Warning: htmlspecialchars(): charset `ISO-8859-9' not supported, assuming utf-8 in /homepages/14/d311014336/htdocs/forum/modules/phpBB2/posting.php on line 53

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /homepages/14/d311014336/htdocs/forum/modules/phpBB2/posting.php:53) in /homepages/14/d311014336/htdocs/forum/modules/phpBB2/includes/page_header_review.php on line 505

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /homepages/14/d311014336/htdocs/forum/modules/phpBB2/posting.php:53) in /homepages/14/d311014336/htdocs/forum/modules/phpBB2/includes/page_header_review.php on line 507

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /homepages/14/d311014336/htdocs/forum/modules/phpBB2/posting.php:53) in /homepages/14/d311014336/htdocs/forum/modules/phpBB2/includes/page_header_review.php on line 508
Forums d'A TA TURQUIE :: Revue du sujet - Où va Erdogan?
Auteur Message
cengiz-han
MessagePosté le: 20 Juil 2018 1:55    Sujet du message:


19.07.2018 - Le Monde
murat_erpuyan
MessagePosté le: 21 Jan 2018 16:00    Sujet du message:

Encore un pas éloignant la Turquie de plus en plus de la qualification de démocratie. Désormais les tribunaux ne reconnaissent plus les décisions du Conseil constitutionnel turc !!! Le porte parole du gouvernement qualifie la décision du CC : il a dépassé ses missions.

Pour info lisez : http://bit.ly/2BiBpNB

Ce pas est lourd de conséquences pour la Turquie et pour Erdogan et constitue la preuve flagrante qu’en Turquie il n’y a plus de justice digne de ce nom.
Les mauvais choix d’Erdogan depuis le début concernant la Syrie a conduit à présent la Turquie à l’obligation d’intervenir dans le territoire syrien. Cette situation peut provoquer un consensus national éphémère et faire tomber de l’actualité la violation de la Constitution. N’empêche l’avenir est de plus en plus sombre.
cengiz-han
MessagePosté le: 27 Déc 2017 3:12    Sujet du message:

Aujourd'hui j'ai regardé Star Wars 3...
Le personnage de Chancelier qui dit le Sénat c'est moi et qui a suscité la naissance du personnage Dark Vador me rappelle quelque chose!

C'est hors sujet dites-vous monsieur l'administrateur? Vraiment?!

Idea
murat_erpuyan
MessagePosté le: 27 Déc 2017 1:25    Sujet du message:

Il me semble que le pouvoir ou plus exactement Erdogan puisqu'il incarne désormais ce pouvoir, est entré dans une crise existentielle peur de perdre le pouvoir et il n'hésite pas à continuer polariser le pays en deux camps : ceux qui sont pour et ceux sont contre.

Et il se permet de déclarer ceux qui sont contre seront éliminés (bitaraf olan bertaraf olur).

La semaine dernière trois décisions confirment qu'il cherche son salut par cette polarisation et il qualifie tout ceux qui sont contre de traîtres ou de terroristes. Ces trois décisions qui montrent sa volonté d'écraser toute opposition sont :

- Encore des limogeages dans la fonction public par des décrets à force de lois, incontestable devant la justice.

- Un costume orange pour les détenus et c'est ainsi qu'ils vont paraître lors des audiences devant les tribunaux (en effet Erdogan avait annoncé ce souhait et il est exaucé rapidement) qui visent avant tout humilier les personnes détenues, tels les députés ou les journalistes.

- Et l'immunité accordée à tous les civils, quelle que soit la nature de leurs actes, dès lors qu’ils agissent au nom de l’antiterrorisme ou pour prévenir une tentative de renversement du gouvernement.


Et ce dernier est très très inquiétante dans une société très divisée et polarisée, d'autant plus que les opposants sont souvent qualifiés de terroristes ou traîtres et que dans la base d'AKP il y a des gens qui appellent les partisans d'Erdogan à s'armer pour le proteger. En outre on voit des formations de milices qui s'organisent autour des associations dite mouvement populaire.

