi, un peu beaucoup agacée. L'Olli.

C'est parce qu'il y avait, dans la maison, face à l'électricien, des sénateurs avec des sécateurs que les gens se trouvent dans la situation de ne pas pouvoir réaliser le problème des câbles.

Si c'est en mars 2008 que certains ont besoin d'un électro-choc, eh bien günaydin !

Par contre évidemment, si réveiller les gens consiste à leur expliquer que c'est la faute du CHP, on n'est pas sorti de l'auberge. En effet. Car le problème n'est pas là. Comment expliquer que le problème n'est même pas une question politique, dans le sens chose à débattre.

La Turquie est effectivement devenue un pays qui sait ce qu'est la démocratie. Le fait que cela ressemble furieusement à certaines valeurs nationales, doit-il être un handicap ? (les "milieux, et gna gna gna) Les choses s'étant déroulées dans le cadre de l'hémicycle, les changements rêvés par certains n'ayant pu avoir lieu, il a été facile de traiter de parano ceux qui criaient que c'était un scandale. Voir, les museler parce qu'ils avaient l'air d'être des cinglés faisant d'un détail une montagne.

La laïcité n'est pas un plat qui s'accommode en sauce. C'est un pavé. Un steak.

Cela peut même être un des fondements de la démocratie, d'avant la définition même de Montesquieu qui divisait les pouvoirs restants, après que le "pouvoir divin" fut lui-même défini comme échappant à ces définitions, parce ne devant être un des pouvoirs.

Evidemment, avec des Présidents allant visiter des Papes avant de se marier, des Bush se la jouant exorciste, ou l'Italie se la pétant avec sa "culture", tout ceci démontre que plus personne n'est au fait des définitions, séparations, etc. Donc quand je dis qu'il faut arrêter de s'autoflageller, je pèse mes mots. Que voulez-vous faire pour que le brave propriétaire ne se comporte pas en locataire transformant un mur en gruyère, ceci en se foutant de tout et cela un peu partout, y compris chez nos 16 millions ayant voté akp ?

Quand je lis Olli Rehn, cela me fait presque envie de rire :

«Dans une démocratie européenne normale, les problèmes politiques sont débattus au Parlement et tranchés par les urnes, pas dans les tribunaux.»

Mais mon bon Monsieur, y a-t-il une démocratie "normale" en Europe ?

Vu que les tribunaux se doivent, un peu trop souvent, oui, au nom du fonctionnement "normal" de la justice, de la démocratie, ses principes, d'intervenir. Sans oublier qu'une démocratie "normale" se doit de respecter un principe fondamental qui est de conserver l'indépendance de la justice.

C'est quand même hilarant, alors que la notion de 4è pouvoir, pour parler des médias est unanimement connue, que l'on puisse voir, et à ce niveau là, pardon, que certains oublient qu'il y a généralement dans les démocraties "normales", 3 pouvoirs.

"La séparation des pouvoirs est un principe de répartition des différentes fonctions de l'État, qui sont confiées à différentes composantes de ce dernier. On retient le plus souvent la classification de Montesquieu, appelée Trias Politica :

le pouvoir législatif, confié au parlement ;
le pouvoir exécutif, confié au gouvernement, à la tête duquel se trouve un chef d'État et / ou de gouvernement ;
le pouvoir judiciaire, confié au juge.

Mais il arrive fréquemment qu'on ne parle que des deux premiers."

source : Wikipedia

En effet. Voici un exemple que l'on peut donc rajouter comme corroboration de cette définition lambda trouvée sur Wiki.

Peut-être que les Européens ont oublié, avec le temps (tout s'en va...) ce qui était essentiel. Regardez-les discuter de l'affaire Clearstream, n'est-ce pas fou de devoir lire que ces nuances ne sont pas évidentes pour tous ? : "La sérénité et l'indépendance de la justice sont-elles possibles quand on sait que le président de la République est LA partie civile, qu'il a autorité sur la chancellerie et a la capacité à tout moment de donner des instructions dans un dossier qui le concerne personnellement ? N'est-il pas de ce fait juge et parti et cela étonne-t-il quiconque dans cet Etat de droit ?"

http://olivierbonnet.canalblog.com/archives/affaire_clearstream/index.html

Ou regardez, les questionnements - ou leur absence - lorsqu'en 2004, Berlusconi a mis en place de quoi libérer totalement ses mains. Il l'a fait à peine arrivé au pouvoir, il y a eu plein de manifs, mais cela a mis du temps "Berlusconi, who is simultaneously Italy's prime minister, its richest citizen, and owner of the country's largest media corporation, is pursuing two aims in his long-standing campaign against the judiciary: first, he wants to protect himself and his companies from prosecution; second, he wants to loosen legal restrictions on the activities of the Italian corporate elite.".

http://www.wsws.org/articles/2004/dec2004/ital-d29.shtml

Olli Rehn ne peut ignorer que dans une démocratie normale, tout peut arriver par les urnes. Voyons, même keny arkana le chante. Il y a heureusement encore dans ce monde, plein de gens conscients de ce que les urnes peuvent renfermer après les urnes. Des vies. Des principes.

