22 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne.
  Créer un compte Utilisateur

  Utilisateurs

Bonjour, Anonyme
Pseudo :
Mot de Passe:
PerduInscription

Membre(s):
Aujourd'hui : 0
Hier : 0
Total : 2102

Actuellement :
Visiteur(s) : 22
Membre(s) : 0
Total :22

Administration


  Derniers Visiteurs

cengiz-han : 06h32:15
bendeniz : 13h19:56
minorSinan : 14h17:45
Georges : 15h41:33
Philippe : 23h11:49


  Nétiquette du forum

Les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont postés dans le forum. Tout propos diffamatoires et injurieux ne sera toléré dans ces forums.


Forums d'A TA TURQUIE :: Voir le sujet - Le pays d'Ahmedhinejade
Forums d'A TA TURQUIE Index du Forum Forums d'A TA TURQUIE
Pour un échange interculturel
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs    

Le pays d'Ahmedhinejade
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums d'A TA TURQUIE Index du Forum » La vie sociale, économique & politique en Turquie mais aussi en France
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Raskolnikoff
V.I.P
V.I.P


Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3476
Localisation: Somewhere in the world

MessagePosté le: 23 Sep 2009 13:48    Sujet du message: Répondre en citant

Le chef des clowns des algues va s'exprimer en toute impunité à NY..
Si j'étais Président des USA, je choisirais ce moment pour bombarder toutes les bases militaires et les rampes de lancement iraniens, et je fermerais les aéroports US pour cause de guerre, internerais ces deux couillons (Ahmedi machin truc et l'autre charlatan de Kaddafi..) pour crimes de guerre...
Je sais Elçiye zeval olmaz..mais c'est eux, les iraniens des mollahs qui ont commencé à violer ce principe sacro-saint...
Au XXIe siècle, des zigotos de cet acabit dirigent des pays! Incompréhensible et inadmissible!
Et Sarko, en qui je ne me fie guère, est capable de gracier des assassins, en échange de cette idiote détenue en Iran...
Pauvre Occident suicidaire!
_________________
Родион Романович Раскольников
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
B3SIKTAS
Newbie
Newbie


Inscrit le: 11 Nov 2008
Messages: 42
Localisation: Strasbourg

MessagePosté le: 23 Sep 2009 15:26    Sujet du message: Répondre en citant

désolé de faire irruption comme ca, mais je crois que de toute façon, meme sans la grâce de Sarkozy, les détenus iraniens seraient libérés. Donc je ne comprends pas pourquoi Ahmedi. veut un échange de détenus, puisque les siens vont bientôt rentrer au bercail .....
_________________
" Ýstikbalde dahi, seni bu hazineden mahrum etmek isteyecek DAHÝLÎ ve haricî bedhahlarýn olacaktýr. "
Mustafa Kemal ATATÜRK

Atamýz taaaaa 1927'de, AKP nin iktidara geleceðini anlamýþ valla !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Raskolnikoff
V.I.P
V.I.P


Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3476
Localisation: Somewhere in the world

MessagePosté le: 23 Sep 2009 16:10    Sujet du message: Répondre en citant

Ce qui est scandaleux, c'est que les assassins d'iraniens aussi cultivés et civilisés que Chabour Bakhtiyar s'en tirent à si bon compte, et qu'ils rentrent au pays où ils seront accueillis comme des héros..à l'image du terroriste libyen....
La France porte une très lourde responsabilité historique dans l'instauration du régime islamique iranien. Cela s'est fait au temps de Giscard : Khomeini a bénéficié de l'asile politique en France et ameuté ses troupes de mollahs pour finir vainqueur à Téhéran grâce à la complicité de la France. Ses acolytes n'en savent aucun gré à la France et ils ont assassiné sur le sol français nombre d'opposants à leur régime de merde.
Et encore, Sarkozy va négocier avec des sanguinaires sans scrupules comme cet Ahmédi machin de mes deux???
J'espère que non, sinon ça sonnera la nième fois les glas de la France des lumières qui s'est déjà) compromis avec les pays arabes moyenâgeux....
_________________
Родион Романович Раскольников
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
XiLaile
Expert
Expert


Inscrit le: 03 Mar 2009
Messages: 186

MessagePosté le: 23 Sep 2009 21:55    Sujet du message: Répondre en citant

Rasko le perver

Si tu n'aimes pas la mode musulmane ...casse-toi ..pov'con !!

