9 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne.
  Créer un compte Utilisateur

  Utilisateurs

Bonjour, Anonyme
Pseudo :
Mot de Passe:
PerduInscription

Membre(s):
Aujourd'hui : 0
Hier : 0
Total : 2110

Actuellement :
Visiteur(s) : 9
Membre(s) : 0
Total :9

Administration


  Derniers Visiteurs

murat_erpuyan : 10h01:32
cengiz-han : 18h55:10
_tas_ayse : 1 jour, 05h05:13
duygu : 1 jour, 11h35:16
SelimIII : 1 jour, 12h55:33


  Nétiquette du forum

Les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont postés dans le forum. Tout propos diffamatoires et injurieux ne sera toléré dans ces forums.


Forums d'A TA TURQUIE :: Voir le sujet - « Liberté de recherche et d’enseignement en Turquie »
Forums d'A TA TURQUIE Index du Forum Forums d'A TA TURQUIE
Pour un échange interculturel
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs    

« Liberté de recherche et d’enseignement en Turquie »
Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums d'A TA TURQUIE Index du Forum » La vie sociale, économique & politique en Turquie mais aussi en France
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
bendeniz
Novice
Novice


Inscrit le: 17 Nov 2014
Messages: 83

MessagePosté le: 10 Juin 2017 5:15    Sujet du message: Répondre en citant

cengiz-han a écrit:
A part ODTU, toutes les anciennes universités et aussi Galatasaray (bien que possédant un statut à part) sont sur cette liste!!!

Incroyable.


Bogazici n'y est pas! Comme Bilgi, 9 Eylül, Mimar Sinan...

Quand même!


Nouvel lien :
https://academia.hypotheses.org/3266

Et pour les détails :
https://academia.hypotheses.org/author/redacteursacademia



.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
bendeniz
Novice
Novice


Inscrit le: 17 Nov 2014
Messages: 83

MessagePosté le: 30 Juin 2017 11:09    Sujet du message: Répondre en citant


https://68.media.tumblr.com/0896ea7888a5dfe589dd0f80a67630d2/tumblr_oscs1bhcPA1wqiwo2o1_540.jpg


https://68.media.tumblr.com/2a950000bd89bc28fa30f132ff0b0f68/tumblr_oscs1bhcPA1wqiwo2o2_1280.jpg


mise-en-page changé par l'adlinistratuer







.


Dernière édition par bendeniz le 10 Juil 2017 14:52; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
bendeniz
Novice
Novice


Inscrit le: 17 Nov 2014
Messages: 83

MessagePosté le: 10 Juil 2017 14:50    Sujet du message: Répondre en citant

5600 signatures collectés de tous les amis du monde, pour faire vivre Nuriye et Semih (un enseignant et une universitaire en grève de faim depuis 123 jours.


https://www.youtube.com/watch?v=74oMfFz-15s
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
bendeniz
Novice
Novice


Inscrit le: 17 Nov 2014
Messages: 83

MessagePosté le: 19 Sep 2017 15:51    Sujet du message: Répondre en citant

Je viens d'apprendre que 63 universitaires turcs sont accueillis en France dans le cadre du programme pause!!! C'est triste.

http://www.college-de-france.fr/site/programme-pause/index.htm
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
murat_erpuyan
Admin
Admin


Inscrit le: 30 Jan 2006
Messages: 7525
Localisation: Nancy / France

MessagePosté le: 20 Sep 2017 13:57    Sujet du message: Répondre en citant

Un article dans l'Express en relation avec le sujet :
http://www.ataturquie.fr/turquie-face-a-la-desillusion-la-fuite-des-cerveaux

Que reste-t-il de la République fondée en 1923?!!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Anne36
Newbie
Newbie


Inscrit le: 21 Avr 2017
Messages: 26
Localisation: France

MessagePosté le: 20 Sep 2017 22:41    Sujet du message: Répondre en citant

Bonsoir,

il vous reste des personnes comme Ohran Pamuk, Nesli Çölgeçen, Aynur Doðan, Zülfü Livaneli...

Et certainement beaucoup d'autres que je ne connais pas ou que j'oublie...

Il vous reste Kemal Kýlýçdaroðlu et toutes les personnes qui l'ont suivi, les journalistes du Cumhuriyet qui continuent leur travail au péril de leur vie...

Et tous les anonymes qui ne savent peut-être pas comment résister...

En Turquie, comme ailleurs, la résistance passe (à mes yeux) par le contact direct, le bouche à oreille et pas par ce que certains appellent les "réseaux sociaux".

Cela sera sans doute long et peu aisé. La situation économique de la Turquie n'est pas brillante : chômage élevé, blocage au niveau de l'entrée dans l'union européenne et pas d'alternative réelle en vue ailleurs.

Inutile de tabler sur une hypothétique croissance. Elle est amenée à disparaître au niveau mondial...

