25 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne.
  Créer un compte Utilisateur

  Utilisateurs

Bonjour, Anonyme
Pseudo :
Mot de Passe:
PerduInscription

Membre(s):
Aujourd'hui : 0
Hier : 0
Total : 2158

Actuellement :
Visiteur(s) : 25
Membre(s) : 0
Total :25

Administration


  Derniers Visiteurs

murat_erpuyan : 07h28:26
Georges : 15h44:57
Philippe : 22h03:14
Leila : 1 jour, 16h59:41
duygu : 2 jours


  Nétiquette du forum

Les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont postés dans le forum. Tout propos diffamatoires et injurieux ne sera toléré dans ces forums.


Forums d'A TA TURQUIE :: Voir le sujet - Turquie Le président sera élu par le peuple
Forums d'A TA TURQUIE Index du Forum Forums d'A TA TURQUIE
Pour un échange interculturel
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs    

Turquie Le président sera élu par le peuple

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Forums d'A TA TURQUIE Index du Forum » Elections en Turquie mais aussi en France
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
laroserouge
Spammer
Spammer


Inscrit le: 13 Oct 2006
Messages: 439
Localisation: france paris

MessagePosté le: 11 Mai 2007 1:53    Sujet du message: Turquie Le président sera élu par le peuple Répondre en citant

Fort du soutien des petits partis, celui de la Mère Patrie (ANAP) et de la Juste voie (DYP), l’AKP, le parti du Premier ministre Recep Tayyip Erdogan a adopté l’amendement par 356 voix pour, 69 contre et 9 votes blancs, nuls ou ne se prononçant pas. Désormais, le président ne devrait plus être élu par les parlementaires.

La réforme de la Constitution prévoit l’élection du président de la République au suffrage universel à deux tours pour un mandat de cinq ans, renouvelable une fois, en remplacement du septennat unique actuellement. Le mandat législatif est réduit de cinq à quatre ans.

En cas d’adoption définitive, le projet devra encore être approuvé par le président sortant Ahmet Necdet Sezer. Le président Sezer dispose de 15 jours pour promulguer ou opposer son veto à une loi nouvellement votée. Si le chef de l’Etat rejette le projet de réforme constitutionnelle, le Parlement devra à nouveau voter le texte dans les mêmes termes, le président ne pouvant plus alors s’opposer à sa promulgation et donc à la réforme.

Les travaux parlementaires interviennent après un second échec du Parlement à élire le nouveau président, conduisant l’unique candidat, le chef de la diplomatie, Abdullah Gül, à se retirer de la compétition.

La principale force d’opposition, le CHP n’est pas la seule à s’opposer à la réforme constitutionnelle. Kémaliste pur et dur, le parti social-démocrate a reçu le soutien très visible de l’armée. De même qu’à l’instar de nombreux juristes, la puissante association patronale TÜSIAD s’est exprimée, lundi, contre la réforme : «Le système parlementaire dans notre pays est la résultatnte d’un processus historique. Tenter de modifier l’essence de ce système va ouvrir la voie à l’incertitude dans notre système politique», a affirmé la TÜSIAD dans un communiqué.

La fin du scrutin indirect

Etre président de la République signifie succéder au fondateur de la Turquie moderne, Mustafa Kémal Atatürk, qui a jeté les fondements de la laïcité de l’Etat. Depuis 1923, c’est le Parlement qui élit le président de la République, celui-ci nommant le Premier ministre. L’armée s’est instituée gardienne de la pensée d’Atatürk et des institutions qu’il a créées, menacées lorsque les élections portent régulièrement au pouvoir un parti «islamiste». C’est l’origine des interventions militaires sous la forme de putschs et de démissions imposées au Premier ministre en place. La Constitution de 1982, la cinquième Constitution turque, reconnait le rôle éminent de l’armée. C’est paradoxalement les efforts de la Turquie pour adhérer à l'Union européenne qui menacent le modèle laïc occidental voulu par Mustafa Kémal. L’UE a imposé de profondes réformes constitutionnelles pour interdire à l’armée de jouer un rôle politique ce qui favorise les partis de centre droit favorables à la réislamisation de la société turque.

Démissions réglementaires avant les législatives

Conformément à la procédure imposée par la Constitution à la veille de toute élection législative et par souci d’impartialité, les ministres turcs des trois postes-clés, Intérieur, Justice et Transports, ont cédé leur charge à des bureaucrates, membres du sérail, mais non élus d’un parti. Les députés qui sollicitent un nouveau mandat législatif ont également démissionné.

Initialement fixées au 4 novembre, les élections législatives anticipées ont été convoquées pour le 22 juillet. Elles seront suivies par la présidentielle dont la date reste à fixer.
_________________
L'homme politique qui a besoin du secours de la religion pour gouverner n'est qu'un lâche. Or, jamais un lâche ne devrait être investi des fonctions de chef de l'Etat."

Beni görmek demek mutlaka yüzümü görmek demek deðildir. Benim fikirlerimi, benim duygularýmý anlýyorsanýz ve hissediyorsanýz bu yeterlidir
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cyberturc
V.I.P
V.I.P


Inscrit le: 22 Avr 2006
Messages: 1004
Localisation: Paris

MessagePosté le: 11 Mai 2007 12:12    Sujet du message: Répondre en citant

Bon ben... c'est ce que j'avais proposé en premier dans nos discussions qui est passé. Je constate qu'on s'approche du système français.

Je ne sais pas si l'AKP a ses chances avec un scrutin à deux tours.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Orcun
Expert
Expert


Inscrit le: 04 Déc 2006
Messages: 225

MessagePosté le: 11 Mai 2007 14:14    Sujet du message: Répondre en citant

C'est une mauvaise nouvelle car je ne fais pas confiance au peuple turc en terme de laïcité.

On n'a pas choisit Ataturk comme président..
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cyberturc
V.I.P
V.I.P


Inscrit le: 22 Avr 2006
Messages: 1004
Localisation: Paris

MessagePosté le: 11 Mai 2007 14:22    Sujet du message: Répondre en citant

Je ne sais pas. On dit que l'AKP ne représente pas la majorité des Turcs mais que c'est à cause du système qu'ils seraient arrivés au pouvoir.

Je pense qu'il y a fort à parier qu'il y ait une coalition des forces républicaines au second tour pour pour faire barrage à l'AKP.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
murat_erpuyan
Admin
Admin


Inscrit le: 30 Jan 2006
Messages: 8241
Localisation: Nancy / France

MessagePosté le: 12 Mai 2007 1:13    Sujet du message: Le danger Répondre en citant

A mon avis le changement constitutionnel n'est pas possible, AKP ne détient pas la majorité de 2/3 et même si l'article prévoyant la désignation du Président de la République par le suffrage universelle passe, il n'est pas applicable sans le changement de divers articles de la constitution.

Par ailleurs, le système turc est judicieux (issu de l'intervention militaire de 1960) puisqu'il empêche la concentration du pouvoir dans une seule main. Le danger n'est pas AKP, même avec un autre parti qui arrive à cette position est un danger pour la démocratie turque...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Forums d'A TA TURQUIE Index du Forum » Elections en Turquie mais aussi en France Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB v2 © 2001, 2005 phpBB Group ¦ Theme: subSilver++
Traduction par : phpBB-fr.com
Adaptation pour NPDS par arnodu59 v 2.0r1

Tous les Logos et Marques sont déposés, les commentaires sont sous la responsabilités de ceux qui les ont postés dans le forum.