Tu es yugoslave communiste et ça ne permet pas d'insulter la religion et les peuples musulmans.

Tu es encore sous alcool communiste slave ?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
martin_eden
Spammer
Spammer


Inscrit le: 18 Jan 2009
Messages: 366
Localisation: Istanbul/Turquie

MessagePosté le: 24 Sep 2009 23:09    Sujet du message: Répondre en citant

XiLaile a écrit:

Tu es yugoslave communiste et ça ne permet pas d'insulter la religion et les peuples musulmans.

Tu es encore sous alcool communiste slave ?


Je pense que votre évaluations ne soient pas different des décisions des juges de cour d'éngisition de Tolede. Dans les écrits de M. Rasko, on ne se voit pas d’un insulte pour la réligion. A cause de méntalité comme la votre, avant de coup d’état 1980, certains hommes ont tous fiché comme “Gomunist”. Maintenant c’est votre méntalité qui est devenue “out” Vous devez lancer des nouvelles pensés.

Et autre chose, On doit respecter a tout le monde, savons que les mots méchants sont a leur appertient.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Raskolnikoff
V.I.P
V.I.P


Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3476
Localisation: Somewhere in the world

MessagePosté le: 02 Oct 2009 17:34    Sujet du message: Répondre en citant

Middle East Media Research Institute

Dépêche spéciale n° 2558
Un chroniqueur koweïtien : la politique iranienne d´exportation de la Révolution islamique rappelle l´occupation de l´Europe par les nazis

Le 23 août 2009, le quotidien koweïtien Al-Watan publiait un article du chroniqueur koweïtien Ahmad Al-Fahd selon qui la politique iranienne d´exportation de la Révolution islamique a pour objectif de prendre le contrôle des pays voisins et de piller leurs richesses – dressant un parallèle avec le programme hitlérien. Extraits :

"L´objectif de l´Iran est de prendre le contrôle des pays voisins ... Cette idéologie ... rappelle l´occupation hitlérienne de l´Europe"

"Il y a une semaine, lors d´une cérémonie organisée par le maire d´Istanbul, en présence de l´ayatollah Akhtari [1] d´Iran, du [Dr. Ibrahim] Al-Ashaiqer Al-Ja´fari [2] d´Irak, et de Mahdi Yahfoufi [3] du Liban, les fondations de la construction d´un complexe religieux et culturel chiite à Istanbul ont été posées, sous les auspices du Conseil municipal d´Istanbul.

Il semble donc que l´idée d´exporter la Révolution [islamique] n´est pas venue [à l´Iran] dans le but de délivrer les populations des pays [visés] de l´obscurité et les amener aux Lumières de l´Iran, ou dans l´espoir de faire renaître dans ces pays le concept d´une "loi de la jurisprudence". L´objectif de l´Iran est plutôt de prendre le contrôle des pays voisins - d´abord pour assurer sa survie, ensuite pour remplir les poches et les caches des mollahs de Téhéran.

Cette idéologie, et la façon dont elle est appliquée, rappellent l´occupation par Hitler de l´Europe, qui a commencé en Pologne. L´objectif d´Hitler, en occupant l´Europe, n´était ni de contraindre les Polonais, les Français ou les Belges à le saluer en levant le bras et en clamant: "Heil Hitler", ni de faire accrocher des portraits de sa maîtresse et lui aux édifices historiques. Il a occupé l´Europe afin d´utiliser les trésors des pays [européens] à la construction d´un empire allemand.

L´Iran emploie divers moyens [pour atteindre son objectif] : il soutient le parti Al-Maliki en Irak ; il envoie de l´argent ... au Hezbollah au Liban ; son ambassadeur s´entretient avec des candidats aux [élections] parlementaires et d´anciens députés de différents pays démocratiques à l´ambassade [d´Iran]. Et il ne cherche pas tant à raviver la ´loi de la jurisprudence´ qu´à prendre le contrôle de ces pays pour les piller autant que possible.

[L´Iran] a privé l´Irak de sa sécurité [et] de sa stabilité, réorientant l´ensemble du tourisme religieux vers ses propres lieux saints. Il a attaqué le camp d´Achraf [de l´opposition iranienne] et sanctionné l´assassinat des Mojahedeen-e Khalq par le régime irakien -- plutôt que [se salir] les mains [de leur sang]. [4] A chaque fois que l´attention de la communauté internationale se tourne vers les réacteurs nucléaires iraniens, l´Iran [emploie une tactique de diversion] en opposant le Hezbollah libanais à Israël."