Là je suis vraiment épouvanté, il y a déjà des abrutis justiciers qui attaquent les femmes estimant qu'elles habillent d'une manière indécente ou encore qui frappent les gens qui ne respectent pas le jeûne pendant le mois de ramadan.

Le pouvoir joue avec le feu. C'est extrêmement dangereux.




.
cengiz-han
MessagePosté le: 23 Aoû 2017 2:18    Sujet du message:

Les propos d'Erdogan à propos des élections allemandes et sa réplique aux ministre des affaires étrangères allemand révèle à mon humble avis le déprime dans lequel il se trouve.
http://www.ataturquie.fr/qui-es-tu-pour-parler-au-president-de-la-turquie-erdogan-sen-prend-au-chef-de-la-diplomatie-allemande


En se présentant comme l'homme auquel les étrangers s'opposent, permettrait de garder la morale des ses partisans. Il veut montrer que les étrangers les adresses parce qu'ils ont peur de la Turquie qui progresse et en tenant tête à ses Européens il se révèle l'homme courageux.

En turc on dit : jouer pour les tribunes.

De même il attaque régulièrement Kiliçdaroglu, après la marché pour la justice. Dernière en date : lors de son invitations aux maires de village, presque en situation de hors sujet il déclare qu'il trouve indécent la photo parue dans la presse où l'on voit Kiliçdaroglu en train de diner avec sa fille en débardeur dans sa caravane après une marche sous le soleil écrasant.

Il doute de la mission qu'il s'est confié, construire une nouvel état, comme l'a dit un responsable de son parti.

La solution qu'il a trouvé : diviser le peuple...
murat_erpuyan
MessagePosté le: 22 Juil 2017 19:45    Sujet du message:

Les relations entre l'Allemagne et la Turquie sont très tendues. Et évidemment cela affecte les relations entre la UE et la Turquie.

Un point de rupture ne peut qu'être dangereux pour les deux parties mais avant tout pour la Turquie dont la moitié de son commerce dépend de l'UE et que 4 à 5 millions de personnes originaires de Turquie y résident.

Etant donné que le pouvoir en Turquie est assimilé en la personne d'Erdogan, il se peut que ce dernier utiliserait la situation pour consolider sa position auprès de ses partisans se désignant comme l'homme qui résiste à l'étranger.

Lais pour une Turquie est profondément divisée ce calcul est très dangereux!!!
murat_erpuyan
MessagePosté le: 22 Avr 2017 0:34    Sujet du message:

Erdogan a légalisé sa situation grâce à ce référendum par une victoire courte. En effet depuis son élection a ce poste de Président de République il était dans une illégalité puisque la constitution en vigueur ne lui conférait aucun des pouvoirs qu'il usait en commençant par le statut désigné : aucune appartenance à un parti.

Sauf que c'est une victoire à la Pyrrhus! La légitimité de ce référendum est mise en cause pour les raisons suivantes :

- Une campagne faussée par le poids du pouvoir qui a utilisé toute la force et l'outil de l'Etat contre les opposants, même pas un débat télévisé entre les chefs de fils politique de oui et de non.
- Une constitution doit être issu d'un minimum de consensus mais ce n'est pas le cas.
- Une campagne et une votation sous l'Etat d'urgence
- Seulement 700 milles d'écart entre le "oui" et le "non" pour 50 millions de votants (pas de consensus mais une division profonde)
- Et enfin une flagrante irrégularité commise par le Haut conseil électoral en validant les bulletins non estampillés alors que la loi électorale et la Constitution ne le permet pas ouvertement. Depuis 1945 aucune votation en Turquie n'a été l'objet d'une contestation et le 17 avril 2017 c'est fini.

Et les déclarations d'Erdogan qui se montre toujours Président de ces partisans et ignore ses opposants.