Alors que reste-t-il ? Un tyran imprévisible qui n'a rien à offrir. Quand on se radicalise ainsi, c'est que l'on sait que l'on a perdu.

Erdogan, est-il vraiment apprécié dans ses propres rangs, ou seulement craint ? Je penche pour la 2e hypothèse. Mais je vois les choses de loin...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
bendeniz
Novice
Novice


Inscrit le: 17 Nov 2014
Messages: 83

MessagePosté le: 02 Déc 2017 20:30    Sujet du message: Répondre en citant



https://www.facebook.com/academicsolidarity








<
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
cengiz-han
V.I.P
V.I.P


Inscrit le: 12 Jan 2008
Messages: 10259
Localisation: Paris

MessagePosté le: 04 Déc 2017 2:21    Sujet du message: Répondre en citant

Iki kare GSU ile ilgili



Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
bendeniz
Novice
Novice


Inscrit le: 17 Nov 2014
Messages: 83

MessagePosté le: 07 Déc 2017 19:03    Sujet du message: Répondre en citant





<>
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
bendeniz
Novice
Novice


Inscrit le: 17 Nov 2014
Messages: 83

MessagePosté le: 30 Déc 2017 1:57    Sujet du message: Répondre en citant

Répression sans fin... On tire tout ce qui bouge.

Lors de la cérémonie de diplôme les étudiants d'ODTU ont protesté le président nommé par Erdogan. Des poursuites judiciaires ont été engagées sous prétexte qu'ils ont introduits des banderoles "non conforme" et incompatible avec "l'honneur de l'établissement; alors que le président avait assuré par un twett que la protestation est un droit.

Et quand l'association des anciens d'ODTU a dénoncé l'hypocrisie par un communiqué, la présidence de l'Université a porté plainte et les dirigeants sont convoqués par la police...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
bendeniz
Novice
Novice


Inscrit le: 17 Nov 2014
Messages: 83

MessagePosté le: 21 Mar 2018 0:59    Sujet du message: Répondre en citant

Printemps des utopies et des libertés

Jeudi 22 mars 2018 de 14h30 à 16h30
Amphithéâtre du bâtiment Max Weber - Université Paris Nanterre

« Nous sommes tous des universitaires turques ».


Ouverture par Jean-François Balaudé, président de l’Université Paris Nanterre

Débat modéré par Sylvain Bourmeau (AOC/France Culture) avec le concours de Pascale Laborier (ISP) et d’Emmanuel Wallon (HAR), professeurs à l’Université Paris Nanterre.

Invités :

– Robin Renucci, comédien et metteur en scène, directeur des Tréteaux de France (CDN), président de l’association des centres dramatiques nationaux.

– Levent Yilmaz, professeur d’histoire intellectuelle et culturelle à l’Université Bilgi d’Istanbul et à l’Université Koç, directeur du Akmed-Centre de recherche sur l’histoire méditerranéenne, conférencier au Collège de France en 2018.

– Cécile Coudriou, présidente d’Amnesty international France, enseigne les médias, la culture et la communication dans les pays anglophones, à l’UFR Sciences de la communication de Paris 13.

– Zeynep Kivilcim (par skype), professeure associée de droit international public au Institute for Advanced Study Berlin/ WIKO Berlin

– Engin Sustam, chercheur en sciences sociales, spécialiste de l’espace kurde (Experice-Paris 8 / Université de Genève), accueilli en France par le Programme national d’aide à l’Accueil en Urgence des Scientifiques en Exil (PAUSE), membre de la BAK-France (Solidarité avec les universitaires pour la paix et Défense des droits humains en Turquie).

– György Karsai (sous réserve), professeur à l’Université de l’Art du théâtre et du film de Budapest et de l’Université de Pécs.

– Jean-Charles Szurek, directeur de recherche émérite au CNRS (en science politique), spécialiste de la Pologne.

– Deux chercheurs (venus de Syrie et d’Irak) accueillis dans le cadre du Programme national d’aide à l’Accueil en Urgence des Scientifiques en Exil (PAUSE).

– Laura Lohéac, directrice exécutive du Programme national d’aide à l’Accueil en Urgence des Scientifiques en Exil (PAUSE) auprès du Collège de France.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
bendeniz
Novice
Novice


Inscrit le: 17 Nov 2014
Messages: 83

MessagePosté le: 05 Avr 2018 13:44    Sujet du message: Répondre en citant

Open Letter of Support for Students Arrested at Boðaziçi University in Istanbul, Turkey

As members of academic communities around the world, we strongly oppose the recent arrests and harassment of students at Boðaziçi University in Istanbul, Turkey. On March 19, 2018, students demonstrated against a campus event which was organized by the Society for Islamic Research (Ýslam Araþtýrmalarý Kulübü), in support of the Turkish soldiers who fought in the invasion of Afrin, Syria. The arrests on campus, as well as subsequent police raids of student homes and dormitories, continue a disturbing trend of criminalizing political speech and dissent in Turkey. President Recep Tayyip Erdoðan has cynically referred to these students as “terrorists”, vowed to expel them from Boðaziçi University, and to deny them the right to study at any other university. We have heard this kind of verbal attack from Erdoðan before and it was followed by the detention of thousands of academics, journalists, artists, and human rights advocates.
We call upon the Turkish government to immediately release all student detainees.