Si l´Iran cherche vraiment à apporter les Lumières au monde, pourquoi n´exporte-t-il la Révolution qu´à ses voisins?

"Supposons, pour rire et pour les besoins de notre raisonnement, que l´Iran cherchait à propager l´islam et la tolérance, et à délivrer l´humanité de l´obscurité pour l´amener à la lumière - la lumière iranienne, bien sûr. Pourquoi alors persiste-t-il à n´exporter la Révolution islamique qu´à ses voisins, qui d´abord ne sont islamiques, ou à [d´autres] pays dont la population est musulmane? Pourquoi n´envoie-t-il pas ses prédicateurs en Chine, à des villes qui se trouvent sur les rives de l´Amazonie ou dans le désert d´Afrique ? ... Ces villes, déserts ou savanes n´ont-ils pas besoin d´ayatollahs comme Akhtari, Ibrahim Al-Ashaiqer Al-Ja´fari et Mahdi Yahfoufi? [N´ont-ils pas] plus besoin de centres culturels et de mosquées qu´Istanbul, la ´mère des mosquées´ ? [5]"


-------------------------------------------------- ------------------------------

[1] L´ayatollah Mohammad Hassan Akhtari est adjoint aux Affaires internationales au bureau du Guide suprême iranien Ali Khamenei, et ancien ambassadeur d´Iran en Syrie.

[2] L´ancien Premier ministre irakien.

[3] Représentant du Conseil islamique suprême de la communauté chiite au Liban.

[4] Voir le blog de MEMRI, "Majlis Committee Member: Iraqi Attack On Mojahedeen-e Khalq Is Welcome," July 30, 2009, http://www.thememriblog.org/iran/blog_personal/en/18711.htm

[5] Al-Watan (Koweït), le 23 août 2009.
_________________
Родион Романович Раскольников
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
martin_eden
Spammer
Spammer


Inscrit le: 18 Jan 2009
Messages: 366
Localisation: Istanbul/Turquie

MessagePosté le: 02 Oct 2009 22:38    Sujet du message: Répondre en citant

Si je vous dérangais pas, sur l'exportation a regime de l'Iran je voudrais vous raconter mes quelques témoignages.

A cause de la proximité de ma ville natal a l'Iran, on avait beaucoup de rélations avec les Iraniens. Et puis, on est chiite aussi comme eux, c'est pour ça que nous avions toujours une sympathie. Je me souviens comme ce qu'aujourd'hui, qu'apres la révolution foundaméntaliste, notre deux voisins étaient arrivés en Iran pour demander le don a faire batir une mosquée de chiite dans notre quartier. En ce temps-la, j'étais en école premiere. Humeyni leur a donné un tanker de mazout, ils ont vendu le mazout. Quand j'étais a lycé, notre deux voisins étaient devenus riches, mais la construction de la mosquée n'était pas finie.

Quelques paysans ont envoyé leurs enfants en Iran afin qu'ils participent a la guerre entre Iran et Irak. Ces jeunes sont revenus comme millitantes d'Hizbullah. Je l'avais entendu, riant encore a aujourd'hui, une femme avais dit "si l'Iran gagnait la guerre, je sacrifierai a Dieu une vache".

Notre mullahs sont encore étudiantes des écoles iraniennes. Parmi eux, il y a aussi des mullahs kémaliste, ou aimant d'Ataturk. Mais malheureusement, la plupart sont inconvéniants.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Raskolnikoff
V.I.P
V.I.P


Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3476
Localisation: Somewhere in the world

MessagePosté le: 05 Oct 2009 12:03    Sujet du message: Ahmadinejad serait d'origine juive Répondre en citant

Ahmadinejad serait d'origine juive selon un journal britannique


Connu pour ses violentes diatribes contre Israël, Mahmoud Ahmadinejad pourrait avoir des origines juives. C'est en tout cas ce qu'affirme le Daily Telegraph. Selon le journal britannique, une photo du passeport du président iranien prise alors qu'il brandissait sa pièce d'identité lors d'un meeting électoral en mars 2008 prouve les racines juives de sa famille. Un agrandissement du document montre que celle-ci s'appelait précédemment Sabourjian, nom juif. Une brève note sur le passeport suggère que la famille du président iranien a changé de nom lors de sa conversion à l'islam, après la naissance de Mahmoud Ahmadinejad.