Désormais il n'a plus d'excuse à inventer en cas d'échec dans la gestion du pays et il a ouvert en quelque sorte la boîte de pandore.

En effet, son mandat termine en novembre 2019. Une élection présidentielle aura lieu et si à la place d'Erdogan une autre personne issue de l'opposition est élue un scénario de catastrophe pour actuelle Président devient plausible. En effet, même dans les législatives sont parti obtient la majorité le Président élu peut désigner un gouvernement hors du parlement et poursuivre sa route par les décrets et limoger les hauts magistrats pour placer les siens. Avec ses pouvoirs immenses il peut très bien attaquer son prédécesseur en occurrence Erdogan qui n'a plus d'immunité.

Donc Erdogan peut devenir victime du système qu'il venait de créer.

Et pour conclure, je ne peux m'empêcher de répéter qu'Erdogan a raté de passer à l'histoire : un pays à dominant musulman pouvait parfaitement assimiler la démocratie...

Depuis que j'ai commencé ce présent sujet je n'arrive pas être optimiste pour l'avenir de la Turquie !!!
murat_erpuyan
MessagePosté le: 11 Fév 2017 12:47    Sujet du message:

Aujourd'hui le pouvoir en Turquie est incontestablement dans la main d'un seul homme : Recep Tayyip Erdogan, Président de la République turque.

Il est évident que "la providence de Dieu" (telle est l'affirmation après ce 15 juillet, tentative de coup d'état) est utilisée pour consolider un pouvoir.

Le dernier décret qui limogeait de nombreux universitaires qui n'avaient que le crime d'être opposants (Kaboglu, Aykal...) ne peut que saper un système éducatif déjà fortement ébranlé. A ce la s'ajoute le changement des fonctions de la Haute autorité qui surveille les élections. Et enfin, le transfère des sociétés colossales, voire centenaires à un fond souverain dirigé par des personnes qui ne sont comme seule qualité d'être proche du Président montre l'impasse dans le domaine économique.

Tout cela constitue une fuite à l'avant...

Le Président n'a jamais respecté son serment, il descend dans l'arène pour faire la propagande d'un "oui"...

Ceux qui disent "non" sont qualifiés de terroristes et sont reprimés.

Comment pouvez-vous qualifier un référendum s'il n'y a pas de choix?

La question de légitimité est désormais posée. puisque comme dit un chroniqueur : il y a deux boxeurs sur le ring, l'un a les mains attachés...
cengiz-han
MessagePosté le: 29 Déc 2016 2:08    Sujet du message:



Le papier d'Olivier Roy agrémenté de ce dessin est une analyse correcte, je partage ses conclusions, de toute façon la politique menée n'était nullement ottomane pour deux raisons, primo Erdogan et compagnie n'ont qu'une analyse partielle et tronquée de l'Empire ottoman et secundo en 2016 il est impossible d'avoir la vision du 15 et 16 ème siècle et une preuve flagrante c'est la perception de Abdulhamid.

Quant à "la politique turque islamiste", la raison de Roy, qui consiste à opposer la vision sunnite et chiite n'est que partielle, avant tout j'insiste, là aussi sur une analyse tronquée de l'islamisme...

http://www.ataturquie.fr/la-politique-turque-nest-ni-ottomane-ni-islamiste
SelimIII
MessagePosté le: 08 Déc 2016 14:08    Sujet du message:

En occurrence il n'a pas une vision claire, maintenant il demande à ses compatriotes de ne plus utiliser les dollars et de changer les dollars qu'ils possèdent en livre turque. La dégringolade de la LT n'est qu'une preuve de la mauvaise gestion du pays.

