46 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne.
  Créer un compte Utilisateur

  Utilisateurs

Bonjour, Anonyme
Pseudo :
Mot de Passe:
PerduInscription

Membre(s):
Aujourd'hui : 0
Hier : 1
Total : 2152

Actuellement :
Visiteur(s) : 46
Membre(s) : 0
Total :46

Administration


  Derniers Visiteurs

murat_erpuyan : 01h50:23
administrateu. : 16h54:04
foctrot321 : 20h13:12
Georges : 2 jours
duygu : 4 jours


  Nétiquette du forum

Les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont postés dans le forum. Tout propos diffamatoires et injurieux ne sera toléré dans ces forums.


Forums d'A TA TURQUIE :: Voir le sujet - La mesquinerie des européens
Forums d'A TA TURQUIE Index du Forum Forums d'A TA TURQUIE
Pour un échange interculturel
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs    

La mesquinerie des européens

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Forums d'A TA TURQUIE Index du Forum » La vie sociale, économique & politique en Turquie mais aussi en France
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
papatya
V.I.P
V.I.P


Inscrit le: 07 Juil 2006
Messages: 1447

MessagePosté le: 14 Sep 2006 10:48    Sujet du message: La mesquinerie des européens Répondre en citant

Un extrait d'un excellent article d'Alexandre Adler "La Turquie et la Syrie injustement pénalisées"

http://www.ataturquie.asso.fr/static.php?op=informations_turquie_pf_060914&npds=1


"La Turquie, évidemment, n'en est pas encore là. C'est même une démocratie apaisée qui semble partout s'imposer aux adversaires autrefois irréductibles qu'étaient les islamistes modérés de l'AKP et les laïcs kémalistes soutenus par l'armée. Mais ce sont les manoeuvres, parfaitement hypocrites, des forces hostiles à la Turquie, au sein de l'Europe, qui sont en train d'allumer une mèche dont elles ne mesurent pas tout à fait la capacité de dommages collatéraux. Depuis des mois, en effet, la Turquie ne cesse d'être harcelée : Bruxelles veut lui imposer une reddition humiliante en acceptant le pavillon chypriote dans ses ports, alors que la communauté turque de Chypre a massivement adopté par référendum le plan de réunification de Kofi Annan que la partie grecque a, de son côté, refusé massivement. L'Europe presse sans relâche la Turquie sur la question kurde au moment où les terroristes du PKK, encouragés par certains services syriens et iraniens, ont multiplié les attentats sur les plages de manière à faire monter la tension entre le gouvernement turc et le gouvernement autonome kurde d'Irak. Derrière ce gouvernement Barzani, qui donne avec réticence le refuge à certains groupes kurdes de Turquie, ce qui est visé, ce sont les relations entre Ankara et Washington, grand protecteur des Kurdes d'Irak.

La décision du Parlement européen de rouvrir au même moment le dossier du génocide arménien, alors que la Turquie avait donné déjà des signes d'acceptation d'un débat entre historiens – préalable à la reprise d'un dialogue arméno-turc sans conditions –, est enfin une provocation calculée, dont le seul but est d'écoeurer l'opinion et le gouvernement turcs dans leur démarche européenne. Dans le même temps, l'adoption unilatérale des normes de l'acquis communautaire fait déjà flamber les prix intérieurs et déstabilise certaines professions. C'est donc près de la moitié des Turcs qui souhaitent à présent se désengager du processus européen (contre moins de 20% il y a un an). Or, ce sont les entreprises turques qui, d'ores et déjà, font vivre ou stabilisent toute l'économie du nord de la Syrie et toute l'économie du réduit kurde irakien. Ce sont des soldats turcs qui incarnent fort à propos la présence musulmane au sein de la Finul, au Liban. Ce sont aussi les Turcs qui demeurent, avec les Russes, les grands partenaires commerciaux de l'Iran.

Mesure-t-on toujours bien ce que l'isolement de Bachar Assad, d'un côté, de la Turquie europhile de l'autre, peut coûter dans la crise actuelle du Moyen-Orient ? Et ici, ce n'est pas l'unilatéralisme américain, c'est la mesquinerie petite-bourgeoise des Européens qui est en scène. Il est cependant encore temps pour proposer aux Turcs et aux modérés syriens un véritable compromis historique qui, en stabilisant la coulisse du drame moyen-oriental, pourrait nous éviter de connaître bientôt l'effondrement de la scène."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
murat_erpuyan
Admin
Admin


Inscrit le: 30 Jan 2006
Messages: 8118
Localisation: Nancy / France

MessagePosté le: 14 Sep 2006 23:53    Sujet du message: J'ai déjà ouvert une discussion Répondre en citant

sur ce sujet dans le forum : coup de gueule coup de coeur.

Donc je vous invite de continuer là-bas la discussion afin de ne pas éparpiller des points de vue sur un sujet pécis.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Forums d'A TA TURQUIE Index du Forum » La vie sociale, économique & politique en Turquie mais aussi en France Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB v2 © 2001, 2005 phpBB Group ¦ Theme: subSilver++
Traduction par : phpBB-fr.com
Adaptation pour NPDS par arnodu59 v 2.0r1

Tous les Logos et Marques sont déposés, les commentaires sont sous la responsabilités de ceux qui les ont postés dans le forum.