L'affirmation du journal britannique, selon laquelle les Sabourjian viennent traditionnellement d'Ardaran, le village de naissance d'Ahmadinejad, est "péremptoire et non sourcée", analyse un spécialiste français de l'Iran, interrogé par lepoint.fr. "C'est à la mode, en Iran, de dire que quelqu'un a des ascendances juives. C'est ce qu'on dit pour discréditer des gens importants. Tout cela prend sa source dans un antisémitisme latent. Je connais Aradan, le village paysan d'origine du père d'Ahmadinejad. À ma connaissance, il n'y a pas de population juive dans ce village situé près de la ville de Garmsar, à 100 kilomètres environ au sud-est de Téhéran. Mais il faudrait vérifier".

Un blogueur trop curieux arrêté

Certains analystes voient dans l'information du journal britannique une explication aux propos anti-juifs tenus par Mahmoud Ahmadinejad. Ali Nourizadeh, du Centre pour les études arabes et iraniennes, cité par le Telegraph, estime : "Cet éclairage sur l'origine d'Ahmadinejad explique beaucoup de choses sur ce qu'il est. Toute famille qui se convertit à une religion différente construit sa nouvelle identité en condamnant son ancienne foi. En tenant des propos anti-Israéliens, il essaye d'écarter toute suspicion à propos de ses liens avec les Juifs. Il se sent vulnérable dans une société chiite radicale."

Le président iranien n'a jamais caché que sa famille avait changé de nom lors de son déménagement à Téhéran, dans les années 1950, selon le journal britannique. Mais il n'a jamais évoqué la raison de ce changement, ni son origine. Son entourage avait déjà évoqué des raisons religieuses, mais aussi des pressions économiques, rapporte le Telegraph , qui note également que Mehdi Khazali, un blogueur, a été arrêté cet été après avoir appelé à une enquête sur les origines du président iranien.

Source :
http://www.lepoint.fr/actualites-monde/2009-10-04/iran-ahmadinejad-serait-d-origine-juive-selon-un-journal-britannique/924/0/382776



_________________
Родион Романович Раскольников
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Raskolnikoff
V.I.P
V.I.P


Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3476
Localisation: Somewhere in the world

MessagePosté le: 12 Juin 2010 10:25    Sujet du message: Répondre en citant

http://www.monde-diplomatique.fr/carnet/2010-06-10-iran

Vers un Iran post-Ahmadinejad
Par Sharareh Omidvar

Journaliste.

Le 12 juin marque l’anniversaire de la « révolution verte », le mouvement de contestation le plus important qu’a connu l’Iran depuis les années 1980. A l’intérieur comme à l’extérieur du pays, les mobilisations se multiplient pour célébrer cet événement. MM. Mir-Hossein Moussavi et Mehdi Karoubi, les deux candidats contestataires, ont exigé l’autorisation d’une manifestation à cette occasion. Il est peu probable que leur demande soit satisfaite. A l’extérieur, un peu partout dans les grandes villes européennes et américaines, différents comités, à la composition hétérogène, se préparent pour commémorer cet anniversaire.

Cependant, le mouvement s’est affaibli, d’abord à cause de la répression sans précédent qui sévit dans le pays. Après des années d’apaisement, Téhéran est redevenue la scène d’exécutions officiellement reconnues comme politiques. Arash Rahmanipour et Mohammad-Reza Ali-Zamani, accusés d’avoir participé à des manifestations et d’être membres du Conseil pour la monarchie (groupe terroriste selon le gouvernement iranien) ont été exécutés le 29 janvier 2010. Plus récemment encore, Farzad Kamangar, jeune instituteur, journaliste et militant de droits humains a été exécuté avec cinq de ses compagnons : Ali Heydarian, Farhad Vakili, Shirine Alamholi, Mehdi Eslamian. Ils étaient accusés d’être membres du groupe sécessionniste kurde Pajak.

Toutefois, la répression n’explique pas tout. Dès ses prémices, le mouvement vert souffrait de contradictions internes, en premier lieu d’une composition sociale marquée par l’absence des couches populaires.

