13 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne.
  Créer un compte Utilisateur

  Utilisateurs

Bonjour, Anonyme
Pseudo :
Mot de Passe:
PerduInscription

Membre(s):
Aujourd'hui : 0
Hier : 0
Total : 2125

Actuellement :
Visiteur(s) : 13
Membre(s) : 0
Total :13

Administration


  Derniers Visiteurs

Philippe : 12h36:31
Raskolnikoff : 12h59:29
nail : 13h26:06
cengiz-han : 1 jour, 13h39:53
murat_erpuyan : 3 jours


  Nétiquette du forum

Les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont postés dans le forum. Tout propos diffamatoires et injurieux ne sera toléré dans ces forums.


Forums d'A TA TURQUIE :: Voir le sujet - LYCÉE GALATASARAY
Forums d'A TA TURQUIE Index du Forum Forums d'A TA TURQUIE
Pour un échange interculturel
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs    

LYCÉE GALATASARAY

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums d'A TA TURQUIE Index du Forum » Coup de Coeur / Coup de Gueule
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Raskolnikoff
V.I.P
V.I.P


Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3479
Localisation: Somewhere in the world

MessagePosté le: 23 Oct 2013 8:51    Sujet du message: LYCÉE GALATASARAY Répondre en citant

http://www.lepetitjournal.com/istanbul/societe/rencontres/166475-lycee-galatasaray-qui-est-thierry-aldebert-le-nouveau-directeur

LYCÉE GALATASARAY – Qui est Thierry Aldebert, le nouveau directeur des études françaises ?

Arrivé en septembre 2013 au Lycée Galatasaray, le plus prestigieux des lycées francophones en Turquie, le directeur des études françaises Thierry Aldebert dirige une équipe de 36 professeurs dont 29 enseignants français MICEL. Après Georges Doumergue et Marc Fourreau, restés respectivement 16 ans et 5 ans à ce poste, le nouveau directeur, qui a un parcours “international”et polyvalent, a bien voulu répondre à nos questions et nous donner le pouls de cette rentrée, sa première en tant que directeur d’un établissement.



Lepetitjournal.com d’Istanbul : Pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs et nous détailler votre parcours professionnel ?
Thierry Aldebert dans son bureau (photo MD) : Mon histoire avec la Turquie n’est pas récente, elle remonte à presque 30 ans en arrière... Je suis venu la première fois en 1986, en tant que VSNA* à l’époque, enseigner pendant 2 ans le FLE* au lycée Tevfik Fikret à Ankara. De formation, je suis instituteur et j’ai une maîtrise en FLE et un cursus en lettres classiques (latin, grec). Après la Turquie, je suis parti un an au Canada en tant que lecteur, à l’Université de Windsor dans l’Ontario, puis j’ai exercé mon métier d’instituteur durant 2 ans à Monaco. Au début de ma carrière, j’avais très envie de voir du pays; c’était l’époque où Jacques Chirac disait aux Français “Exportez-vous, exportez-vous !” et j’étais tout à fait dans cette optique-là. En 1993, je suis revenu en Turquie, à Istanbul en tant que coordinateur pour participer à l’ouverture de l’école primaire de Galatasaray, d’abord située à Ortaköy, puis à Þiþli et j’ai enseigné ensuite 2 ans aux classes de Hazýrlýk (classes préparatoires). En 1997, j’ai eu l’occasion de partir au Gabon et nous y sommes restés, avec ma femme turque, pendant 5 ans. En 2002, je suis rentré en France, à Nice, où j’ai pris la direction d’une section locale de la MGEN pendant un an, mais je n’étais pas encore prêt à cette époque-là, ni à la gestion, ni au management d’une équipe. Enfin, de 2003 jusqu’à ma nomination au Lycée Galatasaray, j’ai enseigné pendant 10 ans dans des classes de rattrapage intégré (CRI) à Nice, à Cannes et à Vence dans des établissements ZEP*, pour un public de primo-arrivants ou ayant des difficultés de langues.

