55 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne.
  Créer un compte Utilisateur

  Utilisateurs

Bonjour, Anonyme
Pseudo :
Mot de Passe:
PerduInscription

Membre(s):
Aujourd'hui : 0
Hier : 1
Total : 2153

Actuellement :
Visiteur(s) : 55
Membre(s) : 0
Total :55

Administration


  Derniers Visiteurs

Georges : 01h13:45
murat_erpuyan : 02h35:01
boyerm023 : 16h54:58
Philippe : 20h15:32
administrateu. : 1 jour, 16h53:17


  Nétiquette du forum

Les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont postés dans le forum. Tout propos diffamatoires et injurieux ne sera toléré dans ces forums.


Forums d'A TA TURQUIE :: Voir le sujet - Les lazs veulent leur chaine publique en langue laze
Forums d'A TA TURQUIE Index du Forum Forums d'A TA TURQUIE
Pour un échange interculturel
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs    

Les lazs veulent leur chaine publique en langue laze

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Forums d'A TA TURQUIE Index du Forum » La vie sociale, économique & politique en Turquie mais aussi en France
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
papatya
V.I.P
V.I.P


Inscrit le: 07 Juil 2006
Messages: 1447

MessagePosté le: 16 Jan 2009 12:57    Sujet du message: Les lazs veulent leur chaine publique en langue laze Répondre en citant

Après la création d’une chaine étatique diffusant 24h sur 24 en langue kurde, les associations représentatives de la communauté laze revendiquent la même chose pour leur propre communauté ainsi que pour tous les groupes ethniques et linguistiques vivant en Turquie. Et oui si l'on met l'accent sur la diversité des citoyens turcs, il n’y a aucune raison de privilégier les Kurdes.

Questions :

- Est-ce qu’il revient à une chaine étatique de diffuser dans une autre langue que la langue officielle du pays ?
- Ces chaines ne devraient-elles pas relever du secteur privé ?
_________________
Bir ulus sýmsýký birbirine baðlý olmayý bildikçe yeryüzünde onu daðýtabilecek bir güç düþünülemez.
ATATÜRK
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Raskolnikoff
V.I.P
V.I.P


Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3479
Localisation: Somewhere in the world

MessagePosté le: 16 Jan 2009 13:40    Sujet du message: Répondre en citant

Le processus de la "dé-laicisation" et de la "dé-turquisation" de la Turquie est bien engagée..et seuls les imbéciles et les traitres l'ignorent.....
_________________
Родион Романович Раскольников
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
papatya
V.I.P
V.I.P


Inscrit le: 07 Juil 2006
Messages: 1447

MessagePosté le: 16 Jan 2009 14:37    Sujet du message: Répondre en citant

En France, il est mal vu de mettre en avant ses origines mais ce n’est pas le cas en Turquie. Lorsque deux Turcs font connaissance, la 1ère question qu’ils posent est «nerelisin ?». Par cette question, ils cherchent à connaître la région dont est originaire leurs interlocuteurs. Région qui va donner bcp d'indications sur les origines, les influences etc... Le pus souvent, la personne en question va spontanément préciser ses origines «je suis laz», «je suis çerkez» etc... En dehors d’une minorité de Kurdes (les pro DTP et PKK par exemple), la diversité des Turcs n’a jamais été une menace pour le caractère unitaire du pays.