En effet, ce front uni contre la fraude électorale était formé en grande partie par de jeunes citadins appartenant aux couches moyennes et aisées, en particulier des jeunes filles. Ce qui les réunit est avant tout un sentiment « anti-traditionaliste ». Pour certains, ce sentiment se limite aux revendications libérales à l’occidentale, pour d’autres il est enraciné dans une vision patriotique, considérant que la domination des traditionalistes a fait reculer le pays et l’a discrédité aux yeux du monde entier. Les étudiants — la partie la plus politisée de la jeunesse — n’ont pas joué de rôle moteur, malgré le renouveau des idées de gauche parmi eux au cours de ces dernières années. Le dénominateur commun de la majorité des jeunes est leur opposition à l’autoritarisme dominant, dont le président Mahmoud Ahmadinejad est le symbole.

Les couches moyennes citadines constituent également une autre base du mouvement contestataire : médecins, cadres, universitaires, enseignants, fonctionnaires, une grande partie des artistes, acteurs, réalisateurs, écrivains… Bien que toutes ces couches sociales s’opposent aux politiques menées par M. Ahmadinejad, il est difficile d’envisager à long terme une convergence entre leurs revendications. En effet, elles n’ont pas subi de la même façon les conséquences désastreuses des orientations économiques du chef de l’Etat. Cependant, il semble qu’elles partagent certaines aspirations : un Etat de droit, la fin des privilèges gouvernementaux, la liberté de presse... et une même inquiétude concernant l’instabilité économique et sociale et des prises de position aventureuses sur la scène internationale.

Une partie de la grande bourgeoisie soutient également le mouvement. Les nantis vont des médecins actionnaires des hôpitaux luxueux (comme l’hôpital Day qui ressemble plus à un hôtel cinq étoiles, et qui exige des milliers d’euros pour chaque intervention) aux nouveaux riches qui ont fait une immense fortune depuis la révolution (technocrates proches du régime, entrepreneurs, chefs d’entreprise…). Pour un grand nombre d’entre eux, il s’agit plutôt d’une farouche opposition à M. Ahmadinejad que d’une sympathie pour MM. Moussavi et Karoubi.

Le mouvement vert n’a jamais pu mobiliser les couches défavorisées, et cela sans doute est son principal handicap.

Troisième raison d’apaisement éventuel, une dynamique de la peur aussi bien diffuse chez les dirigeants de l’opposition qu’à la base du mouvement. Les réformateurs représentés par M. Moussavi et M. Karoubi sont toujours restés fidèles à une évolution dans le cadre du régime islamique. La radicalisation possible des mobilisations les effraie. C’est la contradiction profonde des réformateurs, qui n’envisagent l’avenir qu’au travers de réformes constitutionnelles. Rejetant une mise en cause des fondements du régime, ils ne sont pas en mesure de se transformer en « Gorbatchev » ou « Eltsine » de la Révolution iranienne.

Une peur de nature différente existe aussi dans la population. Les Iraniens, même ceux qui n’appuient plus le régime, craignent un changement radical. Si l’Iran a pris ses distances avec son anti-américanisme de l’aube de la révolution, la peur d’une intervention militaire, d’un chaos semblable à celui qui règne en Irak ou en Afghanistan est aussi présente. Les Iraniens veulent le changement, mais refusent de le payer au prix fort.
De moins en moins de soutiens pour Ahmadinejad

Les dirigeants du mouvement à l’intérieur, MM. Moussavi et Karoubi, continuent leurs actions dans le cadre légal et ne souhaitent pas renverser le régime. Les durs du pouvoir n’ont pas réussi à les arrêter ni à les empêcher de communiquer. Ils sont toujours libres. A l’extérieur du pays, aucune personnalité ou organisation n’a pu s’imposer à la tête du mouvement. Les événements en Iran sont ainsi restés sous l’hégémonie des contestataires issus du régime.

Mais cela ne veut pas dire que M. Ahmadinejad ait réussi à écarter ses adversaires et à faire régner le silence autour de lui. Bien au contraire, même parmi les conservateurs, ses soutiens sont de moins en moins nombreux. En effet, le conflit entre M. Ahmadinejad et les conservateurs qui s’est manifesté dès son arrivé au pouvoir, concernant le choix de son adjoint M. Rahim Mashai (1), n’a fait que s’aggraver depuis. M. Ahmadinejad a accusé récemment le parlement d’avoir voté plus de 130 textes qui sont contre les principes islamiques et constitutionnels.

