40 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne.
  Créer un compte Utilisateur

  Utilisateurs

Bonjour, Anonyme
Pseudo :
Mot de Passe:
PerduInscription

Membre(s):
Aujourd'hui : 0
Hier : 1
Total : 2156

Actuellement :
Visiteur(s) : 40
Membre(s) : 0
Total :40

Administration


  Derniers Visiteurs

laroserouge : 02h59:42
murat_erpuyan : 05h42:17
Georges : 05h57:37
SelimIII : 06h14:11
cengiz-han : 21h52:35


  Nétiquette du forum

Les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont postés dans le forum. Tout propos diffamatoires et injurieux ne sera toléré dans ces forums.


Forums d'A TA TURQUIE :: Voir le sujet - Continuez à suggérer comme Scarlett
Forums d'A TA TURQUIE Index du Forum Forums d'A TA TURQUIE
Pour un échange interculturel
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs    

Continuez à suggérer comme Scarlett

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Forums d'A TA TURQUIE Index du Forum » Culture : littérature, art (cinéma, photos...), traditions...
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
murat_erpuyan
Admin
Admin


Inscrit le: 30 Jan 2006
Messages: 8145
Localisation: Nancy / France

MessagePosté le: 02 Juil 2007 17:15    Sujet du message: Continuez à suggérer comme Scarlett Répondre en citant

Elle a pris une bonne initiative en suggérant une lecture...
Chacun peut faire de même...
En attendant vos suggestions. Wink
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Aurel
V.I.P
V.I.P


Inscrit le: 30 Jan 2006
Messages: 1436
Localisation: France / IDF

MessagePosté le: 02 Juil 2007 18:12    Sujet du message: Répondre en citant

Bon, on en a déjà parlé il me semble, mais à lire absolument :
LE ROMAN DE CONSTANTINOPLE de Gilles Martin Chauffier
En vente il me semble d'ailleurs dans la boutique en ligne d'Ataturquie

La personification de la belle Istanbul à travers 2000 ans d'histoire, c'est épique, coloré, éclatant, gigantesque !
_________________
Donnez nous des bars, des filles à matelot,
Des chansons à boire ou à sanglots,
Suivez nous un soir au rencard des héros
Vivre l'histoire de la gigue et du couteau...

Soldat Louis
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Vio
V.I.P
V.I.P


Inscrit le: 10 Fév 2006
Messages: 2718
Localisation: Paris/Nancy

MessagePosté le: 02 Juil 2007 19:01    Sujet du message: Répondre en citant



Citation:
... A condition bien sûr de connaitre l’anglais car ce livre n’a pas encore été traduit dans d’autres langues. Son auteur est américain et il a passé un an en tant que professeur dans une école privée à Ankara. Il nous livre ses premières impressions, son installation, son carnet de voyages, ses difficultés avec la langue turque... Il dépeint son quotidien en Turquie, qui est bien différent - vous vous en doutez - de celui de son pays natal.

Certains passages sont émouvants, d’autres drôles, sans pour autant tomber dans les clichés. Entre ses soirées arrosées au Raký, les réflexions de ses élèves sur sa vie privée et son regard sur les coutumes turques, l’auteur nous fait passer de bons moments. J’avoue que je porte le même regard que lui sur de nombreuses choses... C’est ce qu’on appelle en d’autres termes la découverte d'une autre culture et le dépaysement !

The Yogurt Man Cometh
Kevin Revolinski
Éditions Çitlembik
223 pages




Citation:
Exhilé en Allemagne depuis de nombreuses années, le journaliste et poéte Ka se rend à Kars, dans l’Est de la Turquie, afin de suivre les prochaines élections municipales. Il souhaite aussi rédiger un article sur le suicide mystérieux de jeunes musulmanes dans cette région. Ka retrouve alors la belle Ipek, qu’il n’a jamais pu oublier. Il se lie d’amitié avec certains habitants de cette petite ville qui se rangent du côté des nationalites laiques ou des islamistes radicaux. Le protagoniste essaie tant bien que mal de trouver sa place dans ce bourg cloitrée par la neige. Au fur et à mesure qu'il retrouve l'inspiration pour l'écriture de quelques poèmes, Ka remet en question ses croyances et ses aspirations.