Si la Turquie a appliqué une politique d’assimilation et bien on peut dire que cette politique a été un échec.. La preuve en est que dans les familles où il n’y a pas de mariages mixtes, la transmission de la culture d’origine se fait tout naturellement. Dans les familles où il y a bcp de mariages mixtes en revanche, c’est la culture turque qui domine car c’est la culture commune aux deux époux. On parle bcp des Arméniens en ce moment. Si l'on se penchait sur les cas des Arméniens de Turquie et ceux de France, on verrait que ceux de France sont totalement assimilés alors que les Arméniens de Turquie ont réussi à préserver leur culture. Non pas parce qu'ils ont envoyé leurs enfants dans des écoles arméniennes (ils ne le font pas car ces écoles ne sont pas suffisamment performantes) mais parce qu'ils n'ont pas fait de mariages mixtes. C'est pareil pour les Kurdes ou les Alevis. Dans ma famille, il y a eu bcp de mariages mixtes (abaza, çerkez, turcs, laz, pomak, bosnak, kurde, alevi etc...). Le résultat de ce brassage est que la culture turque s'est imposée avec force balayant les cultures d'origine.

Je pense que le débat sur la communautarisation n’a pas encore vraiment débuté. Notamment en France. Quant à la Turquie, je pense que nous sommes profondément communautaristes. Ca doit être un héritage de l’empire ottoman.
_________________
Bir ulus sýmsýký birbirine baðlý olmayý bildikçe yeryüzünde onu daðýtabilecek bir güç düþünülemez.
ATATÜRK
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Raskolnikoff
V.I.P
V.I.P


Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3479
Localisation: Somewhere in the world

MessagePosté le: 16 Jan 2009 15:32    Sujet du message: Répondre en citant

Oui Papatya, c'est aussi la preuve que la révolution kémaliste, hélas, n'est pas allée jusqu'au bout de ses objectifs....
NE MUTLU TÜRKÜM DIYENE = qu'il est heureux celui qui se dit turc! qui se reconnait donc dans sa turcité!
C'est le fond de la pensée d'Atatürk, la pierre d'achoppement du nationalisme kémaliste, pas toujours compris, méconnu et combattu......
Les turcs dans l'Empire ottoman, constituaient la minorité méprisée aussi bien par les autres composantes de l'Empire que par la Porte, à tel point que la langue du palais était un mélange de persan et d'arabe...à la place du turc méprisé.
Atatürk a voulu redonner confiance et fierté aux turcs, tout en sachant que les citoyens de l'Etat nouveau n'étaient pas tous d'origine turque. Il a voulu les fondre dans le moule de la turcité, en faire une nation, à la place de "tebaa", de "cemaat" ottomanes.....c'est à dire, des sujets du sultan. Et souvent malgré eux. Il a voulu leur montrer qu'ils devaient être fiers de leur passé, de leur Histoire, de leur langue et civilisation.
Actuellement, tout est battu en brèche....Les forces des ténèbres, sous apparence de modernité, par de curieux concours de circonstances, assouvissent leur haine et esprit de revanche tels des chacals.....
_________________
Родион Романович Раскольников
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
murat_erpuyan
Admin
Admin


Inscrit le: 30 Jan 2006
Messages: 8118
Localisation: Nancy / France

MessagePosté le: 16 Jan 2009 16:26    Sujet du message: Répondre en citant

Raskolnikoff a écrit:
Oui Papatya, c'est aussi la preuve que la révolution kémaliste, hélas, n'est pas allée jusqu'au bout de ses objectifs....
NE MUTLU TÜRKÜM DIYENE = qu'il est heureux celui qui se dit turc! qui se reconnait donc dans sa turcité!


n'est pas allée jusqu'au bout de ses objectifs... en raison des trahisons... précisons le.

Au lieu de dire turcité qui me parait trop linguistique je dirais appartenance à un état nation qui partage le destin sur un sol déterminé.

Quant au sujet apporté ici par Papatya! C'est la chose la plus naturelle que les Laz réclament le même droit. Et ne pas les accorder est une injustice. C'est pour cette raison il fallait laisser cette initiative au secteur privé quitte à subventionner selon un cahier de charge très précis.

Je ne pense pas que la diversité linguistique est un danger pour la Turquie, au contraire c'est une richesse exceptionnelle. Le danger vient de l'injustice, de l'inégalité de partage, de la discrimination éthnique et surtout du niveau de développement socio-économique.