Plus important encore, le clan Ahmadinejad n’a jamais réussi à imposer l’arrestation de ses adversaires : finalement M. Moussavi, M. Karoubi , M. Ali Akbar Rafsandjani et ses proches ont été épargnés. Déjà en août 2009, le Guide suprême, Ali Khamenei, avait pris une position claire en déclarant : « Je n’accuse pas les dirigeants des contestations d’être des agents américains ou britanniques. » Avec du recul, on peut penser que l’Iran s’oriente à petits pas vers l’après-Ahmadinejad.

Un événement récent est assez significatif. Le vendredi 4 juin 2010, lors de la cérémonie d’anniversaire du décès de l’ayatollah Khomeiny, certains manifestants pro-Ahmadinejad ont essayé d’empêcher le petit-fils de Khomeiny de finir son discours. Ils l’accusent d’être un réformateur. Le député conservateur Ali Motahari, a déclaré au parlement : « Si la justice iranienne avait bien agi contre les responsables du complot de l’année dernière, les événements de ce vendredi ne se seraient pas produits. » Selon lui, les responsables du « complot » (les manifestations post-électorales) ne sont pas seulement M. Moussavi et M. Karoubi mais aussi…M. Ahmadinejad.

Sharareh Omidvar est journaliste.

(1) La nomination de M. Rahim Mashai au poste de premier adjoint du président a été désapprouvée par Ali Khamenei et les conservateurs. M. Ahmadinejad a long temps hésité avant de le révoquer. Il est actuellement le chef du cabinet du président.


http://www.monde-diplomatique.fr/carnet/2010-06-10-iran
_________________
Родион Романович Раскольников
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Raskolnikoff
V.I.P
V.I.P


Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3476
Localisation: Somewhere in the world

MessagePosté le: 12 Juin 2010 10:35    Sujet du message: Répondre en citant

Le voile de Laurence Ferrari en Iran, symbole d'une démission républicaine
Pour obtenir l'interview du président iranien, Laurence Ferrari s'est pliée aux règles du pays en portant le voile. Mais était-elle obligée de le faire? Et si oui, fallait-il alors quand même interviewer Ahmadinejad? Philippe Bilger en doute.



Laurence Ferrari est allée interviewer Ahmadinejad en Iran. Elle portait un voile parce que, nous a-t-on dit, le voile pour les femmes constitue dans ce pays une obligation légale. Pas de souci donc : on y va, on respecte leur loi et on revient. Le tour est joué. TF1 a gagné. Il n’y a aucun problème (lepoint.fr sous l’excellente signature d’Emmanuel Berretta, Le Post).

Mais quelle étrange béatitude fait que les médias en général et TF1 en particulier répugnent à se poser les questions de fond, à accepter de passer leurs interventions au crible de l’éthique et à s’abstenir quand la cause est douteuse ?

Ce n’est pas qu’il convenait absolument d’interdire à Laurence Ferrari de se rendre en Iran pour un entretien qui n’a duré que huit minutes. Ce qu’on aurait souhaité de la part d’une chaîne aussi prestigieuse, qui longtemps a diffusé le journal du soir le plus regardé en Europe, c’est moins de mimétisme et plus de scrupule. On nous assène que Laurence Ferrari s’est pliée aux règles imposées à toutes les femmes en Iran. Elle les respecte, déclare la présentatrice (jdd.fr). Mais était-il indécent de se demander, avant, si une journaliste française représentant, qu’elle le veuille ou non, un peu de notre démocratie avait bien sa place, ainsi attifée, dans un tel échange ? Etait-il fatal qu’elle doive assumer le port du voile ? Et si c’était vraiment la condition obligatoire pour obtenir l’entretien, pourquoi TF1 a-t-il obtempéré ?

Je ne crois pas que se référer à des exemples antérieurs, où deux journalistes s’étaient voilées de la même manière pour complaire et avoir le droit d’être présentes, soit un argument décisif. Christiane Amanpour, pour CNN, et Marine Jacquemin, pour TF1 déjà, avaient sans barguigner adhéré à l’exercice, selon Catherine Nayl, directrice de l’info du Groupe TF1. Et alors ? Avec cette justification, on risque de valider beaucoup de comportements discutables. J’ajoute qu’on ne saurait pour Ahmadinejad invoquer une quelconque urgence ou la pression de la concurrence qui trop souvent servent à légitimer des procédés que les responsables médiatiques savent regrettables. Il aurait pu attendre et la France, avec TF1, n’en aurait pas été appauvrie.