Depuis la rentrée, vous êtes le nouveau directeur des études françaises au Lycée Galatasaray. Est-ce un poste que vous avez toujours rêvé d’exercer, ou bien vous l’a-t-on proposé et c’est un poste qui ne se refuse pas ?
Pour en avoir souvent parlé avec Georges Doumergue, un des anciens directeurs, je dois avouer que ce n’est pas un poste auquel je rêvais, étant conscient de l’importance de la mission et des responsabilités qui m'incomberaient. Je souhaitais néanmoins revenir en Turquie, ma femme étant turque, plutôt en tant qu’enseignant... Autour de moi, des amis qui connaissaient mon parcours m’ont poussé à postuler, et j’ai finalement saisi cette magnifique opportunité sans trop réfléchir... Aujourd’hui je ne regrette absolument pas mon choix, je regrette juste de ne pas avoir de cours à donner, et de n’être occupé que par la partie administrative. J’ai mis quelques semaines à m’adapter à toutes les charges administratives, mais aujourd’hui je vis pleinement ma mission et je pense avoir trouvé un bon rythme de croisière.

Avant vous, Mr Doumergue et Mr Fourreau ont exercé cette fonction pendant 16 ans et 5 ans respectivement. Quels conseils vous ont-ils donné avant de prendre vos fonctions ?

Quand on est chef d’établissement, la première règle est d’apprendre à se forger une carapace, car on ne prend en pleine tête que les choses qui ne vont pas. Tout ce qui va bien, c’est grâce à l’institution, et tout ce qui va mal c’est à cause du directeur français. Ce n’est pas évident à gérer car je suis une personne qui a besoin d’avoir des retours sur les choses que j’entreprends.
La deuxième règle, c’est d’installer le “tatlý-sert ” (une main de fer dans un gant de velours) et apprendre à ne pas être trop proche du personnel enseignant, ce qui n’est pas toujours facile pour moi car je me sens avant tout enseignant et donc proche de mes collègues. Néanmoins, ma porte est toujours grande ouverte aux enseignants et je suis à leur écoute.
La 3ème règle, c’est de trouver ma place à côté de Mme Meral Mercan (photo de droite MD), la directrice turque du Lycée Galatasaray, qui assure les fonctions de réelle directrice du lycée. Finalement, c’est plus confortable pour moi, car je me vois plus comme un coordinateur, bien que je dois prendre aussi assez souvent des décisions...

En quoi consiste ce métier de directeur des études françaises au Lycée Galatasaray ? Pouvez-vous nous décrire une journée type ou une semaine type ?
Vu l’étendue du travail, il est difficile de cerner toutes les facettes de ce métier. Cela va de la préparation d’une fiche pédagogique, rédigée avec les collègues, jusqu’à la préparation des comités paritaires devant le recteur turc à l’issue desquels sont publiés d’importants rapports annuels, en passant par la traduction du nouveau programme du Milli Eǧitim (Education Nationale).
Il n’y a pas vraiment de journée type ou de semaine type, car les journées ne se ressemblent pas; cela va de l’accueil d’un ministre en déplacement (Arnaud Montebourg vendredi 11 octobre) à la gestion quotidienne de la salle des profs... Le rythme d’une journée est très variable aussi; cela peut être calme pendant plusieurs heures et tout de suite s’accélérer... Il faut y être préparé mentalement ! Gérer une classe, et y imposer son rythme, et gérer un établissement avec ses contraintes mais aussi ses impondérables relèvent d’une démarche différente... C'est le challenge de mes prochaines années à Istanbul et je mettrai tout mon coeur et mon enthousiasme pour l'atteindre.

En conclusion à cet entretien, voici les témoignages des deux précédents directeurs, qui reviennent chacun sur les moments forts de leur carrière au sein de cet établissement mythique :

Georges Doumergue, directeur pendant 16 ans, de 1992 à 2008 :

Lorsque j’ai pris cette direction en 1992, venait d’être mis en place le système dit “des crédits” : véritable casse-tête car les élèves choisissaient eux-mêmes leurs cours et il fallait s’adapter à leur demande. Je me souviens avoir dû en hâte dédoubler une classe de philosophie à laquelle, au lieu des 30 élèves prévus, 70 s’étaient inscrits. Je me souviens aussi avec quelque angoisse des renouvellements des fameux “ikamet”. Les aurait-on à temps pour partir en vacances ou pour renouveler le triptyque auprès du Touring Club? Mais ce qui domine, ce sont les merveilleux souvenirs du soutien de mes collègues, de la vivacité (dans toutes les acceptions du terme !) des élèves et de l’étroite et sincère collaboration avec les directeurs de l’établissement, M. Teziç, d’abord, M. Kut, Mme Mercan sans oublier l’intérim de mon cher ami Ýhsan Zeren. La période qui m’a sans doute le plus marqué fut celle qui précéda et qui suivit de près l’installation de l’Université au cours des années 92, 93 et 94. Quelle somme de travail mais aussi quel enthousiasme !