We call upon the Turkish government to immediately cease all investigations and arrests of students exercising political speech.

We express our solidarity with these students, who continue to courageously express their dissent, despite the great risks they face.

We pledge our support to these students through the public and private means available to us.


http://goo.gl/qAAxLx]





.....
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
bendeniz
Novice
Novice


Inscrit le: 17 Nov 2014
Messages: 83

MessagePosté le: 14 Avr 2018 17:28    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:

L’AIDC TÝENT À RAPPELER SON SOUTÝEN AU PROFESSEUR IBRAHÝM KABOGLU, ALORS QU’ÝL EST AMENÉ À COMPARAÝTRE DEVANT LA COUR D’ASSÝSES POUR DES RAÝSONS LÝÉES À SES ENGAGEMENTS PROFESSIONNELS
Télécharger cette déclaration

28 Mars 2018
Ibrahim Kaboðlu, professeur de droit constitutionnel, Président de l’Association de Recherches en Droit Constitutionnel ainsi que membre du barreau d'Istanbul, est poursuivi pour « propagande terroriste ».
Ses collègues qui l’on acceuilli comme professeur invité ou comme conférencier peuvent témoigner non seulement de ses grandes qualités de chercheur, mais aussi de son sens de la mesure, de sa profonde humanité, et de la force de ses convictions qui n’ont jamais appelé à la violence.
Comme 1128 autres universitaires, il avait signé en janvier 2016, la « pétition pour la paix ». La pétition avait été publiée plusieurs mois avant la tentative de coup d'État de juillet 2016 mais elle a été englobée dans la répression qui a suivi la tentative de coup d'État avec la proclamation de l’état d’urgence.
Ibrahim Kaboðlu a été révoqué de son poste de professeur de droit à l'Université Marmara d'Istanbul par le décret du 7 février 2017, (pris dans le cadre de l'état d'urgence).
Ibrahim Kaboðlu s’est vu confisquer son passeport, alors qu’il avait entamé ses cours en France comme professeur invité à l’Université Paris III. Par consequent il ne peut pas participer aux colloques internationaux. Alors qu’il devait être présent au 10 ème Congrès Mondial de Droit Constitutionnel en tant que Président du 19ème atelier (Conflits, construire la paix et Droit Constitutionnel) il ne pourra pas y participer comme il n’a pas pu participer à une dizaine de colloques auxquels il a été invité.
Une enquête criminelle a été lancée contre les signataires de la pétition. Le procès a commencé le 5 décembre 2017. Ibrahim Kaboðlu est convoqué le 21 décembre devant la 36 ème Cour d’Assises d’Istanbul.
La deuxième audience aura lieu le 26 avril 2018. Ibrahim Kaboðlu risque d’être condamné une peine d’emprisonnement d’un an à 7 ans et demie et, de plus, la privation de la totalité de ses droits politiques et civils.
L'AIDC réitère sa ferme condamnation du licenciement du Pr Kaboðlu sans procédure régulière, et sans aucune preuve pouvant l'associer au coup d'État manqué du 15 juillet 2016, ou à quelconque activité terroriste. La perspective de condamnation pour fausses accusations, avec des conséquences potentiellement graves pour lui et sa famille, est regrettable et aggraverait la violation déjà grave des principes fondamentaux de l'État de droit, de la démocratie et des droits de l'homme internationaux par le gouvernement turc.
Le Pr Manuel Cepeda, Président de l'AIDC, est disponible pour des interviews relatives à cette déclaration et peut être contacté à manueljcepeda@gmail.com

http://www.iacl-aidc.org/fr/actualites/271-declaration-de-presse-l-aidc-reitere-son-soutien-au-professeur-ibrahim-kaboglu


[url]Télécharger cette déclaration[/url]
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
bendeniz
Novice
Novice


Inscrit le: 17 Nov 2014
Messages: 83

MessagePosté le: 14 Avr 2018 17:30    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:

L’AIDC TÝENT À RAPPELER SON SOUTÝEN AU PROFESSEUR IBRAHÝM KABOGLU, ALORS QU’ÝL EST AMENÉ À COMPARAÝTRE DEVANT LA COUR D’ASSÝSES POUR DES RAÝSONS LÝÉES À SES ENGAGEMENTS PROFESSIONNELS

