63 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne.
  CrĂ©er un compte Utilisateur

  Utilisateurs

Bonjour, Anonyme
Pseudo :
Mot de Passe:
PerduInscription

Membre(s):
Aujourd'hui : 0
Hier : 0
Total : 2197

Actuellement :
Visiteur(s) : 63
Membre(s) : 0
Total :63

Administration


  Derniers Visiteurs

SelimIII : 17h03:36
administrateu. : 23h35:06
veron : 1 jour, 19h18:01
murat_erpuyan : 1 jour, 20h01:14
bendeniz : 1 jour, 20h16:09


  NĂ©tiquette du forum

Les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont postés dans le forum. Tout propos diffamatoires et injurieux ne sera toléré dans ces forums.


Forums d'A TA TURQUIE :: Voir le sujet - Erdogan'in Sultan Abdulhamit Hayranligi!
Forums d'A TA TURQUIE Index du Forum Forums d'A TA TURQUIE
Pour un Ă©change interculturel
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs    

Erdogan'in Sultan Abdulhamit Hayranligi!

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums d'A TA TURQUIE Index du Forum » Forum en langue turque
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
murat_erpuyan
Admin
Admin


Inscrit le: 30 Jan 2006
Messages: 8717
Localisation: Nancy / France

MessagePosté le: 08 Sep 2018 18:57    Sujet du message: Erdogan'in Sultan Abdulhamit Hayranligi! Répondre en citant

GATA Askeri Hastahanesi'nin kapatilip Abdulhamit Han hasthanesi yapilmasindan sonra :

Citation:

'3. Havalimanının adını kesin olarak öğrendim'
Habertürk gazetesi yazarı Sevilay Yılman, 3. Havalimanının adını kesin olarak öğrendiğini söyledi. Yılman'ın iddiasına göre, yeni havalimanının adı "Abdülhamit Han."

http://www.cumhuriyet.com.tr/haber/turkiye/1077389/_3._Havalimaninin_adini_kesin_olarak_ogrendim_.html
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
murat_erpuyan
Admin
Admin


Inscrit le: 30 Jan 2006
Messages: 8717
Localisation: Nancy / France

MessagePosté le: 08 Sep 2018 19:00    Sujet du message: Répondre en citant

Konuya biraz derinlik getirmek isterseniz Soner Yalçin'in yazinsi okuyabilirsiniz.

Citation:

İbrahim Kalın’dan ödüllük soru…
6 EylĂĽl 2018
Yazarlar
795
PAYLAĂžIM

Bazı okullar açıldı…
Bazı okullar pazartesi açılacak…
Ă–Äźrencilere ilk soru benden olsun:
– Osmanlı Devleti ne zaman yıkıldı?

a) 1918
b) 1920
c) 1922
d) 1923
e) 1924


http://bit.ly/2CxAxKK


<
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
murat_erpuyan
Admin
Admin


Inscrit le: 30 Jan 2006
Messages: 8717
Localisation: Nancy / France

MessagePosté le: 26 Fév 2019 23:25    Sujet du message: Répondre en citant

TRT Français'de Abdülhamit rehabitulasyonu Erdogan'in hayranligindan mi kaynakli acaba?

Citation:
Les répercussions du règne d'Abdulhamid (étude)
Etude du Prof. Dr. Kudret Bulbul, doyen de la Faculté des Sciences politiques de l’université Yildirim Beyazit.
13.02.2019 ~ 26.02.2019
Les répercussions du règne d'Abdulhamid (étude)
Le Sultan Abdulhamid II a perdu la vie le 10 février 1918. Cette semaine c’est le 101e l’anniversaire de sa mort. L’histoire n’est pas du passé, c’est une référence fondamentale qui éclaire l’avenir. C’est pourquoi, il ne faut pas la percevoir comme un sujet de louange ou de critique, mais comme une leçon pour l’avenir.

Comme le dit Mehmet Akif, « ils décrivent l’histoire comme une "répétition". Or, si on en avait tiré leçon, ce serait-elle répétée ? ». De ce point de vue, l’époque du sultan Abdulhamid est une des époques les plus importantes de notre passé récent, nous permettant de comprendre notre présent.