Surtout - et c’est l’essentiel- en face de cette démission républicaine et en quelque sorte humaniste, quel a été le résultat ? Une prestation honteuse du président iranien affirmant que son pays était exemplaire pour les droits de l’homme et que les manifestations récentes avaient été réprimées comme il convenait dans un Etat de droit. Toutes les questions ont pu être posées, nous n’avons cédé sur rien, s’insurge Laurence Ferrari. Mais le grand art des dictatures, c’est de laisser poser toutes les questions et de ne répondre que ce qu’elles veulent. Et parfois de l’inepte et de l’inqualifiable qui, grâce à TF1, ont eu droit de cité médiatique en France. Sans dramatiser, un peu d’abaissement de la France là-bas, Ahmadinejad à l’honneur chez nous. Ce n’est plus de l’information mais de la corrosion.

Une ministre suisse des Affaires étrangères s’était elle aussi voilée en Iran pour sa rencontre avec le même président. Tollé dans la Confédération helvétique. Il lui avait été reproché d’être « une femme soumise », de « se couvrir de ridicule » . Elle avait justifié son attitude en invoquant le respect pour son hôte (Le Figaro).

Fallait-il, faut-il respecter Ahmadinejad ? Peut-on considérer celui-ci en le désincarnant en quelque sorte ? En l’extrayant, comme une essence pure, de ses propos, de ses comportements, de ses provocations, de ses mensonges, des morts et des malheurs dont il a été le responsable et de la chape de plomb qu’il maintient sur ce merveilleux peuple ? Je suis persuadé qu’il n’a pas douté, lui, que cette visite professionnelle, avec ce voile obligatoire et accepté par une Française, était déjà sa victoire à lui.

Qu’on ne s’y trompe pas. Aujourd’hui, on obéit à la dictature des apparences parce que l’Iran l’exige et qu’on tient à un entretien qui ne servira qu’à la seule gloire nauséabonde de celui qui tire les ficelles. Demain, on dictera le contenu ?

Retrouvez tous ses articles sur son blog

Jeudi 10 Juin 2010
Philippe Bilger - Blogueur Associé


Source :
http://www.marianne2.fr
_________________
Родион Романович Раскольников
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Raskolnikoff
V.I.P
V.I.P


Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3476
Localisation: Somewhere in the world

MessagePosté le: 17 Aoû 2010 14:17    Sujet du message: Répondre en citant

Allez les islamistes turcs, ouvrez vos grandes gueules, et défendez votre ami Ahmedinedjat et consorts, et exprimez vous sur le sujet, vous qui voulez criminaliser l'adultère..Je parie que vous n'aurez pas le culot d'ouvrir le bec... "açin kenef çukuru agzinizi, utandiruin beni..yiyorsa elbet..."
"büzügünüz sikiyorsa...
"
Cet appel est valable aussi pour les libéraux

17 personnalités lancent un appel pour sauver une Iranienne condamnée à la lapidation
16.08.10 | 10h19 • Mis à jour le 16.08.10 | 19h31

Dix-sept personnalités françaises et étrangères, dont de grands noms du monde intellectuel et artistique, ont publié dimanche en France une tribune de soutien à Sakineh Mohammadi-Ashtiani, une Iranienne condamnée à mort par lapidation. Le texte, intitulé "Il faut empêcher la lapidation de Sakineh", a été publié sur le site de la revue du philosophe Bernard-Henri Lévy, La Règle du jeu, et figure lundi à la une du quotidien français Libération.
Cliquez-ici !

"Il est urgent d'intervenir pour empêcher une mise à mort dont les observateurs de la scène iranienne ont tout lieu de redouter l'imminence", déclare cet appel soutenu notamment par l'écrivain tchèque Milan Kundera, le Prix Nobel de littérature nigérian Wole Soyinka, la créatrice franco-iranienne de bande dessinée Marjane Satrapi, les comédiennes Juliette Binoche et Mia Farrow.