Dans une démocratie réelle, et non virtuellement « normale » attachée aux fondements même de la démocratie il est capital que personne ne puisse être au-dessus des lois.
Et comme le dit très très justement le Premier ministre turc, " Personne n'a le droit de donner l'image que la Turquie est un pays de troisième classe".

Non. Personne.

A force de se gargariser sur leurs vieilles démocraties "exemplaires", il y en a beaucoup, en Europe, apparemment, qui ont oublié eux-mêmes ce que signifiait l'importance d'une démocratie où tout ... ne peut arriver. Oh que non.

Tout et n'importe quoi ne peut pas arriver dans une démocratie réelle, consciente, encore, pas encore sénile, peut-être, de l'importance de la notion : séparation de pouvoir.

Je me demandais, à force, si la Turquie était en train de devenir une auberge au petit bonheur la chance. Si pour certains, plus attachés à regarder le bout du doigt que la lune cela la résume en pays "hors classe" alors tant pis ou tant mieux ! On dit aussi "hors classe" des hôtels au-dessus des étoiles. Ou "première classe".

Je donne là un 2/20 à Olli en notions démocratiques, politiques.
(Comme il était présent, je ne pouvais pas lui donner un zéro).
Je pense qu'en Europe aussi, les gens devraient relire leurs classiques.
Avant de jouer les petits maîtres. Parce que des cours de ce niveau, merci ! On s'en passe.
Ce n'est pas parce que tant de gens ont oublié les idéaux de leur propre Révolution, les idéaux, tout court, de leur pays, qu'il faut niveler par le bas. Pardon, mais dans ce sens, l'Europe, aussi, pour certains, dont je suis, représente en ce sens, un nivellement par le bas.

C''est en admiratrice des principes démocratiques ancrés en Turquie que j'écris. Les beaux principes sont universels, ne le savez-vous toujours pas ?
Et c’est en ce sens que je pense sincèrement que personne, non personne, n’a le droit de faire de mon amour de Turquie, un pays de troisième classe !


J'avais écris cela, ce matin. Je commence la journée par une revue de presse européenne, puis je m'énerve, puis je me calme, en lisant chez moi. Mais je trouvais, narine, que cela faisait répétition de tes mots.

Il ne faut pas avoir peur ni s'autoflageller. La Turquie agit là de manière exemplaire. Théoriquement ne pas s'être posé la question aurait pu être un signe que comme le dit narine, nous sommes hyper compatibles.
Le sommes-nous ?

Ou sommes-nous un pays qui ne se fout pas des détails ? Un pays qui ne s'intronise pas avec les voix du FN sur les chants de partisans, un pays qui n'accepte pas d'avoir des néonazis (vers Leipzig), un pays qui n'accepte pas qu'un chef d'Etat se fait l'état spectacle à lui seul sur la RAI.

Voyez, après un an de psychodrame personnel, je me sens bien, moi. Parce que pour la première fois depuis longtemps, je me dis que ce que j'adorais, enfant, de mes deux drapeaux, rouges, réunissant à eux deux, tous les signes du monde, volent une catégorie dessus.

Et à mes yeux l'Europe et tous ceux qui ne savent pas ce qu'est la démocratie, peuvent aller se coucher ou relire leurs classiques avant de venir critiquer. Olli en premier
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
murat_erpuyan
Admin
Admin


Inscrit le: 30 Jan 2006
Messages: 8074
Localisation: Nancy / France

MessagePosté le: 18 Mar 2008 2:00    Sujet du message: Répondre en citant

Bon étant donné que pratiquement tous les intervenants de ce topic sont turcophones je me permets :

Yaslica bir adam ile torunu konusuyorlarmis.
- Aah aah evladim, iste boyle, bu memleket hic boyle olacak bir vatan miydi bak simdi bu hale geldi; kadinlar carsafli, laiklik bitti, erkekler ucube gibi...aah aah. Torunu;
- Peki dede hic bir sey yapmadiniz mi? Neden karsi cikmadiniz?
- Ciktik yavrum ciktik, gelen mail'leri hep FORWARD'ladik!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
elbistanli46
Newbie
Newbie


Inscrit le: 15 Mar 2008
Messages: 24
Localisation: nancy

MessagePosté le: 18 Mar 2008 15:05    Sujet du message: Répondre en citant

Le pire dans tout ça, c'est qu'ils veulent rendre difficile voir impossible l'interdiction des parties politiques, en modifiant la constitution,

mais en plus, ils veulent des exceptions, c'est à dire que, Le DTP(pro kurde) ne pourrait pas bénéficier de ces changements constitutionnels.