Nul doute, il existe de nombreux domaines durant cette période sur lesquels nous pouvons nous attarder, comme les efforts menés pour le développement, les écoles et routes construites, les relations formées avec les géographies lointaines et la politique d’équilibre mondial. Je souhaite en fait m’arrêter sur les sujets qui se reflètent sur notre présent, en partant des questions auxquelles nous avons été confrontées à cette période.

L’objectif du sultan Abdulhamid était de garder sur pied un énorme empire en voie de dissolution, en menant une politique d’équilibre avec les forces impériales de l’époque. Il a consacré sa vie entière à la lutte contre les acteurs externes, ainsi que les acteurs internes en collaboration avec les acteurs externes pour préserver l’Etat ottoman perçu alors comme « un homme malade ». De ce fait, il a été cible de nombreuses accusations qu’il n’a pas méritées. Nous savons que le parti Ittihat ve Terakki (Parti Union et Progrès) qui l’accusait de despotisme, a mené des pratiques bien plus oppressives après être arrivé au pouvoir. Rappelons également les efforts déployés à l’époque du sultan Abdulhamid par les juifs sionistes appuyés par l’Angleterre, pour fonder un Etat israélien sur les terres ottomanes.

Pour Katip Celebi, les Etats ressemblent aux êtres humains. Eux aussi ont une période d’enfance, de jeunesse et de vieillesse. D’après Katip Celebi, l’Etat ottoman a passé les périodes d’enfance, de jeunesse et de maturité, et vivait sa période de vieillesse. Tout comme les docteurs qui prolongent la vie de leurs patients, les dirigeants expérimentés et instruits des Etats peuvent retarder une fin imminente. C’est pourquoi, l’administration de l’Etat ottoman devait être remise aux mains compétentes d’une personne perspicace, selon Katip Celebi.

Le sultan Abdulhamit peut être perçu comme cette personne perspicace. Mais l’ère commence à changer, la période des empires prend fin. Ce n’est pas seulement l’Etat ottoman qui se retire de la scène historique au début du 20e siècle, mais aussi l’Empire russe et l’Empire d’Autriche-Hongrie. Quant à l’Empire britannique, il arrive à son terme après la Seconde Guerre mondiale.



Les répercussions au présent

Parmi les répercussions au présent, celles que nous devrions évoquer en premier sont les relations que le sultan Abdulhamid a fondées au niveau mondial ainsi que son intérêt porté aux musulmans du monde. Par conséquent, il est possible de voir une œuvre ou une relation provenant de la période d’Abdulhamid dans de nombreux pays du monde, comme le Japon, la Chine, la région du Moyen-Orient ou les continents africain et européen. Parmi les sultans ottomans, Abudlhamid était peut-être celui qui a laissé le plus d’œuvres malgré le manque de moyens de l’Etat.

Comme il n’était pas un sultan de la période de l’ascension, et en raison de ses efforts déployés pour protéger/sauver l’Etat, ce qu’il reste du sultan Abdulhamid et de son règne, est surtout lié à ces efforts ou aux répercussions de ces efforts.

Le renversement du sultan Abdulhamid lors d’un coup d’Etat peut être perçu comme le summum de la tradition de coup d’Etat effectué jusqu’alors. La lutte entre, d’une part la tradition putschiste des partisans du Parti Ittihat ve Terraki, et de l’autre, la tradition démocratique provenant du Parti Hürriyet ve Itilaf (Parti de la Liberté et de l’Accord) et continuant avec Menderes, Ozal et Erdogan, s’est poursuivie durant l’histoire de la République. Les démarches entreprises durant le pouvoir de l’AK Parti pour la démocratisation et la démilitarisation, ont fortement affaibli la tradition de régime sous tutelle/de putsch en Turquie. Avec le passage au système de gouvernance présidentielle, la tradition putschiste est arrivée à son point le plus faible de l’histoire de la Turquie.

Les démarches entreprises pour renverser Abdulhamid, en particulier celles réalisées par les partisans du Parti Ittihat ve Terraki, ont également engendré divers procédés où la nation ne remarque pas ce qu’il se passe, où les notions internes comme les intellectuels, les médias, la bureaucratie et l’armée sont en coopération étroite avec les notions externes, et où, comme conséquence de ces coopérations, des processus graves à l’encontre de la nation et de l’Etat sont vécus. Les processus auxquels ont été confrontés Menderes, Ozal, Erbakan et Erdogan sont les suites de ces processus ayant réussi par le passé.