Les signataires demandent "le renoncement à toute forme d'exécution, une remise en liberté sans délai et la reconnaissance de son innocence". La révélation début juillet de l'exécution imminente par lapidation de cette femme a suscité une vague d'indignation dans le monde. La justice iranienne a ensuite annoncé la "suspension pour des raisons humanitaires" de l'exécution.

Sakineh Mohammadi-Ashtiani, 43 ans, mère de deux enfants, a déclaré mercredi à la télévision d'Etat iranienne qu'un homme avec qui elle était intime avait tué son mari en sa présence. Ses deux avocats ont dit qu'elle avait été forcée de faire cette déclaration. Selon les autorités, elle a été condamnée en 2006 pour adultère et implication dans le meurtre de son mari, et le verdict a été confirmé en 2007 en appel. La défense et Amnesty International affirment en revanche qu'elle n'a été condamnée initialement que pour avoir eu "une relation illégale" avec deux hommes après la mort de son mari, et que l'accusation de meurtre a été ensuite ajoutée pour justifier la condamnation.

Parmi les autres signataires figurent les écrivains Jorge Semprun et Patrick Modiano, Bernard-Henri Lévy, les femmes politiques françaises Ségolène Royal, Rachida Dati et Simone Veil, le chanteur et humanitaire Bob Geldof et la Prix Nobel de la paix Jody Williams.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
cengiz-han
V.I.P
V.I.P


Inscrit le: 12 Jan 2008
Messages: 10098
Localisation: Paris

MessagePosté le: 17 Aoû 2010 16:58    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai lu dans un journal turc que RTE a pris une initiative pour empêcher l'éxécution de cette peine !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Raskolnikoff
V.I.P
V.I.P


Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3476
Localisation: Somewhere in the world

MessagePosté le: 18 Aoû 2010 12:12    Sujet du message: Répondre en citant

cengiz-han a écrit:
J'ai lu dans un journal turc que RTE a pris une initiative pour empêcher l'éxécution de cette peine !


Prière de citer ce journal Cengiz, car moi j'ai lu simplement que le syndicat de la fonction publique kamu-Sen, a demandé à RTE de faire des démarches auprès de son ami Ahmedinedjat pour empêcher l'exécution, mais j'ignore la suite...

http://www.kibrispostasi.com/index.php/cat/35/news/38512/PageName/KIBRIS_HABERLERI

Il faut que RTE, Gül et consorts, qui sont si prolifiques quand il s'agit des arabes et d'Israel, s'expriment ouvertement sur la lapidation et les atteintes aux droits de l'homme et de la femme dans "leur pays ami", l'Iran des mollahs....
N'oublions pas qu'ils ont tenté de criminaliser l'adultère en Turquie et ils ont venté l'application du droit de "sharia" (célèbre phrase de RTE : ulemaya sorun = demandez aux docteurs religieux, à propos du port de voile dans les universités...). Rasko n'a pas la mémoire courte!!!
_________________
Родион Романович Раскольников
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
SelimIII
V.I.P
V.I.P


Inscrit le: 30 Aoû 2007
Messages: 2247
Localisation: Paris

MessagePosté le: 02 Jan 2018 19:19    Sujet du message: Répondre en citant

Reprenons ce topic commencé en 2009 vu l'actualité...

Iran commence à bouillonner et oui les dictateurs son fragiles et recourent toujours au même raisonnement : les ennemis du pays...

Evidemment que Etats-Unis, l'Arabie Saoudite ou encore l'Israël peuvent être considérer comme ennemis de la part des dirigeants iraniens, sauf que si tu as des faiblesses l'ennemi sait l'exploiter. Avant de taxer ceux qui révoltent de traîtres pense à toi, le pouvoir iranien.

Ce qui est intéressant c'est la déclaration du gouvernement turc qui évoque ses inquiétudes et son invitation à la modération.

Craintes et hypocrisie...



.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums d'A TA TURQUIE Index du Forum » La vie sociale, économique & politique en Turquie mais aussi en France Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4
Page 4 sur 4

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB v2 © 2001, 2005 phpBB Group ¦ Theme: subSilver++
Traduction par : phpBB-fr.com
Adaptation pour NPDS par arnodu59 v 2.0r1

Tous les Logos et Marques sont déposés, les commentaires sont sous la responsabilités de ceux qui les ont postés dans le forum.