Marc Fourreau, directeur pendant 5 ans de 2008 à 2013 :

Ma relation avec le lycée de Galatasaray s'étend sur 11 années, une période de 6 ans comme professeur, puis, après un passage en Inde, une seconde période de 5 ans en tant que Directeur des Etudes françaises. Une si longue période ne peut que témoigner de mon attachement pour cette institution. Comme dit le poète "les feuilles d'automne se ramassent à la pelle, les souvenirs aussi...". Si cependant je devais choisir quelques moments heureux, ce serait forcément les réussites de nos élèves, au concours mondial des mathématiques Kangourou, dans leurs prestations théâtrales sur scène, plus récemment au concours d'entrée à Sciences-Po etc., et puis tous ces moments particuliers avec des élèves si pleins de gratitude, des équipes si humaines, dans les moments de joie ou plus difficiles. Si je devais m'arrêter sur un moment particulièrement pénible ce serait certainement le décès de cette jeune élève française de notre établissement partenaire Victor Duruy lors de son voyage pour venir nous visiter. Ceci est incomplet forcément et j'espère que les équipes qui nous succèdent vivront également avec autant d'intensité la singularité de cet établissement."

Lexique : VSNA* : volontaire du service national actif - FLE* : français langue étrangère - ZEP* : Zone d'éducation prioritaire


Propos recueillis par Meriem Draman (www.lepetitjournal.com/istanbul) mardi 22 octobre 2013
_________________
Родион Романович Раскольников
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
murat_erpuyan
Admin
Admin


Inscrit le: 30 Jan 2006
Messages: 7698
Localisation: Nancy / France

MessagePosté le: 10 Sep 2018 23:48    Sujet du message: Répondre en citant

En ces jours où le Lycée de Galatasaray célèbre ses 150 ans de passage à l'enseignement moderne (la légende considère que l'école a été fondée en 1481) il est nécessaire de déterrer cette contribution.

Je vous propose un article :
Citation:


Les tribulations d’une université francophone en Turquie
Orient XXI > Magazine > Valentin Peden > 18 avril 2018



Fondé en 1867 par un accord entre la France et l’empire ottoman, le lycée Galatasaray a 150 ans. Depuis sa création en 1992, l’université du même nom forme des milliers d’étudiants francophones. En s’engageant dans ce projet de coopération, le Quai d’Orsay avait l’espoir de restaurer son influence auprès des élites locales, mais le français ne suscite plus le même intérêt que par le passé dans la Turquie de Recep Tayyip Erdoðan.






la suite :
http://bit.ly/2MiKBXy


<
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
murat_erpuyan
Admin
Admin


Inscrit le: 30 Jan 2006
Messages: 7698
Localisation: Nancy / France

MessagePosté le: 21 Sep 2018 16:12    Sujet du message: Répondre en citant

Un colloque a été organisé ce jeudi 20 Septembre au Sénat sous les auspices de l'Ambassadeur de Turquie en France Ismail Hakki Musa et de Madame la Sénatrice Josiane Costes, président du groupe amiitié avec la Turquie avec la collaboration de l'Amical de Gaatasay à Paris...

pour plus d'information (en turc) et voir les photos voir hodrimeydan
http://bit.ly/2O2x7US
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
murat_erpuyan
Admin
Admin


Inscrit le: 30 Jan 2006
Messages: 7698
Localisation: Nancy / France

MessagePosté le: 19 Oct 2018 17:56    Sujet du message: Répondre en citant

Sur le site du Sénat :

Groupe France-Turquie - Colloque au Sénat à l’occasion du 150e anniversaire du Lycée de Galatasaray et du 25e anniversaire de l’Université de Galatasaray


http://bit.ly/2OvSP4K



<
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
cengiz-han
V.I.P
V.I.P


Inscrit le: 12 Jan 2008
Messages: 10488
Localisation: Paris

MessagePosté le: 19 Oct 2018 18:15    Sujet du message: Répondre en citant

Smile
Arrow
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums d'A TA TURQUIE Index du Forum » Coup de Coeur / Coup de Gueule Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB v2 © 2001, 2005 phpBB Group ¦ Theme: subSilver++
Traduction par : phpBB-fr.com
Adaptation pour NPDS par arnodu59 v 2.0r1

Tous les Logos et Marques sont déposés, les commentaires sont sous la responsabilités de ceux qui les ont postés dans le forum.