28 Mars 2018



Ibrahim Kaboðlu, professeur de droit constitutionnel, Président de l’Association de Recherches en Droit Constitutionnel ainsi que membre du barreau d'Istanbul, est poursuivi pour « propagande terroriste ».
Ses collègues qui l’on acceuilli comme professeur invité ou comme conférencier peuvent témoigner non seulement de ses grandes qualités de chercheur, mais aussi de son sens de la mesure, de sa profonde humanité, et de la force de ses convictions qui n’ont jamais appelé à la violence.
Comme 1128 autres universitaires, il avait signé en janvier 2016, la « pétition pour la paix ». La pétition avait été publiée plusieurs mois avant la tentative de coup d'État de juillet 2016 mais elle a été englobée dans la répression qui a suivi la tentative de coup d'État avec la proclamation de l’état d’urgence.

Ibrahim Kaboðlu a été révoqué de son poste de professeur de droit à l'Université Marmara d'Istanbul par le décret du 7 février 2017, (pris dans le cadre de l'état d'urgence).

Ibrahim Kaboðlu s’est vu confisquer son passeport, alors qu’il avait entamé ses cours en France comme professeur invité à l’Université Paris III. Par consequent il ne peut pas participer aux colloques internationaux. Alors qu’il devait être présent au 10 ème Congrès Mondial de Droit Constitutionnel en tant que Président du 19ème atelier (Conflits, construire la paix et Droit Constitutionnel) il ne pourra pas y participer comme il n’a pas pu participer à une dizaine de colloques auxquels il a été invité.

Une enquête criminelle a été lancée contre les signataires de la pétition. Le procès a commencé le 5 décembre 2017. Ibrahim Kaboðlu est convoqué le 21 décembre devant la 36 ème Cour d’Assises d’Istanbul.

La deuxième audience aura lieu le 26 avril 2018. Ibrahim Kaboðlu risque d’être condamné une peine d’emprisonnement d’un an à 7 ans et demie et, de plus, la privation de la totalité de ses droits politiques et civils.
L'AIDC réitère sa ferme condamnation du licenciement du Pr Kaboðlu sans procédure régulière, et sans aucune preuve pouvant l'associer au coup d'État manqué du 15 juillet 2016, ou à quelconque activité terroriste. La perspective de condamnation pour fausses accusations, avec des conséquences potentiellement graves pour lui et sa famille, est regrettable et aggraverait la violation déjà grave des principes fondamentaux de l'État de droit, de la démocratie et des droits de l'homme internationaux par le gouvernement turc.

Le Pr Manuel Cepeda, Président de l'AIDC, est disponible pour des interviews relatives à cette déclaration et peut être contacté à manueljcepeda@gmail.com



http://www.iacl-aidc.org/fr/actualites/271-declaration-de-presse-l-aidc-reitere-son-soutien-au-professeur-ibrahim-kaboglu


Télécharger cette déclaration : http://www.iacl-aidc.org/images/news/2018/IACL_Statement_Kaboglu_2_EF_4_FINAL.pdf
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
bendeniz
Novice
Novice


Inscrit le: 17 Nov 2014
Messages: 83

MessagePosté le: 14 Avr 2018 17:30    Sujet du message: Répondre en citant

Open Letter of Support for Students Arrested at Boðaziçi University in Istanbul, Turkey

As members of academic communities around the world, we strongly oppose the recent arrests and harassment of students at Boðaziçi University in Istanbul, Turkey. On March 19, 2018, students demonstrated against a campus event which was organized by the Society for Islamic Research (Ýslam Araþtýrmalarý Kulübü), in support of the Turkish soldiers who fought in the invasion of Afrin, Syria. The arrests on campus, as well as subsequent police raids of student homes and dormitories, continue a disturbing trend of criminalizing political speech and dissent in Turkey. President Recep Tayyip Erdoðan has cynically referred to these students as “terrorists”, vowed to expel them from Boðaziçi University, and to deny them the right to study at any other university. We have heard this kind of verbal attack from Erdoðan before and it was followed by the detention of thousands of academics, journalists, artists, and human rights advocates.
We call upon the Turkish government to immediately release all student detainees.

We call upon the Turkish government to immediately cease all investigations and arrests of students exercising political speech.

We express our solidarity with these students, who continue to courageously express their dissent, despite the great risks they face.

We pledge our support to these students through the public and private means available to us.


http://goo.gl/qAAxLx
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums d'A TA TURQUIE Index du Forum » La vie sociale, économique & politique en Turquie mais aussi en France Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante
Page 2 sur 3

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB v2 © 2001, 2005 phpBB Group ¦ Theme: subSilver++
Traduction par : phpBB-fr.com
Adaptation pour NPDS par arnodu59 v 2.0r1

Tous les Logos et Marques sont déposés, les commentaires sont sous la responsabilités de ceux qui les ont postés dans le forum.