Sinon, en France, parler l'alsacien, le breton, le corse... ne constituent pas une ménace...

Par contre j'étais très très étonné qu'il n'y avait pas de chair dans une quelconque faculté littéraire de kurde. Je trouve ça incompréhensible voire débile.

Que le kurde soit une dérivation de persan ?! Et alors, dans ce pays il y a des gens qui s'entendent sur une langue (avec deux versions). Par exemple à l'INALCO on enseigne le kurde, le persan, le pachtoune...


Dernière édition par murat_erpuyan le 17 Jan 2009 2:58; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Raskolnikoff
V.I.P
V.I.P


Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3479
Localisation: Somewhere in the world

MessagePosté le: 16 Jan 2009 18:53    Sujet du message: Répondre en citant

Jusqu'à nouvel ordre, la seule langue officielle de la République de Turquie, c'est la langue turque, et malheureusement, un grand nombre de citoyens sont loin de maitriser correctement leur langue maternelle à cause d'un système d'éducation défaillant. Quand on affirme que "Les lazes voudraient aussi....." j'aimerais savoir qui sont "ces" lazes.. Ne s'agit-il pas plutôt de quelques cercles marginaux? Ajoutez-y aussi, tant que vous y êtes l'enseignement de l'arabe dans le département d'Antakya où résident quelques arabophones..... Ce n'est pas la priorité de la Turquie en ce moment. Ce qu'il faut,c'est un enseignement intégrateur pour que chacun assimile d'abord la langue turque, langue officielle, et cela passe aussi, comme cela se fait en France, par la chasse aux anglicismes très en vogue dans les media.
C'est ce jacobinisme qui a fait la force de la France, où la pratique -marginale- des langues régionales n'a pas constitué une menace face à l'assimilationnisme républicain, qui a fondu dans le même moule les français de différentes origines.
Ce qui fait une nation, ce n'est pas uniquement l'appartenance à un Etat Nation partageant le même destin sur un sol déterminé, comme le dit Mr Erpuyan, mais aussi se reconnaitre dans la même culture (Cf Ernest Renan).
Dans l'esprit kémaliste, les incontournables de la formation de la Nation Turque sont constitués de l'unité politique, territoriale, linguistique, historique et éthique. L'unité linguistique contitue une pièce maitresse de cette formation, et les ennemis de la Nation et de la République attaquent donc actuellement cette pièce. Cette entreprise déstabilisatrise est en soi une trahison, pour reprendre de nouveau le termes de Mr Erpuyan qui a écrit, en complément à mon affirmation, que la Révolution kémaliste n'est pas allée jusqu'au bout de ses objectifs "à cause des trahisons".
Dans ce sens, la République ne peut se permettre à l'heure actuelle aucune fantaisie pour répondre à la demande d'un microcosme d'intello d'intentions douteuses, et doit marcher résolument dans la voie de son Fondateur sans aucun compromis, et par TOUS les moyens possibles.
Il est évident que cela ne se fera pas dans l'attente hypothétique d'une entrée à l'UE, ni avec les politicards pro-sèvres du moment.
_________________
Родион Романович Раскольников
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
erkan
Expert
Expert


Inscrit le: 02 Fév 2006
Messages: 184
Localisation: France

MessagePosté le: 19 Jan 2009 1:03    Sujet du message: Répondre en citant

Soyons réalistes, le statut public de la chaine permet à l'état de maitriser les programmes...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
avci1979
Advanced Expert
Advanced Expert


Inscrit le: 07 Jan 2008
Messages: 333
Localisation: Belgique/Turquie

MessagePosté le: 20 Jan 2009 20:44    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai vu deux français, qui se demande d'ou il venait pour savoir s'il était breton corse alsacien etc. BREf

Papatya nous dit " C'est pareil pour les Kurdes ou les Alevis. Dans ma famille, il y a eu bcp de mariages mixtes (abaza, çerkez, turcs, laz, pomak, bosnak, kurde, alevi etc...). Le résultat de ce brassage est que la culture turque s'est imposée avec force balayant les cultures d'origine. "

Franchement c'est uen bonne idée je vais épouser une kurde pour balayer ces origines! Y en as qui fume ici!