Le changement constitutionnel ne s'appliquerait qu'a l'AKP en quelques sortes, une sorte de super immunité.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Girsu
Advanced Expert
Advanced Expert


Inscrit le: 14 Mar 2007
Messages: 302

MessagePosté le: 18 Mar 2008 16:10    Sujet du message: Répondre en citant

Je persiste à penser qu'il faut, toujours, voir plus loin

Il ne doit simplement pas être possible quelque soit le parti d'outrepasser la sphère de sa compétence. Point barre.

Donc à la limite, je suis peut-être complètement à côté de la plaque, mais disons que l'interdiction ou non, même de l'AKP n'est pas le noeud central du problème

Parce que sinon, et il n'y a pas besoin d'avoir connu, pkk-kadek-dtp pour le savoir, swissair - swiss, c'est la même combine, évidemment que ce n'est que repousser le problème.

S'il est possible de transformer les structures ou sphères de compétence selon les partis en exercice du pouvoir (on dit bien "exercice" du pouvoir, non pas construction du pouvoir) on en arrive à des trucs de type Italie à une époque, ou France avec Républiques à chiffres se suivant comme un feuilleton.

Ouais alors moi je fais ça, moi je fais ci... Non. Il y a quand même un cadre. Il doit y avoir un cadre.

****************************************************


A part ça

Il y a beaucoup plus de députés "pro-kurde" (je reprends la formule, ci-dessus, mais je ne l'aime pas, ce serait trop long à expliquer pourquoi)dans d'autres partis que dans le DTP.

Donc l'idée même de faire un amalgame entre la question soulevée par l'interdiction de ce parti qui est un autre dossier, et celle du sujet ci-dessus, n'est pas justifiée. Du tout. Mais c'est vrai que je pense que certains vont s'amuser à le faire. Donc c'est bien de pouvoir clarifier, direct.




1. Prôner que le boucher soit-disant empoisonné (il ne l'était pas, mais les démentis, on le sait font en général 0.0001% de la taille de l'attaque) est un demi Dieu extraordinaire, clamer lutte armée, séparatisme alors que, disons, bêtement, c'est une très bête façon d'être pro quoi que ce soit.

Si c'est placer haut et fort des idées justes, universelles, on n'appelle pas cela être "pro-kurde" mais simplement savoir ce que sont les valeurs citoyennes.

Un député du CHP serrant la main d'un kurdophone, une armée incluant dans le comptage de ses morts, comme des "sehit", aussi précieux que ses soldats, des gardiens de village, cela fait mille fois plus pour les kurdes que l'hystérie d'une femme du DTP dont le mari trône sur une montagne avec les terroristes du PKK et le portrait du boucher fusil en bandouillière. Juste pour dire.

Alors ceux qui sont vraiment "pro-kurdes" devrait plutôt réfléchir à ce que c'est, d'abord, être pro-idéaux simples. Perso je préfère les idées simples, pas cousue d'intentions glauques. Les intentions sont aussi capitales que les actes. Pas pour rien qu'en cas de crime, c'est la première chose que l'on regarde. Le mobile.

Et puis, vous savez tous, quand même que les kurdophones qui auraient voulu aller dans un autre parti ont été menacés de mort dans les deux régions du bas, celles du DTP ? Facile d'intimider, tuer, puis se replier, n'est-ce pas ? (zut, voilà que je retombe sur un autre sujet ahla la, pardon)

2. Cela me contrarie que l'on mixe les deux sujets pour une raison simple. Les mêmes qui adorent taper sur la Turquie pour toutes sortes de raison qu'ils auront glânées, ça et là, tiens hier ne pleurnichaient-ils pas en disant, les povres alévis (comme si c'était un truc typique des uns ou des autres) en ne retenant qu'un bout d'info ignorent peut-être un truc, marrant, mais sur le dossier laïcité, ce n'est pas vraiment sujet à se bidonner : le découpage ethnique serait à mourir de rire, si on le regarde bien.

Mais bon l'arrivisme, l'opportunisme, consiste toujours, quand on n'en a - au fond - rien à cirer des Turcs, kurdophones ou autres, de faire feu de tout bois. Là en l'occurrence faire passer la Turquie pour une sorte de parano est une des missions que l'on retrouve souvent sur les sites de tendres et doux petits "rebelles", de délicieuses diasporas et autres, sans compter la presse occidentale têtant d'étranges notions de concepts démocratiques.

En effet, malheureusement, il y a des un peu beaucoup de gens glauques. Le tout est de savoir, pouvoir, démocratiquement, c'est à dire en suivant les moyens légaux, de juguler les divers problèmes. Ce serait sympathique, disons, de pouvoir le faire autour d'un pupitre et d'un marteau. Ce serait cool, quoi.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums d'A TA TURQUIE Index du Forum » La vie sociale, économique & politique en Turquie mais aussi en France Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4 ... 13, 14, 15  Suivante
Page 3 sur 15

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB v2 © 2001, 2005 phpBB Group ¦ Theme: subSilver++
Traduction par : phpBB-fr.com
Adaptation pour NPDS par arnodu59 v 2.0r1

Tous les Logos et Marques sont déposés, les commentaires sont sous la responsabilités de ceux qui les ont postés dans le forum.