Un livre aux effluves politiques où s’entremêlent drames et déchirements... Des sujets sensibles, comme la religion et plus précisément le port du voile y sont abordés avec dextérité.

Prix nobel de littérature en 2006, Orhan Pamuk est un des rares auteurs qui vend 200.000 exemplaires en Turquie à chaque nouvelle parution d’un de ses livres. Il signe encore une fois un beau roman qui, tel un flocon de neige dans une tempête, nous transporte dès les premières pages entre l’orient et l’occident.

* Neige - Orhan PAMUK
Editions Gallimard
485 pages




Citation:
C'est en visitant une exposition de calligraphie organisée par le célèbre homme d’affaires turc Sakip Sabanci, que Yasmine Ghata découvre par hasard une oeuvre de sa grand-mère paternelle, qui fût la première femme calligraphe en Turquie.
Yasmine Ghata décide alors de s'improviser écrivain. Elle nous dépeint la vie de cette femme Rikkat Kunt à travers ce roman qui nous plonge, tel un calame dans un encrier, dans le monde des ouvriers de l’écriture, censés interpréter les paroles de dieu.

Rikkat ne connait que des malheurs dans sa vie, mariage forcé, séparation de plusieurs années avec son fils ainé, abandon de l’alphabet arabe (sous Atatürk) au profit de l’alphabet latin. Son seul échapatoire : l’écriture mystique dans laquelle elle excelle et qui lui permet de communiquer avec les calligraphes virtuoses appartenant au monde de l’au-delà. Elle se sent parfois comme dépossédée de ses mains, et réalise alors des oeuvres d’une grande beauté et modernité.

Un roman touchant, écrit avec sensibilité et sagacité. On se sent artiste malgré nous, en lisant les descriptions circonstanciées de l’art de la calligraphie. L’auteur a déjà reçu de nombreux prix littéraires pour ce roman, ce qui ne m’étonne nullement...

* La nuit des calligraphes
Yasmine GHATA
Editions Fayard (181 pages) ou éditions Poche (153 pages)




Citation:
Youssouf, après l'assassinat de ses parents en 1903, est recueilli par une famille habitant un petit village d’Anatolie. Tout en grandissant, il tombe éperdument amoureux de Mouazzez, la fille de sa famille d’accueil. La belle sera pourtant promise à un autre homme.. Que faire ? Taire son amour ou assumer et défendre ses sentiments ?
Un roman* de 452 pages qui nous emmène dans la Turquie profonde. On voit grandir Youssouf au fur et à mesure que l’on avance dans sa lecture et on accompagne ce héros fortement individualisé, mûr et humaniste, dans ses aventures.
Grâce à la qualité de son écriture, Ali Sabahattin (1907-1948) transforme ce roman en un conte dont on savoure chaque page. L’auteur nous décrit admirablement une turquie ancrée dans les traditions, et de sa plume, il nous invite à bousculer les habitudes et à assumer ses choix de vie.

Un roman social indispensable si vous voulez découvrir un grand écrivain, Ali Sabahattin ayant composé une des oeuvres les plus marquantes de la littérature turque contemporaine. Il a écrit 5 recueils de nouvelles, 3 romans, et de nombreux textes et poèmes.
Il fût enseignant dans plusieurs établissements turcs mais fût emprisonné sur dénonciation pour “propagande subversive” à plusieurs reprises. Ces séjours en prison transformèrent considérablement l’écrivain. Il dénoncera par ses écrits la dureté des puissants, la misère du peuple des années 30. Il mourut assassiné alors qu’il était en train de fuir la Turquie.

* Youssouf le Taciturne - Ali Sabahattin
Format Poche : 452 pages
Editeur : Le Serpent A Plumes / Collection Motifs (2003)





Citation:
L’histoire commence et finit à Istanbul. Mais le récit nous emporte vers de nombreux horizons, et vers d’autres cultures par le biais du héros, le jeune Antilogus, qui fût abandonné dès sa naissance. On est plongé dans divers religions et croyances, on goûte à différents mets culinaires et on voyage à travers le temps. Au 17éme siècle, quand les juifs cotoyaient les musulmans. Quand l'Empire Ottoman était gouverné par un Sultan. Quand l’Amérique faisait encore rêver...