Le sultan Abdulhamid a été montré comme la source de tous les malheurs et une figure diabolique dans l’opinion publique intérieure et extérieure. C’est comme si, en anéantissant cette figure, tous les maux allaient disparaitre. Nous savons qu’une pratique similaire visant à cibler une personne comme la source de tous les maux par des discours de haine, a été utilisée contre Menderes, Ozal et Erdogan.



Les regrets, les insolences

Certains intellectuels qui ont vu les évènements survenus après le renversement d’Abdulhamid, ont exprimé leurs regrets. L’un des plus célèbres est le poème de Riza Tevfik intitulé « Appel d’aide à l’esprit du Sultan Abdulhamid ». Le poète Riza Tevfik avoue ouvertement ses regrets dans cette strophe :

« Quand l’histoire va parler de toi

Elle ve te donner raison Ă´ grand Sultan

C’était nous qui, sans aucune honte, avions calomnié

Le sultan le plus politique du siècle »

Toutefois, il nous est difficile de dire que ces regrets étaient une tendance populaire parmi les intellectuels et bureaucrates ottomans anti-Abdulhamid. Comme le dit Kemal Tahir, ces intellectuels et bureaucrates ont pris part au processus d’occidentalisation pour sauver l’Etat ottoman. Bien qu’ils aient vu le malheur de leur Etat, ils n’ont pas faire marche arrière dans cette voie et ont accusé les opposants de « réactionnaires ». « En d’autres termes, ils ont continué ainsi jusqu’à la trahison. De ce point de vue, les intellectuels ottomans pro-occidentalisation et les bureaucrates progressistes ont accueilli l’effondrement en 1918 comme une conséquence du destin. On peut même dire qu’ils ont ressenti une certaine fierté d’avoir eu raison » affirme Kemal Tahir.

Les paroles de Kemal Tahir relatives aux intellectuels et bureaucrates ottomans, ne sont-ils pas valables Ă©galement pour certains intellectuels et bureaucrates de la RĂ©publique ?

Est-ce que ces intellectuels ont eu des remords en raison du processus se résultant par l’exécution du Premier ministre martyr Adnan Menderes et des problèmes auxquels la Turquie a été confrontés après la mort de Turgut Ozal, qui selon moi, est un meurtre ? D’ailleurs, est-ce que les intellectuels d’aujourd’hui de ce type, qui ne font autre que répéter comme un perroquet les propagandes de certains milieux occidentaux contre Erdogan, auront-ils honte de leur comportement si,- que Dieu protège,- l’avancée de la Turquie prenait fin ? Ou bien essaieraient-ils d’avoir raison pour ne pas avoir à être confrontés à leurs erreurs ?



http://www.trt.net.tr/francais/turquie/2019/02/13/les-repercussions-du-regne-d-abdulhamid-etude-1144593
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
murat_erpuyan
Admin
Admin


Inscrit le: 30 Jan 2006
Messages: 8717
Localisation: Nancy / France

MessagePosté le: 05 Sep 2020 1:06    Sujet du message: Répondre en citant

yoruma gerek olmaksizin !

Citation:


Ulu Hakan ve M. Rupin

Ali Sirmen - Cumhuriyet, 24 Temmuz 2020



Rona (Aybay) Hoca artık İznik’e yerleşmiş, zamanının çoğunu Darka’daki evinde çalışarak, yeni eserler kaleme alarak geçiriyor.

Bu yeni düzen ona o kadar yaramış ki her ziyaretimde kendisini biraz daha gençleşmiş buluyorum. Son ziyaretimde de öyle oldu. Rona Aybay’ın yeni çalışmalarının yanı sıra eski yapıtlarından biri de daha önce bu sütunda sözünü ettiğim, “Tarih ve Hukuk Açısından Konsolosluk” ikinci baskısını yapmış. Birinci baskıdan sonra meydana gelen gazeteci Cemal Kaşıkçı’nın Suudi Arabistan İstanbul Konsolosluğu binasında, 2 Ekim 2018 günü Riyad’dan özel uçakla gelen Suudi infazcılar tarafından öldürülmesi olayı ve cesedi yok edildikten sonra, Suudi uyruklu infazcıların da Suudi Arabistan İstanbul Başkonsolosu’nun da ellerini kollarını sallayarak Türkiye’den ayrılmaları olayı ikinci baskıda, Türkiye, Suudi Arabistan ve uluslararası pratikler açısından hukuki olarak etraflıca incelenmiş. Başta Beyaz Saray olmak üzere, bütün dünyanın vurdumduymaz bir sessizlikle karşıladığı ve işlemiş olanın yanına kâr kaldığı Kaşıkçı cinayeti konusunda neler yapılıp neler yapılamayacağı anlatılmış.