Mais Erdogan n'a jamais tort, il a toujours raison et il sait tout. Donc ce n'est pas un question de mauvaise gestion selon lui, mais c'est parce que, les étrangers jaloux des de l'ascension de la Turquie d'Erdogan veulent à tout prix mettre les bâtons dans les roues de la Turquie.

voir :
http://www.ataturquie.fr/turquie-des-boulettes-gratuites-pour-soutenir-la-livre

Soit, mais lui au moment où la Turquie a besoin des dollars n'hésite pas à acheter encore un avion, celui de Ben Ali de Tunisie!!

http://www.ataturquie.fr/tunisair-la-turquie-rachete-lairbus-a340-de-ben-ali

D'ailleurs il avait déclaré posséder 200 mille dollar en banque avant d'être président et quand l'opposition a demandé s'il a converti ses dollars en LT le ministre de la justice a montré un décompte mais s'est abstenu de le donner aux députés qui voulaient le vouloir...



Voilà la route qu'a pris Erdogan.
murat_erpuyan
MessagePosté le: 06 Nov 2016 22:55    Sujet du message:

Je qualifiais la promesse de rétablissement de la peine de mort avant tout populiste, c'est ce qu'il ressort de l'article d'Ariane Bonzon...

http://www.slate.fr/story/127898/peine-de-mort-turquie

N'empêche autant de populisme n'est pas de bon augure et signifie que le pouvoir, désormais en Turquie il est assimilé à la seule personne d'Erdogan, ne sert qu'à éloigner la Turquie des valeurs universelle.
cengiz-han
MessagePosté le: 06 Nov 2016 1:08    Sujet du message:

Et maintenant c'est Canard Enchainé !

murat_erpuyan
MessagePosté le: 06 Nov 2016 0:05    Sujet du message:

L'arrestation et la détention des journalistes et d'administrateurs du journal Cumhuriyet suivi de l'arrestation des députés de HDP ne peuvent conduire la Turquie vers la paix dans un moment où la tension autour des frontières turques est extrêmement inquiétante (al-Baghdadi appelle à combattre la Turquie).

Comme le précise les chroniqueurs Ali Sirmen dans Cumhuriyet et Mehmet Yilmaz dans Hürriyet, cette situation sert peut-être le pouvoir qui espère consolider sa position mais aussi le PKK qui n'a pas été suivi par la population kurde ces derniers temps en pratiquant la politique de terre brûlée peut désormais espérer redresser la situation.

L'arrestation des députés n'a rien servi dans le passé et ne servira pas encore...

Par ailleurs, la correspondante du Monde à Istanbul titre : Erdogan « enterre » la République d’Atatürk.

Le constat est amer.

Encore le rétablissement de la peine de mort signifierait que Gülen restera aux Etats-Unis, de toute façon je ne peux imaginer que le pouvoir est sincère pour l'extradition de Gülen...
cengiz-han
MessagePosté le: 04 Nov 2016 2:38    Sujet du message:

j'avais utilisé l'expression rouleau compresseur; hier... J'avais vu juste, en effet je viens d'apprendre par l'actualité de ce site l'arrestation de Demirtas et autres députés de HDP.

Erdogan, à l'instar de Néron, brûle-t-il Rome, pardon la Turquie ?
cengiz-han
MessagePosté le: 03 Nov 2016 1:44    Sujet du message:

Erdogan avance en rouleau compresseur vers son but qui consiste à fermer la parenthèse...

Sinon comment expliquer les arrestations des journalistes et administrateurs du journal Cumhuriyet ? Comment expliquer la désignation des présidents des universités ? Et surtout le projet de rétablissement de la peine de mort...

J'étais depuis toujours contre la peine de mort qui ne peut être compatible avec l'être humaine et la civilisation...

Et n'oublions pas; ceux qui ont usé de guillotine ont été les premières victimes de leur méthode lors de la révolution française.



Je garde l'espoir que ce projet de rétablissement ne reste qu'une promesse destinée à renforcer la popularité du Président de la République turque...

Powered by phpBB v2 © 2001, 2005 phpBB Group ¦ Theme: subSilver++
Traduction par : phpBB-fr.com
Adaptation pour NPDS par arnodu59 v 2.0r1