Elle dit aussi "Je pense que le débat sur la communautarisation n’a pas encore vraiment débuté. Notamment en France. Quant à la Turquie, je pense que nous sommes profondément communautaristes. Ca doit être un héritage de l’empire ottoman."

Heureusment qu'on a eu certain héritage pour qu'on puisse avoir une patrie!

Je préfère plus m'en venter d'Ottoman que la Turquie!

Evitez de parler de l'Empire Ottoman comme si c'était une honte à vous lire je comprend ça!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
martin_eden
Spammer
Spammer


Inscrit le: 18 Jan 2009
Messages: 366
Localisation: Istanbul/Turquie

MessagePosté le: 20 Jan 2009 22:51    Sujet du message: Turgut Ozal l'avait dit Répondre en citant

Si je ne me trompe pas, en 1992, en prennant en avion pour Etats Unis, il avait dit : Le temps de la chaine kurde est arrivée. En turquie comme si une bombe avait exploisé. Le premier ministre de ce temps-la, Suleyman Demirel, avait dit "Il a mélangé en allant". Et Zulfu Livaneli, auteur, cinématriste, chanteur, politicien, il avait écrit sur le coin de sa journal "Un jour la turquie aura soixcent-dix chaines avec nombreaux langues.

Ozal avait vu l'avenir et maintenant on a beaucoup de chaines avec nombreaux langues.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
papatya
V.I.P
V.I.P


Inscrit le: 07 Juil 2006
Messages: 1447

MessagePosté le: 21 Jan 2009 0:11    Sujet du message: Répondre en citant

Bonsoir Avci,

Je dis simplement qu’en l’absence de structures permettant l’enseignement des langues régionales, les mariages mixtes accélèrent l’assimilation. La culture commune, en l’espèce la culture turque, s’impose. D’ailleurs, je pense que ce qu’on appelle «la culture turque» est la culture commune à tous les habitants de ce pays indépendamment de leurs origines. Il n’y a que les ethno-nationalistes (turcs, kurdes et autres) qui ne comprennent pas ça.

Quand je dis que le communautarisme turc prend sa source dans l’empire ottoman, je fais juste un constat pas un jugement de valeur. Sous l’empire, chacun vivait selon sa propre culture et religion. Sauf les alevis. Le caractère unitaire de la république de Turquie n’a pas réussi à faire disparaître ce communautarisme.
_________________
Bir ulus sýmsýký birbirine baðlý olmayý bildikçe yeryüzünde onu daðýtabilecek bir güç düþünülemez.
ATATÜRK
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Kemalist
Expert
Expert


Inscrit le: 15 Déc 2008
Messages: 182
Localisation: France, Paris

MessagePosté le: 29 Jan 2009 1:26    Sujet du message: Répondre en citant

On voit tout droit a une fédération. Bientôt des Duchés?
_________________
Ey Ulu Basbug ATATÜRK ; senin için ölürüz, öldürürüz! Daglar, taslar ve hatta Türklerin tüm düsmanlari bunu böyle bilsinler!

"Bu memleket tarihte Türk'tü,bugün de Türk'tür ve ebediyen de Türk olarak yaşayacaktır. TÜRKİYE TÜRKLERİNDİR."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Forums d'A TA TURQUIE Index du Forum » La vie sociale, économique & politique en Turquie mais aussi en France Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB v2 © 2001, 2005 phpBB Group ¦ Theme: subSilver++
Traduction par : phpBB-fr.com
Adaptation pour NPDS par arnodu59 v 2.0r1

Tous les Logos et Marques sont déposés, les commentaires sont sous la responsabilités de ceux qui les ont postés dans le forum.