Ama ben, Rona Hoca’nın kitabında (sayfa 32) yer alan başka bir olaydan söz etmek istiyorum.

***

1905 yılında Abdülhamit saltanatı döneminde meydana gelen olayın kahramanı M. Rupin, Fransa’nın Van Konsolosu’dur.

O dönemde, Osmanlı İmparatorluğu’nun dört bir yanı, büyük devletlerin enformasyon toplamanın yanı sıra, adeta bir müfettiş yetkisiyle, imparatorluğun memurlarını da denetleyen konsolosları ile doluydu.

M. Rupin’in de Fransa’nın Ermeni nüfusun yoğun olduğu Van’da konsolosluk görevini yürütürken, bir gün Muş’ta karakol basması devletin arşivlerine girmiş bir olaydır.

Uzatmayalım, 1905 yılında bir gün M. Rupin, Muş’ta zaptiyelerin, serserice dolaştıkları istihbarat edilen iki Ermeniyi karakola aldıklarını öğrenince, tercümanı Mihran ile beraber polis karakolunu basar ve “Bunları ne için sorguluyorsunuz?” diye hesap sorar, gürültü çıkarır, nöbetçi polis memurlarından Ziya Efendi’ye hakaret edip sonuçta gözaltında olan iki kişinin salıverilmesini sağlar.

Fransız Konsolosu’nun bu küstah ve saldırgan tavrı, üstelik de görev bölgesi olan Van dışında faaliyet göstermesi Dahiliye Vekâleti’nin (İçişleri Bakanlığı), Sadaret Makamı’na (Başbakanlık) başvurarak “devletin ihlal edilen onurunun iadesi”nin sağlanması için konsolosun değiştirilmesini istemesine neden olmuştur.

Yazışmalardan anlaşıldığı üzere, Sadaret Makamı Fransız Büyükelçiliği’ne, Rupin’in yakışıksız tavrı dolayısıyla değiştirilmesi isteğiyle başvuruda bulunmuş, ama Büyükelçilik’ten “sözü geçen kişi hakkında yapılan başvurudan şaşkınlık duydukları, Osmanlı hükümetinin iyiliğini isteyen böyle bir kişinin azlini istemenin uygun olmadığı” yanıtı alınmıştır.

***

Dönem, Ulu Hakan denen, günümüzde özlemle anılan Abdülhamit dönemidir. Ve bu olayda da görüleceği gibi, bugün bize Ortadoğu’nun egemeni gibi takdim edilen Abdülhamit, değil o ülkelere hükümran olmak, Anadolu’da bile hükümranlığını kabul ettirememekte ve yabancı ülkelerin konsoloslarının polis karakolu basmasını, orada bulunanları azarlamasını, devletin memurlarına hakaret etmesini, bunların azli yönündeki isteğinin Avrupa’nın büyük güçleri tarafından terbiyesiz bir üslupla geri çevrilmesini sineye çekmek durumunda kalan bir zavallı idi. Boş büyüklük hayallerinin bahanesi olan Osmanlı, Ulu Hakan Abdülhamit Han döneminde ezilmiş, horlanmış, itilip kakılmış bir halde Anadolu’ya bile hükümran olamayan bir yarı sömürge konumundaydı.

Şimdi o durumda büyüklük vehmederek bir tevatürün peşinden koşanların Ortadoğu politikalarının da kof çıkmasında şaşılacak bir yön yoktur.


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums d'A TA TURQUIE Index du Forum » Forum en langue turque Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB v2 © 2001, 2005 phpBB Group ¦ Theme: subSilver++
Traduction par : phpBB-fr.com
Adaptation pour NPDS par arnodu59 v 2.0r1

Tous les Logos et Marques sont déposés, les commentaires sont sous la responsabilités de ceux qui les ont postés dans le forum.