Ce roman* de 458 pages m’a été offert par ma meilleure amie Chantal pour mon anniversaire, et je l’ai tout simplement dévoré. Je ne parle dans ce blog que des livres qui ont un rapport avec la Turquie, aussi, je vous recommande vivement de vous procurer ce roman qui sort en poche dès le mois d’octobre. Vous pourrez avoir un récit plus détaillé ici, mais sachez que Caroline BONGRAND a réalisé de nombreuses recherches afin de rendre crédible cette histoire qui ne laissera personne indifférent.

Un hymne à l’amour, à la vie et à la soif de découvertes.

* L'enfant du Bosphore, Caroline BONGRAND,
Editions Robert LAFFONT, 2004


Toutes les citations sont de Marie-France Gilles, rencontrée il y a quelques temps à Istanbul Wink
www.dumielauxepices.net
_________________
www.laplumebleue.com - contact@laplumebleue.com
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Scarlett
Expert
Expert


Inscrit le: 12 Sep 2006
Messages: 178
Localisation: Ýstanbul

MessagePosté le: 07 Juil 2007 12:22    Sujet du message: Répondre en citant

Hier, j'ai commence a lire un livre que j'ai achete chez un bouquiniste a cote du lycee Galata.:

TURCORAMA de DENIS BURNOUF ( Hachette 1967)

L auteur s est rendu en Turquie pour la premiere fois , il y a une dizaine d annees. Il se proposait alors de parcourir les forets du mont Ida ou , jadis , s'ebattaient la deesse de l'amour et les nymphes,mais les bois semblaient deserts depuis qu' Aphrodite les avait abandonnes. Soudain,il entendit clapoter l' eau d'une fontaine sacree. Un adjudent -chef et douze braves troupiers tondus prenaient leur bain, l'adjudent sortit de l' onde, remit sa vareuse et conduisit l'auteur chez son officier. Le mont Ida etait etait uner zone militaire interdite.

C'est dans ces conditions plutot defavorables qu'il entra en contact avec l'armee turque. Il y decouvrit des hommes purs et durs, a l'hospitalite genereuse et pour qui l'amitie est sacree.

Depuis, au rythme des annees, il est retourne souvent en Turquie. Il a trouve chez les paysans comme chez les professeurs, chez les ouvriers comme chez les ingenieurs, les memes qualites que chez les soldats.

En marge des guides officiels et en evitant soigneusement les" milieux bien informes", il a partage la vie des turcs, allant du mont Ararat aux rives de la mer Egee, des flots glauques de la mer Noire aux plateaux brulants du centre.

Il essaie de faire partager son experience sans tenter d' attenuer l'humour de certaines situations.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Scarlett
Expert
Expert


Inscrit le: 12 Sep 2006
Messages: 178
Localisation: Ýstanbul

MessagePosté le: 09 Juil 2007 19:58    Sujet du message: Répondre en citant

Le prototype de toutes les statues d' Atatürk fut fabrique de son vivant, sur l' ordre du chef de la Turquie,non pour assouvir la megalomanie d' un homme qui etait un realiste farouche, mais pour contraindre l' opinion a admettre la representation de la figure humaine, au grand scandale de l' Ýslam iconoclaste.[...]il faut se souvenir qu'en se faisant statufier le gazi a libere l' art turc des contraintes religieuses.

TURCORAMA, extrait.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Scarlett
Expert
Expert


Inscrit le: 12 Sep 2006
Messages: 178
Localisation: Ýstanbul

MessagePosté le: 10 Juil 2007 10:00    Sujet du message: Répondre en citant

[...]l' influence française est considerable. Elle remonte a l' alliance entre Soliman le Magnifique et votre François 1er. Savez-vous que , sans compter les termes techniques, il y a trois mille mots français dans la langue turque?

TURCORAMA, extrait.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Forums d'A TA TURQUIE Index du Forum » Culture : littérature, art (cinéma, photos...), traditions... Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB v2 © 2001, 2005 phpBB Group ¦ Theme: subSilver++
Traduction par : phpBB-fr.com
Adaptation pour NPDS par arnodu59 v 2.0r1

Tous les Logos et Marques sont déposés, les commentaires sont sous la responsabilités de ceux qui les ont postés dans le forum.